Pasión prohibida

telenovela

Pasión prohibida
Logo original
Logo original

Autre titre francophone Amour interdit
Titre original Pasión prohibida
Programme adapté Aşk-ı Memnu
Genre Telenovela
Périodicité Lundi au Vendredi à 20 h
Création Drapeau : Turquie Halit Ziya Uşaklıgil
Drapeau : États-Unis Juan Camilo Ferrand
Drapeau : États-Unis Anna Bolena Melendez
Réalisation Vicente Albarracín
Ricardo Schwarz
Scénario Scénario:
Ece Yörenç
Melek Gençoğlu
Adaptation et scénario:
Gisela Labrada
Juan Camilo Ferrand
Anna Bolena Melendez
Marcos Salas
Vicente Albarracín
Juan Manuel Andrade
Participants Mónica Spear
Jencarlos Canela
Rebecca Jones
Roberto Vander
Mercedes Molto
Carmen Aub
Musique Jencarlos Canela
Claudia Brant
Jayson Desuzio
Thème du générique Dime par Jencarlos Canela
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Langue Espagnol
Nombre d’émissions 107
Production
Durée 42-45 minutes (avec publicités)
Format d’image HDTV 1080i
Production Augusto Navarro
Production exécutive Mariana Iskandariani
Société de production Drapeau : États-Unis Telemundo Studios
Société de distribution Telemundo Internacional
Diffusion
Diffusion Telemundo logo 2012.svg Telemundo
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Site web http://novelastvclubafrique.wordpress.com/amour-interdit
Chronologie

Pasión Prohibida est une telenovela américaine diffusée entre le et le sur Telemundo, d'après la série turque Aşk-ı Memnu.

Elle a été diffusée sur Outre-Mer 1ère et sur France Ô et IDF1 sous le titre de Amour interdit. Au Québec, elle est prévue pour l'automne 2019 sur Elle Fictions[1].

SynopsisModifier

Bianca Santillana est la fille de Flavia Santillana qu'elle tient responsable de la mort de son père. En effet, il a eu une crise cardiaque en apprenant l'infidélité de Flavia.

Flavia aime dépenser l'argent et tente de séduire les hommes riches après la mort de son mari pour mener un style de vie somptueux ainsi que pour conserver la maison familiale que son défunt mari avait hypothéquée pour faire face aux dépenses de Flavia.

Bianca qui déteste l'attitude de sa mère, apprend le projet de celle-ci de piéger Ariel Piamonte, l'homme le plus riche de la ville. Ariel est un veuf avec deux enfants : Nina, âgée de 17 ans et Santiago, âgé de 8 ans. Ariel visite la tombe de sa défunte épouse tandis que Bianca visite celle de son père. Tous deux se rencontrent souvent au cimetière. Peu à peu, Ariel développe des sentiments pour Bianca et lui propose le mariage malgré leur différence d'âge. Bianca accepte afin de contrer sa mère Flavia et vient vivre dans la maison d'Ariel. Ariel et Bianca se marient.

Le neveu éloigné d'Ariel, Bruno, habite aussi la maison où il a été chaleureusement accueilli, enfant, au décès de ses parents. Il a grandi avec les enfants d'Ariel qui le considère comme un fils. Maintenant c'est un jeune homme, avec une réputation de donjuan et de séducteur à travers toute la ville. Bruno a été le petit ami de Pénélope, la sœur aînée de Bianca , mais ils se sont séparés suite à l'infidélité de Bruno . Pénélope est maintenant mariée à Nicolas, le fils de Guillermo Arredondo. Guillermo Arredondo déteste Flavia et se méfie de ses intrigues et de sa nature dispendieuse.

Bianca essaie de s'intégrer à la vie quotidienne de cette famille riche, de se faire apprécier des enfants d'Ariel et de diriger les domestiques. Ses maladresses sont plus ou moins acceptées.

Bianca réalise qu'elle n'a jamais aimé Ariel et essaie d'abord de faire de son mieux pour être une épouse exemplaire. Mais elle tombe, malgré elle, éperdument amoureuse de Bruno et lui propose de s'enfuir pour vivre cet amour interdit. Nina, qui est en réalité une cousine éloignée de Bruno, l'aime secrètement et est gâtée par son père Ariel, qui ne peut rien lui refuser.

Bruno est face à un dilemme : soit épouser Nina qu'il n'aime pas pour faire plaisir à son oncle Ariel, soit choisir Bianca la femme d'Ariel. Il ne veut faire souffrir personne et surtout pas blesser Nina et Ariel. Quelle décision va-t-il prendre ?

DistributionModifier

Rôles principauxModifier

Acteur Personnage
Mónica Spear Bianca Santillana de Piamonte (la femme d'Ariel Piamonte) †
Jencarlos Canela Bruno Hurtado Piamonte[2](l'amant de Bianca Santillana)
Roberto Vander Ariel Piamonte (le mari de Bianca Santillana)
Mercedes Molto Denise Lefevre, dite Mademoiselle
Rebecca Jones Flavia Santillana[3]
Henry Zakka Guillermo Arredondo
Jorge Consejo Nicolás Arredondo
Carmen Aub Nina Piamonte Estrada[2] `
Sabrina Seara Penélope Santillana de Arredondo
Beatriz Monroy Celeste Barrera
Rubén Morales Salomón Barrera
Marisela González Francisca Piamonte
Martha Pabón Nuria Arredondo
Liannet Borrego Katia
Sharlene Taule Camila Barrera
Priscila Perales Eliana Ramírez
Gisella Aboumrad Teresa Lopez, dite Tere
Pepe Gámez Yael Duarte
Nikolas Caballero Santiago Piamonte Estrada, dit Santi
Antoine Stuve Ricardo
Edmond Lami Simon
Francois Loveny Samantha
Ronaldo Hernández Jan Diamond
Cesar Lacosta Symon Montengro
Luis Ángel Lafaurie
Uandari Gomez
Héctor Soberón Martín Santillana

Diffusion internationaleModifier

Pays Chaîne Titre Première diffusion
  États-Unis Telemundo Pasión prohibida
  Mexique Azteca 13
  Porto Rico Telemundo Porto Rico
  Venezuela Televen
  Honduras HTV
  Équateur Ecuavisa
  Costa Rica Teletica
  Géorgie Imedi TV აკრძალული სიყვარული
  Bolivie Unitel Pasión prohibida
  France Outre-Mer 1ère
France Ô
IDF1
Amour Interdit

  Pérou ATV Pasión prohibida
  Italie Rai 2 - Rai Premium
  République dominicaine Telesistema
  Nicaragua Televicentro
  Espagne Nova
  Panama TVN
  Slovénie PopTV Prepovedana ljubezen
  Paraguay SNT
  Israël Viva Plus תהום של תשוקה
  Salvador Telecorporacion Salvadoreña
  Guatemala Canal3y7

Autres versionsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Groupe V Média lance sa nouvelle chaîne ELLE Fictions », sur Groupe V Média,
  2. a et b (es) Fernanda Gonzalez, « Elenco de la telenovela "Pasión Prohíbida" de Telemundo », sur Entretenimiento.starmedia.com, Star Media, (consulté le 8 décembre 2012)
  3. « Rebecca Jones y Jencarlos Canela iniciaron grabaciones de 'Pasión Prohibida' », sur Tvnotas.com.mx, TVNotas, (consulté le 8 décembre 2012)

SourcesModifier

Liens externesModifier