Ouvrir le menu principal

Palais de justice de Périgueux

palais de justice à Périgueux (Dordogne)
Palais de justice de Périgueux
Périgueux palais Justice (1).JPG
La façade principale du palais de justice de Périgueux.
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
Palais de justice
Style
Architecte
Louis Catoire
Construction
1829-1839
Statut patrimonial
 Inscrit MH (1997, partiellement)
Localisation
Pays
Région
Région
Département
Commune
Adresse
19 bis boulevard Michel-de-MontaigneVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de Dordogne
voir sur la carte de Dordogne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Périgueux
voir sur la carte de Périgueux
Red pog.svg

Le palais de justice de Périgueux est un palais de justice édifié dans la première moitié du XIXe siècle à Périgueux, la préfecture du département de la Dordogne.

Il est partiellement inscrit au titre des monuments historiques[1], pour ses façades et toitures, son péristyle, son vestibule (avec son escalier) et sa salle des Pas-Perdus.

PrésentationModifier

Le palais de justice est situé en bordure extérieure du secteur sauvegardé de Périgueux, au 19 bis boulevard Michel Montaigne.

HistoireModifier

L'architecte Louis Catoire présente en 1827 les plans d'un nouveau palais de justice pour remplacer les tribunaux civils et criminels situés à côté de l'hôtel de ville de Périgueux, place du Coderc. Les travaux qui durent de 1829 à 1839 voient l'édification du nouvel édifice en bordure du cours des Princes (actuel boulevard Michel Montaigne)[2].

En 1997, le palais de justice est inscrit en partie au titre des monuments historiques pour son péristyle, son vestibule, son escalier, sa salle des pas-perdus, ses façades et ses toitures[1].

En 2001, une grille est installée, permettant de clore le péristyle en période de fermeture du bâtiment[2].

Les affaires relevant du tribunal de grande instance de Périgueux et de la cour d'assises de la Dordogne y sont jugées.

Des travaux d'amélioration de l'accueil prévus en 2010 sont reportés a minima à l'année suivante[3]. Ils débutent officiellement en 2012 et devaient être terminés en 2013, mais sont prolongés jusqu'en décembre 2015[4].

ArchitectureModifier

Bâti avec des matériaux en provenance des carrières du sud de Périgueux, Prompsault à Notre-Dame-de-Sanilhac et les Izards à Chamiers, l'édifice de style néoclassique, long de 56 mètres et large de 30[2], est rectangulaire avec un plan intérieur en croix[1], comme le montre nettement l'alignement des toitures[5].

On y accède par un portique tétrastyle inspiré du temple d'Athéna Niké à Athènes[2]. Le péristyle est précédé d'un escalier et fermé par une grille en fer forgé.

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. a b et c « Palais de justice », notice no PA24000015, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 18 décembre 2010.
  2. a b c et d Guy Penaud, Le Grand Livre de Périgueux, Périgueux, éditions la Lauze, , 601 p. (ISBN 2-912032-50-4), p. 376-377
  3. Pas de travaux au palais de justice avant 2011, article du 16 juin 2010 sur le blog de la Dordogne libre, consulté le 18 décembre 2010.
  4. Hervé Chassain, « Ça se passera (peut-être) en 2014 », Sud Ouest, no 21547,‎ , p. 14-15.
  5. « Vue aérienne du palais de justice » sur Géoportail (consulté le 18 décembre 2010).