Ouvrir le menu principal

Ordre impérial de la Rose
Imperial Ordem da Rosa
Illustration.
Ordre impérial de la Rose
Order of the Rose.jpg
Conditions
Décerné par Drapeau du Brésil Brésil
Type Médaille de mérite
Statistiques
Création
Ordre de préséance
Illustration.
Ruban de l'Ordre de la Rose


L’Ordre impérial de la Rose (en portugais : Imperial Ordem da Rosa) est un ordre de chevalerie du Brésil, créé par l'empereur Pierre Ier du Brésil le pour commémorer son mariage avec Amélie de Leuchtenberg.

Il comprend six grades : chevalier, officier, commandeur, dignitaire, grand dignitaire et grand croix.

Le , l'ordre est transformé en ordre national par le gouvernement intérimaire des États-Unis du Brésil.

L’ordre de Pierre Ier en tant qu'ordre dynastiqueModifier

Depuis la déposition, en 1889, du dernier monarque du Brésil, l'empereur Pierre II, l'ordre se poursuit comme ordre dynastique attribué par le Chef de la Maison d'Orléans-Bragance, prétendant au trône du Brésil. L'actuelle famille impériale du Brésil est divisée en deux branches : Petrópolis et Vassouras, et la grande maîtrise de l'Ordre est disputée entre ces deux branches.

TitulairesModifier

  • Georges Imhaus (1817-1888), directeur de la Presse et de la Librairie au Ministère de l'Intérieur. Receveur général des finances, Trésorier payeur général, commandeur de l'ordre de la Rose.
  • Théodose du Moncel (1821-1884), dessinateur et scientifique français.
  • Antonio Luis von Hoonholtz, baron de Tefé (1837-1931), amiral, explorateur et géographe brésilien.
  • Édouard Colonne (1838-1910), chef d'orchestre français, fondateur des Concerts Colonne, chevalier.
  • Mathieu-Marie Desjoyaux (1841-1911), ingénieur civil des mines français, chevalier.
  • Paul Cunisset-Carnot (1849-1919), homme de justice, homme politique, écrivain et militaire français.
  • Claude-Henri Gorceix (1842-1919), minéralogiste français, fondateur de l'Ecole des Mines du Brésil, commandeur.

RéférencesModifier