Oseas Schad

pasteur luthérien et chroniqueur (1586-1626)
Oseas Schad
Naissance
Strasbourg, Flag of Strasbourg.svg Ville impériale libre de Strasbourg
Décès
Strasbourg, Flag of Strasbourg.svg Ville impériale libre de Strasbourg
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture allemand, latin
Mouvement Réforme protestante

Osée, Osias, Hoseas ou Oséas Schad (parfois orthographié Shade, Schadeus ou Schadæus en latin), né en 1586 à Strasbourg en Basse-Alsace, et mort le dans la même ville, est un chroniqueur et pasteur luthérien ainsi que le fils d'Elias Schad, théologien hébraïste.

BiographieModifier

Né le 12 avril 1586[1], ou le 17 août de la même année[2], Oseas Schad suit des études à l’Université de Strasbourg au sein de laquelle il obtient un baccalaureus en 1604 puis le titre de magister philosophiae deux ans plus tard[3].

 
Gravure d'Isaac Brunn illustrant le guide de la cathédrale publié en 1617
(Médiathèque protestante de Strasbourg).

Il est alors nommé pasteur à Niederhausbergen en 1606, puis de Hurtigheim et Handschuheim en 1607 avant de rejoindre la paroisse de Schaeffolsheim en 1608 puis celle de Duttlenheim en 1610. Le 20 mai 1611, Oseas épouse Barbara, fille de Caspar Mock et d’Elisabeth Harscher, en l’église Saint-Thomas. En 1613, il devient diacre de l’église Saint-Pierre-le-Vieux dans laquelle son père Elias avait exercé en tant que pasteur.

Il publie en 1617 une description de la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg. Intitulée Summum Argentoratensium templum, cette œuvre illustrée par le graveur Isaac Brunn constitue l’un des premiers guides consacrés à un seul édifice[4]. Pasteur à Saint-Thomas à partir de 1622, Oseas Schad meurt le 28 décembre 1626.

Principales œuvresModifier

RéférencesModifier

  1. Sitzmann 1909, p. 657
  2. Fuchs 1999, p. 3388
  3. (de) Ernst Martin, « Schadaeus, Oseas », sur www.deutsche-biographie.de (consulté le 5 juin 2020)
  4. (en) « Oseas Schadaeus », sur Encyclopædia Britannica Online (consulté le 5 juin 2020)

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • « Schad, Osée », in Édouard Sitzmann, Dictionnaire de biographie des hommes célèbres de l’Alsace : depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, tome 2, K-Z. Rixheim, F. Sutter & Cie, 1909 (lire en ligne), p. 657-658 ;
  • François Joseph Fuchs, « Schad, Oseas », in Jean-Pierre Kintz, Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, vol. 33, Scha à Schm. Strasbourg, Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace, 1999, p. 3388 (ISBN 2-85759-032-6).

Articles connexesModifier

Liens externesModifier