Ouvrir le menu principal
Paolo De Poli
Paolo De Poli in studio-4.jpg
Photographie de Paolo De Poli
Naissance
Décès
(à 91 ans)
Padoue, Drapeau de l'Italie Italie
Nationalité
italienne
Activité
artiste, designer, peintre
Distinctions
trois médailles d'or de la Triennale de Milan
Œuvres principales
Il grande gallo, Arlecchino, Podestà Rusca

Paolo De Poli (Padoue, 1er août, 1905 - Padoue, 21 septembre, 1996) est un artiste, designer et peintre italien du XXe siècle. Il est connu pour ses œuvres en émail sur cuivre. « S'il y a un art italien des émaux, on le doit à De Poli, au chemin qu'il s'est tracé et qu'il a suivi fidèlement, à l’exemple de sa technique orthodoxe, à l’admiration et à l'estime qu'il s'est acquis. De cela aussi nous devons lui être reconnaissants. Gio Ponti [1] »

Sommaire

BiographieModifier

Après une formation aux techniques de dessin et relief sur métal à l'école d'art «Pietro Selvatico» de Padoue et aux techniques de peinture à l'huile à l'atelier des peintres Trentini à Vérone, il commence une carrière de portraitiste et paysagiste. En 1926, il participe pour la première fois à la XVe Biennale de Venise avec une peinture à l’huile Nature morte [2]. Au cours de voyages dans les années trente, il s’intéresse aux techniques anciennes de l'émail vitrifié dans des musées d’art et sur des sites archéologiques. Fasciné par cet art, il se consacre à partir de 1933 à la création d'émaux sur métal. Il réalise initialement de petits objets décoratifs raffinés, caractérisés par leurs formes détaillées et leurs couleurs brillantes. Acquérant une plus grande maîtrise, il se porte à la pointe de l’innovation en améliorant le procédé de fabrication. Dans les années quarante, il collabore avec Gio Ponti à la création de meubles et de panneaux décoratifs. Plus tard, leur collaboration conduit à de nouveaux objets de design et de sculptures en forme animalière. En plus d'une grande production de vases, bols, plateaux, assiettes, tasses, plaques et poignées en émail sur cuivre, il réalise également de grands panneaux décoratifs, conçus pour des intérieurs de paquebots, hôtels, universités, bâtiments publics et maisons de collectionneurs, en Italie et à l'étranger. Nombre de ses travaux sont le fruit de collaborations avec des architectes – designers tels que Gio Ponti, Guglielmo Ulrich, Melchiorre Bega (it), et des artistes tels que Filippo De Pisis, Bruno Saetti, Gino Severini, Roberto Aloi. Il se consacre également à l'exécution de cycles de retables et de panneaux sur le thème du Chemin de la Croix, conservés dans les églises de Padoue, Abano Terme, Bergame et Trévise.

Ses créations sont présentées en tant qu’ambassadrices du style italien dans quelques-unes des principales expositions internationales de l’époque : à Bruxelles en 1935, Paris en 1937, New York en 1939 et dans plusieurs foires et salons d'art décoratif comme ceux tenus à Florence, au Caire, à Helsinki, Monaco, Londres, Oslo, Stockholm, Beyrouth, etc. Il expose ses œuvres en émail 14 fois à la Biennale de Venise [3] et 10 fois à la Triennale de Milan [4]. À l’instar des productions modernes de verres de Murano et des céramiques de Faenza, beaucoup de ses œuvres en émail sur cuivre, comme les panneaux muraux et des objets de design, appartiennent maintenant aux collections permanentes des plus importants musées d’arts décoratifs et de design [5]. Il s’implique activement dans la défense du patrimoine culturel ainsi que dans la promotion [6] et la protection des arts et de l'artisanat à travers des associations et comités spécifiques de catégorie. De 1960 à 1973, il est membre du conseil d'administration de la Triennale de Milan. En 1970, il est décoré du titre de chevalier du Travail [7]. Ses archives personnelles (dessins, prototypes, photographies et sa correspondance) sont confiées à l’Archivio Progetti de l'université IUAV de Venise.


