Parc national du Stelvio

parc national d'Italie

Le parc national du Stelvio, est le plus ancien parc national italien après celui du Grand-Paradis. Il a pour objet de protéger la faune, la flore et les paysages du massif alpin de l'Ortles-Cevedale. Il s'inscrit aussi dans une vision d'économie montagnarde durable dans les régions de Lombardie, Trentin et Tyrol du Sud.

Parc national du Stelvio
Bergtocht van Peio Paese naar Lago Covel (1,839 m) in het Nationaal park Stelvio (Italië). Lago Covel (1,839 m).jpg
Géographie
Adresse
Motto di Livigno - Val Saliente (d) et Val Viera et Cime di Fopel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sud-Tyrol/Südtirol
Flag of Italy.svg Italie
Coordonnées
Ville proche
Superficie
1 346,2 km2
Administration
Type
Catégorie UICN
Identifiant
Création
Administration
Consorzio del Parco Nazionale dello Stelvio
Site web

Il s'étend sur 24 communes[1] et quatre provinces et est contigu au nord au parc national suisse des Grisons.

HistoireModifier

Le parc a été créé le et comprenait initialement environ 96 000 ha. En 1977, son territoire a été élargi et porté à 130 700 ha, le rendant frontalier avec le parc national suisse[2],.

GestionModifier

La gestion du parc a initialement été confiée à la State Company for State Forests et au State Forestry Corps. En 1995, il est administré par un consortium entre l'Etat, la région Lombardie et les deux provinces autonomes de Trente et Bolzano. Fin , avec l'entrée en vigueur du décret législatif du , no 14, le consortium a été annulé et les fonctions administratives ont été transférées aux provinces autonomes de Trente et de Bolzano et à la région Lombardie[3].

Aspects géomorphologiques et géologiquesModifier

D'un point de vue géomorphologique, les trois quart du territoire du parc se situe à une altitude supérieure à 2 000 m, et son point culminant est l'Ortles, à 3 905 m[3]. En 2003, la parc comptait 150 glaciers pour une surface totale d'environ 11 000 ha[4] et 43 lacs.

Géologiquement, le parc est principalement composé de roches métamorphiques telles que le gneiss, la phyllades et le schiste. Cependant, on trouve aussi, en moindre proportion, des roches ignées, comme le granite.

FauneModifier

 
Chamois.

Le parc se démarque par la richesse de ses écosystèmes, étagés entre 650 et 3 900 mètres d'altitude.

On peut y trouver des cerfs, bouquetins, marmottes, lièvres, ainsi que près de 2 000 chamois et même quelques ours bruns, provenat du Parc Adamello-Brenta.

Parmi les oiseaux les plus remarquables, citons l'aigle royal, le gypaète barbu, le grand tétras, le tétras lyre et le hibou grand duc.

FloreModifier

 
Bois de Pinaceae

Dans la fourchette d'altitude qui est la sienne (entre 100 et 2 000 mètres), l'ensemble du parc est principalement composé de forêts de conifères. L'espèce la plus répandue est sûrement l'épicéa commun (Picea abies), à lequel s'associent quelques groupes de sapin blanc (Abies alba), ce dernier présent surtout en val de Rabbi, zone du trentin du Parc.

Ces formations d'arbres remontent les pentes en se clairsemant vers la limite supérieure pour céder lentement la place au mélèze (Larix decidua) et au pin cembro (Pinus cembra), principalement en Val de Peio.

Aux bois de Pinaceae, succède la bande des arbustes nains, qui monte au-delà de la limite de la végétation (environ 2 600 mètres).

Après 2 800 mètres se trouvent les roches, les éboulis, les neiges éternelles et les moraines glaciales.

AccèsModifier

 
Vue depuis le lac Covel.

Chacune des municipalités du parc est un point de départ pour l'exploration de l'aire protégée. Ses 1 500 km de sentiers permettent de s'aventurer à la découverte de la nature et des paysages humains du Stelvio. Les centres d'accueil permettent d'approfondir ses connaissances sur les aspects les plus divers d'une réalité environnementale profondément riche. Aux points d'information, il est alors possible d'avoir toutes les informations utiles sur l'aire protégée et sur les nombreuses initiatives (excursions, ateliers, visites guidées, événements divers) organisées par le parc.

Secteur lombardModifier

Secteur sud-tyrolienModifier

Secteur trentinModifier

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (it) « Parco Nazionale Stelvio: Informazioni », sur www.comuni-italiani.it (consulté le 1er mars 2020)
  2. (it) Fulco Pratesi, Storia della natura d'Italia, Rubbettino Editore, , 236 p. (ISBN 978-88-498-3046-0, lire en ligne)
  3. a et b (it) « Home », sur Parco Nazionale dello Stelvio (consulté le 1er mars 2020)
  4. (it) « Geomorfologia del Parco Nazionale dello Stelvio in Alto Adige », sur www.parconazionale-stelvio.it (consulté le 1er mars 2020)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internesModifier

Liens externesModifier