Pain complet

Le pain complet (appelé « pain entier » ou « pain aux grains entiers » au Québec et au Nouveau-Brunswick) est un pain fabriqué à partir de farine complète (« farine entière » ou « farine intégrale » au Québec et au Nouveau-Brunswick).

Un pain complet.

Il est plus riche en fibre que le pain courant français (pour 100 grammes, le pain courant français contient en moyenne 3,25 g[1] de fibres et le pain complet 7,3 g)[2].

Le pain complet est plus nutritif mais s'il n'est pas biologique, il contient plus de pesticides que le pain blanc[3].

HistoriqueModifier

 
Pain complet dans une boulangerie parisienne.

Rabelais, dans Gargantua, décrit le pain ballé comme étant composé non seulement du grain mais aussi de la balle, l'enveloppe du grain[4].

Durant la grande famine irlandaise, le pain complet était distribué aux pauvres[5].

En AllemagneModifier

Le pain complet allemand connu aussi sous le nom Vollkornbrot est une spécialité de pain au seigle complet à base de levain.

Notes et référencesModifier

  1. « Pain (aliment moyen) », sur ciqual.anses.fr (consulté le ).
  2. « Pain complet ou intégral (à la farine t150) », sur ciqual.anses.fr (consulté le ).
  3. « Des pesticides dans le pain complet », sur leparisien.fr (consulté le ).
  4. François Rabelais, Œuvres ; publiées sous le titre de Faits et dits du géant Gargantua et de son fils Pantagruel, avec la Prognostication Pantagrueline (etc.) (lire en ligne), chap. XXV.
  5. (en) The People's Journal, vol. IV, London, The People's Journal Office, (lire en ligne), p. 200 :

    « I passed along and beheld a dense mass of wretched starving people, —men, women, and children, gathered in front of a shed, from which rations of brown bread and stirabout were served out to the poor. »

AnnexesModifier

Articles connexesModifier