ŒuvresModifier

 
Paolo De Poli and Gio Ponti, Table, ca. 1942. Brooklyn Museum, New York

En plus de bols, vases, plateaux, meubles et panneaux, Paolo De Poli a exécuté des sculptures et des objets de design tels que :

  • Podestà Rusca et Évêque Giordano, panneaux en émail (en collaboration avec Gio Ponti ), Palazzo del Bo, université de Padoue, 1940.
  • Tableau, émail et bois, (en collaboration avec Gio Ponti), Brooklyn Museum[8], New York, 1942ca.
  • Les Quatre Saisons, des panneaux en émail (en collaboration avec Gio Ponti), salle de première classe du paquebot SS Conte Grande (it) de la Société di Navigation Italia, 1949 [9]
  • Arlequin, panneau en émail (en collaboration avec Gio Ponti), paquebot SS Conte Biancamano SS Conte Biancamano (it)[9] de la Société di Navigation Italia, 1949.
  • Panneau, musées municipaux, Padoue, 1951.
  • Clair de lune, panneau en émail, dessiné par Bruno Saetti, 1956.
  • Le Grand Coq, sculpture, modèle par Marcello Mascherini (it) 1957 .
  • Printemps-Été, panneau en émail, dessiné par Gino Severini, 1957.
  • Le Grand Paon, sculpture, Galerie d'Art Moderne Ca' Pesaro, Venise, 1962.
  • Vases, musée d'art moderne et contemporain de Trente et Rovereto[10], Trente, Italie, 1962.
  • Hommage à Galilée, sculpture, Palazzo del Bo, université de Padoue, 1964.
  • Groupe de Saint Antoine et Panneau de la Vierge Marie, panneaux en émail, dessiné par le peintre Pino Casarini, église du Sacré-Cœur, Abano Terme (Padoue), 1964.
  • Taureau, musées municipaux (it)[11], Padoue, 1966.
  • Mouettes avec le soleil, panneau en émail, le palais de la civilisation italienne, Rome, 1977.

PrixModifier

  • 1935 : Exposition universelle de 1935 Bruxelles, médaille d'argent
  • 1936 : VI Triennale de Milan, médaille d'or
  • 1940 : VII Triennale de Milan, Grand Prix from the Presidency of the Council
  • 1947 : VIII Triennale de Milan, médaille d'or
  • 1951 : IX Triennale de Milan, médaille d'or

ExpositionsModifier

NotesModifier

  1. De Poli: Enamels Enamels Emaux Emaile Esmales, Guarnati, Milan,1958
  2. ASAC - Historical Archives of Contemporary Arts, Venice Biennale.
  3. en 1934, 1942, 1948, 1950, 1952, 1954, 1956, 1958, 1960, 1962, 1964, 1966, 1968, 1970.
  4. en 1936, 1940, 1947, 1951, 1954, 1957, 1960, 1964, 1968.
  5. comme le Brooklyn Museum in New York, le Mart de Trente, le Modern Art Musée Ca' Pesaro de Venise, la Wolfsoniana Collection de Genova, les Musei Civici de Padoue, Italie
  6. Lorsque, le 11 mars 1944, l'église des érémitiques de Padoue a été bombardée avec sa fresque d'Andrea Mantegna, Paolo De Poli organisé la récupération des morceaux éclatés de la murale qui 56 ans plus tard a été restaurée.
  7. List of Cavalieri del Lavoro
  8. Brooklyn Museum collection, NY.
  9. a et b Paolo Piccione, Gio Ponti. Le navi: il progetto degli interni navali 1948-1953.
  10. Mart bestowal.
  11. Part of « donation »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) of De Poli family to the Musei Civici of Padua.

RéférencesModifier

Liens externesModifier