Parti de la coalition islamique

parti politique iranien

Le parti de la coalition islamique, en iranien Amiat'Haye Motalefeh Islami, abrégé en Motalefeh, est une coalition d'associations islamiques, ultra-conservatrices, créée en Iran en 1963[1].

Amiat'Haye Motalefeh Islami
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
Pays
Flag of Iran.svg IranVoir et modifier les données sur Wikidata
Organisation
Secrétaire général
Mohammad Nabi Habibi (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Idéologie
Site web

Alliance du clergé et de riches marchands du Bazaar, le Motalefeh contrôle une part non négligeable de l'économie iranienne. Il est aujourd'hui dirigé par le multi-millionnaire Habibollah Asgaroladi, qui fut à la tête de la police politique du régime et secrétaire d'État, et est membre du Conseil de discernement de l'intérêt supérieur du régime depuis au moins 1997.

L'un des membres de ce mouvement a participé à l'assassinat du Premier ministre du Shah, Ali Mansour, en 1975. Après la Révolution iranienne de 1979, ce groupe participa à la répression contre des mouvements d'extrême-gauche.

Aux élections de 2005, il a soutenu la candidature d'Ahmadinejad. Depuis, il se serait rapproché du clan d'Ali Larijani, président du Majlis, le Parlement monocaméral d'Iran, et candidat rival d'Ahmadinejad en 2005. En 2010, le Motalefeh a critiqué les propos du cheik chiite koweïtien, Yasser al-Habib, insultant Aïcha, l'une des épouses du Prophète Mahomet, considérant que ces propos visaient diviser la communauté musulmane entre chiites (majoritaires en Iran) et sunnites et ainsi semer les graines de la fitna (discorde) au sein de l'islam [2].

RéférencesModifier

  1. Site officiel ((en))
  2. Unifying Fatwa, site du Motalefeh, 10 octobre 2010

Voir aussiModifier

Liens externesModifier