Palais du Roure

musée à Avignon (Vaucluse)
Palais du Roure
Palais du Roure par JM Rosier.JPG
Entrée du palais du Roure
Présentation
Type
Propriétaire
Commune
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Département
Commune
Adresse
Rue du Collège-du-RoureVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur
(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Avignon
(Voir situation sur carte : Avignon)
Point carte.svg

Le palais du Roure ou « hôtel de Baroncelli-Javon », est un hôtel particulier d’Avignon construit au XVe siècle, aujourd’hui transformé en musée.

HistoriqueModifier

En 1469, un gibelin, Pierre Baroncelli, originaire de Florence, acquiert à Avignon une taverne appelée « La Taverne du Mûrier » et des maisons avoisinantes qu'il transforme pour établir sa demeure. Proches du légat Julien della Rovere (pape de 1503 à 1513 sous le nom de Jules II), les Baroncelli deviennent une famille importante d'Avignon.

Au XIXe siècle, cet édifice appelé alors « hôtel de Baroncelli-Javon » est surnommé par Frédéric Mistral qui le fréquente, « palais du Roure » c'est-à-dire palais du chêne ; propriété du marquis Folco de Baroncelli-Javon, il devient à cette époque un foyer du félibrige. En 1908, le Palais est vendu, puis après avoir subi des préjudices considérables, sauvé en 1918 par Jeanne de Flandreysy qui décide d’y créer un foyer de culture méditerranéenne.

En 1936, à la suite du mariage de Jeanne avec le commandant Émile Espérandieu, archéologue et membre de l'Institut, cette institution acquiert une renommée plus grande avec la création de la Fondation Flandreysy-Espérandieu dont la ville d’Avignon hérite en 1944. Aujourd’hui, les collections de ce musée, organisées sur l'histoire et la sociologie régionale, sont accessibles au public.

Le palais est classé au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

CollectionsModifier


Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Joseph Girard, Les Baroncelli d'Avignon, Publications de l'Institut méditerranéen du Palais du Roure, Fondation Flandeysy-Espérandieu, Avignon, 1957, 230p. Comptes rendus par Charles Samaran, dans Bibliothèque de l'École des chartes, 1958, no 116, p. 274-276 (lire en ligne) et par Joseph Billoud, dans Provence historique, 1957, p. 368-370 (lire en ligne)
  • Hubert Sigros, « Le palais du Roure à Avignon », dans Congrès archéologique de France. Avignon et le Comtat Venaissin. 121e session. 1963, Société française d'archéologie, Paris, 1963, p. 105-1049
  • Françoise Robin, « Avignon : Livrées cardinalices et hôtels », dans Midi gothique : de Béziers à Avignon, Paris, Picard éditeur, coll. « Les monuments de la France gothique », , 389 p. (ISBN 2-7084-0549-7), p. 138
  • Dominique Vingtain - Le guide Avignon, Éditions du patrimoine, Paris, 2000 - (ISBN 2858225559) - p. 76-77.
  • Christophe Poupault, « Jeanne de Flandreysy, le palais du Roure, la Provence et l’Italie fasciste », dans Cahiers de la Méditerranée, 2014, no 88, p. 37-51 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier