Patrick Revelli

footballeur français

Patrick Revelli
Image illustrative de l’article Patrick Revelli
Revelli en 1976
Biographie
Nationalité Français
Naissance (71 ans)
Mimet (France)
Taille 1,74 m (5 9)
Période pro. 1969-1984
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
1968-1969 AS Saint-Étienne
Parcours senior1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1969-1978 AS Saint-Étienne2910(84)
1978-1982 FC Sochaux1580(33)
1982-1984 AS Cannes06800(9)
1984-1986 Indép. Pont-Saint-Esprit
1969-1984Total 517(126)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1973 France espoirs
1973-1977 France00500(1)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1989-1995 ASF Andrézieux-Bouthéon
1998-1999 AS Saint-Étienne  rés.
2002-2004 Qatar -18 ans
2004-2006 US Feurs
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).

Patrick Revelli, né le à Mimet, est un ancien footballeur français qui évoluait au poste d'attaquant polyvalent. Il réalise toute sa carrière de joueur en France et participe notamment à l'Épopée des Verts. Il connait ensuite une modeste carrière d'entraineur et fait toujours parler de lui grâce à ses engagements associatifs et politiques.

BiographieModifier

JeunesseModifier

Il naît à Mimet, petit village près de Marseille, dans une famille de mineurs. Il commence à travailler à quatorze ans comme mécanicien dans un garage automobile à Gardanne.

Grande époque des Verts (1968-1978)Modifier

Il arrive à Saint-Étienne à dix-sept ans. Deux années plus tard, en 1970, il remporte la Coupe Gambardella et inscrit un but en finale face aux rivaux de l'Olympique Lyonnais.

 
Patrick Revelli en 1971.

Le « Gaulois », comme on le surnomme à cause de ses imposantes moustaches, est l'un des fers de lance des Verts de Saint-Étienne durant presque dix ans.

Attaquant vif et malin, il joue sur tout le front de l'attaque au gré des blessures et méformes des autres attaquants. Jeune frère d'Hervé, il s'entend bien avec ce dernier, avant-centre remiseur d'exception.

Patrick Revelli reste notamment dans les mémoires pour, après être entré en jeu à la place de Sarramagna, offrir la balle de but à Dominique Rocheteau pendant les prolongations contre le Dynamo de Kiev, après un superbe débordement. Les Verts s'imposent alors 3-0 face à l'équipe du Ballon d'Or Oleg Blokhine après avoir perdu le match aller 2-0. Ce match est souvent décrit comme le plus grand exploit européen de l'ASSE, et s'inscrit dans la fameuse « Épopée des Verts » de 1976[1]. Il dispute l'intégralité de la finale à Glasgow le 12 mai 1976, perdue 1-0 face au Bayern.

En plus de vivre de grands moments en coupe d'Europe, Revelli remplit son armoire à trophées avec l'ASSE : 4 championnats, 3 coupes et une supercoupe remportés en 9 ans.

Il est par ailleurs sélectionné à cinq reprises en équipe de France durant son passage à Saint-Étienne, pour un but inscrit.

Période sochalienne (1978-1982)Modifier

Il joue à Sochaux de 1978 à 1982 où il retrouve une seconde jeunesse, permettant au club e jouer les premiers rôles en championnat et de vivre de belles soirées européennes.

En effet, avec le club franc-comtois il prend de nouveau part à un exploit sur la scène internationale. Lors des huitièmes de finale aller de coupe de l'UEFA 1980-1981, Sochaux est battu 4-2 à Francfort par l'Eintracht, tenante du titre : les chances de qualification sont alors très faibles. Le math retour offre un scenario incroyable, sur la pelouse enneigée de Bonal, les Sochaliens battent Francfort 2-0 grâce à un doublé de Revelli et se qualifient pour le tour suivant à la faveur de leurs buts marqués à l'extérieur. Il s'agit d'un des matches les plus marquants de l'histoire du club, qui se hissera jusqu'en demi-finale de la compétition[2].

Il porte le maillot des Lionceaux 4 saisons durant.

Fin de carrière (1982-1986)Modifier

De 1982 à 1984, il joue à l'AS Cannes où il finit sa carrière de footballeur professionnel.

Il rejoint ensuite les amateurs de l'Indépendante Pont-Saint-Esprit, club pour lequel il reste deux saisons et où il retrouve son ancien coéquipier en vert Christian Sarramagna[3].

Après sa carrièreModifier

Après l'arrêt de sa carrière, il devient responsable commercial pour la marque Adidas de 1984 à 1997[4]. Ensuite, il devient commercial à l'ASSE.

Il travaille au cabinet du maire Maurice Vincent à Saint-Étienne en tant que conseiller technique aux sports de 2008 à 2014[5].

