Ouvrir le menu principal

Kanal D
Image illustrative de l’article Kanal D

Création
Slogan Türkiye'nin Kanali
Langue Turc
Pays Drapeau de la Turquie Turquie
Statut Généraliste nationale privée
Siège social Kanal D, Istanbul
Site web www.kanald.com.tr
Diffusion
Analogique TürkSat 2A (auparavant)
Numérique Non
Satellite Oui (Eutelsat 7 Est & Türksat)
Câble Türk Telekom Kablolu TV

Drapeau de la Suisse naxoo

IPTV Non

Kanal D (Kanal Doğan) est une chaîne de télévision hertzienne privée turque. Elle diffuse ses programmes en Turquie, mais également à l'étranger grâce à sa chaîne de télévision dédié pour l'Europe (Euro D).

Description de la chaîneModifier

La chaîne fut lancée le 19 janvier 1993. Elle fut la quatrième chaîne de télévision privée de Turquie (après Star TV, Show TV et ATV). Avec sa programmation de qualité, elle reste l'une des chaînes turques les plus regardées et partage sa position de leader avec Show TV et ATV.

Ses séries à succès tels que Yaprak Dökümü,Kavak yelleri, Genco, Öyle bir gecer zamanki ou encore Yilan Hikayesi ont contribué à maintenir son statut de chef de file. Elle contribua fortement au succès de l'humoriste Beyazit Öztürk par l'intermédiaire de son talk-show Beyaz Show créé en 1997.

La chaîne a également la particularité de n'avoir jamais changé de logo ou d'habillage depuis sa création, contrairement à toutes les autres chaînes.

CapitalModifier

La chaîne est détenue à 100 % par Doğan Holding qui est à l'origine de la chaîne.

Le groupe Doğan Holding, propriétaire de la chaîne, a été racheté en mars 2018 par le groupe Demirören Holding, proche du président turc Recep Tayyip Erdoğan. Certains voient cet achat comme un renforcement du contrôle des médias par le gouvernement turc[1].

DiffusionModifier

ProgrammesModifier

La chaîne diffuse en clair sur le satellite TürkSat 2A en numérique (mais seul le public turc peut recevoir cette chaîne, les européens étant obligés de regarder la déclinaison Europe de la chaîne nommée Euro D) ainsi que dans un format crypté/payant dans le bouquet Digiturk. Les internautes peuvent également visionner la chaîne depuis le portail de webtv mondial JumpTV.

Notes et référencesModifier

  1. « Turquie : le gouvernement renforce son contrôle sur les médias », sur lemonde.fr, (consulté le 25 mars 2018)

Voir aussiModifier