Pandémie de Covid-19 en Norvège

impact en Norvège de la pandémie de Covid-19

La pandémie de Covid-19 est une crise sanitaire majeure provoquée par une maladie infectieuse émergente apparue fin 2019 en Chine continentale, la maladie à coronavirus 2019, dont l'agent pathogène est le SARS-CoV-2. Ce virus est à l'origine d'une pandémie[note 1], déclarée le par l'Organisation mondiale de la santé.

Pandémie de Covid-19 en Norvège
COVID-19 testing station at University of Oslo (censored).jpg
Un centre de dépistage de la Covid-19 à Oslo en juin 2021.
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le (2 ans, 3 mois et 1 jour)
Bilan
Cas confirmés
1 418 431 ()[1],[2]
Cas sévères
20 (à la date du )[1]
Cas soignés
88 952 ()[2]
Hospitalisations
9 701 ()[1]
Morts
2 783 ()[1],[2]

En Norvège, elle se propage à partir du lorsque l'Institut norvégien de la santé publique (en) annonce qu'un patient est positif au SARS-CoV-2 après son retour de Chine la semaine précédente[3]. À la date du , le bilan est de 2 783 morts.

ChronologieModifier

À la suite de la détection du premier cas à Tromsø, il est soumis à l'isolement volontaire à son domicile le , l'Institut norvégien de la santé publique annonce que trois autres personnes sont confirmées positives pour le SARS-CoV-2 : deux d'entre elles vivent à Oslo et sont liées à la pandémie de Covid-19 en Italie, l'autre vit à Bærum et est lié à la pandémie de Covid-19 en Iran.

La Norvège se trouve depuis le dans la phase 2 de l'épidémie : l'infection se propage localement. Les autorités norvégiennes prennent la décision le que tous les voyageurs venant de l'étranger — à l'exception des autres pays nordiques — doivent respecter une mise en quarantaine de 14 jours, indépendamment de la présence de symptômes ou non[4].

En mars 2020, la Norvège est l'un des pays à la plus importante capacité de tests de sa population[5].

Le , 19 cas au total sont confirmés et le directeur de l'hôpital Ullevål d'Oslo, signale que plus de 100 personnes sont potentiellement en contact avec un membre du personnel infecté[6]. Le nombre de cas est évalué à 56 le , tous liés à des foyers connus à l'étranger.

Au , le nombre de cas confirmés en Norvège passe à 400, et un nombre croissant de ces cas ne peuvent être retracés pour voyager à l'étranger ou pour toute personne connue infectée, ce qui indique que la transmission communautaire a commencé en Norvège.

Le , la Première ministre Erna Solberg annonce qu'une première personne âgée est morte[7] avec un bilan officiel de 810 cas détectés. Le roi Harald V et la reine Sonja, en visite d'État en Jordanie la semaine précédente, sont confinés à leur domicile dans le cadre des nouvelles mesures gouvernementales visant à limiter la propagation du virus[8]. La Direction norvégienne de la santé et l'Institut norvégien de la santé publique recommandent alors d'annuler ou de retarder tous les événements avec plus de 500 participants[9].

À partir du , le port du masque devient obligatoire dans les lieux publics fermés. Il est recommandé de limiter ses contacts sociaux à dix personnes maximum par semaine[10]. Les bars devront désormais être fermés à 22h. Le gouvernement norvégien recommande de limiter à cinq personnes maximums le nombre de personnes invitées chez soi[11].

Début décembre 2021, sur 120 convives, tous vaccinés, réunis lors d'une soirée festive à Oslo, plus de la moitié sont ensuite testés positif au Covid-19, sans doute par le variant Omicron. Le gouvernement norvégien annonce à la suite "une série de restrictions sanitaires à Oslo et dans sa région. Le port du masque est désormais obligatoire à Oslo et alentour dans les transports en commun, taxis, centres commerciaux et boutiques où la distanciation est impossible. Le télétravail est aussi devenu la règle là où c'est possible"[12].

StatistiquesModifier

 
Nombre de cas en Norvège depuis le début de l'épidémie.
 
Nombre de morts en Norvège depuis le début de l'épidémie.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c et d (no) « Corona-viruset: Slik spres viruset i Norge og verden. Kart og statistikk. », sur .vg.no (consulté le ).
  2. a b et c « Coronavirus Update (Live) - Worldometer », sur www.worldometers.info.
  3. « Coronavirus - La Roumanie et la Norvège confirment leur premier cas de coronavirus », sur BX1 (consulté le ).
  4. « Informations sur le Coronavirus (Covid-19) », sur norway.no (consulté le ).
  5. (no) Bård Amundsen, « Very low mortality rate from coronavirus in Norway compared to other countries », sur partner.sciencenorway.no, (consulté le ).
  6. (en) « Updated figures on the number of infected with coronavirus in Norway », sur fhi.no, Institut norvégien de la santé publique (en), .
  7. « Coronavirus: premier mort en Norvège », sur Le Figaro, .
  8. « Le roi de Norvège confiné, une première victime du coronavirus dans le pays », sur rtbf.be, .
  9. (en) « COVID-19 Information », sur no.usembassy.gov, Ambassade des États-Unis en Norvège (en) (consulté le ).
  10. « CARTE. Couvre-feu, reconfinement local ou total... Comment nos voisins européens tentent-ils d'endiguer la deuxième vague de Covid-19 ? », sur France Info, (consulté le ).
  11. « Covid-19 : en Norvège, un tour de vis aujourd'hui pour éviter le couvre-feu demain », sur Le Figaro, (consulté le ).
  12. https://rmc.bfmtv.com/emission/norvege-le-repas-de-noel-se-transforme-en-enorme-cluster-du-variant-omicron-2052164.html