Amoureux de la terre, il aide depuis 2014 le maraicher Jean-Pierre Grail sur son exploitation du Chambon-Feugerolles[6].

Son engagement associatifModifier

  • En , il est parrain du Téléthon à Saint-Étienne.
  • Il crée avec son ami Carlos Acosta et l'association TRJS en 2008 un tournoi de handisupporters.
  • En 2009, il crée un tournoi des quartiers où les enfants sont ensuite reçus en mairie.
  • Il est parrain de la sixième édition du festival LGBTI+ « Face à face » en 2010.
  • En 2011, il donne son nom à un tournoi entre les quartiers de Saint-Étienne destiné aux adolescents suivis par des équipes éducatives[7].
  • Il est parrain de l'association AMSED-Génétique de 2013 à 2016 dont la présidente est Valérie Gisclard.
  • Depuis 2017, avec ses amis des verts de 1976, il participe aux manifestations organisées pour l'association Arthritis.

Son engagement politiqueModifier

Il se présente en 21e position sans étiquette et non-éligible, sur une liste PS dans le département de la Loire (Rhône-Alpes) en 2010.

Le , Patrick Revelli annonce se présenter aux élections municipales de 2020 à Saint-Étienne. La liste est issue de société civile avec le soutien de LREM[8]. Il ne parvient pas au second tour, obtenant 4,7% des voix. Lors de ces élections son frère ainé Hervé soutient le maire sortant, et futur vainqueur, Gaël Perdriau (LR)[9].

PalmarèsModifier

  AS Saint-Étienne :

  FC Sochaux :

Équipe de France AModifier

Il ne connaît qu'occasionnellement l'équipe de France, et seulement en amical, à une époque où elle n'est pas au meilleur de ses performances.

Matches joués en équipe nationale par Patrick Revelli[10]
Rang Date Adversaire Lieu Compétition Score Performance
1   Danemark Parc des Princes, Paris Amical   3-0   75e 
2   Roumanie Parc des Princes, Paris Amical   1-0   57e 
3   Pologne Stade olympique, Wrocław Amical   2-0   72e 
4   Pologne Stade Félix-Bollaert, Lens Amical   2-0   63e
5   Allemagne Parc des Princes, Paris Amical   1-0   46e 

FamilleModifier

La fratrie Revelli regroupe 5 garçons et une fille (Arlette). Hervé Revelli est le meilleur buteur de l'histoire de l'ASSE, en plus d'être 7 fois champion de France avec les Verts (record en France). Daniel Revelli pratique également le football, notamment en tant qu'arrière-gauche d'Aix en Provence, et décède en décembre 2019 à 79 ans[11].

Fabrice Revelli, fils d'Hervé et donc neveu de Patrick, tient depuis 1994 le bar-restaurant "Le P'tit Vert" avec sa compagne. Cet établissement dont le nom rend hommage à l'AS Saint-Étienne a la particularité de se situer en plein cœur de Lyon, ville du grand rival des Verts : l'Olympique Lyonnais[12].

Notes et référencesModifier

  1. « ASSE - Kiev (1976) : l'exploit historique des Verts lors des quarts de finale de la Ligue des champions », sur Onze Mondial, (consulté le )
  2. Fabien FCSM, « Il y a 40 ans, l'exploit sur la neige contre l'Eintracht Francfort », sur -- (consulté le )
  3. « La France et Indépendante Pont-Saint-Esprit Pont-Saint-Esprit - Equipe-France.com tous les résultats contre l'Équipe de France, France », sur www.equipe-france.com (consulté le )
  4. « Adidas achève bien les héros », sur Libération (consulté le )
  5. « Municipales à Saint-Etienne : Maurice Vincent lance sa campagne », sur France Bleu, (consulté le )
  6. « Le Chambon-Feugerolles - Portrait. Patrick Revelli : « Le retour à la terre, c’est ce qui me plaît » », sur www.leprogres.fr (consulté le )
  7. « Patrick Revelli donne son nom à un Challenge ligérien de prévention | anciensverts.com », sur www.anciensverts.com (consulté le )
  8. « A Saint-Etienne, l'ancien footballeur Patrick Revelli se présente aux municipales pour LREM », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le )
  9. « A Saint-Etienne, le drôle de match des frères Revelli aux élections municipales », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Fiche de Patrick Revelli », sur FFF.fr
  11. « Disparition : Daniel Revelli, frère d'Hervé et Patrick, est mort », sur L'Équipe (consulté le )
  12. Par Anthony Faure et correspondant à LyonLe 11 mai 2019 à 11h28, « Ligue 1 : «Le P’tit Vert», le bar-restaurant aux couleurs de l’ASSE… à Lyon », sur leparisien.fr, (consulté le )

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :