Ouvrir le menu principal

Optical Society
Logo de l'organisation
Logo de l’Optical Society

Devise : « Advancing the science and technology of light.
Faire avancer la science et la technologie de la lumière. »

Situation
Région Internationale
Création 1916
Ancien nom Optical Society of America
Type Société savante
Siège Washington (district de Columbia)
Coordonnées 38° 54′ 46″ N, 77° 02′ 36″ O
Langue anglais
Organisation
Membres 18 500
Président Ian Walmsley (2018)

Site web osa.org

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Optical Society

L’Optical Society, anciennement Optical Society of America, abrévié OSA, est une société savante d'optique fondée en 1916, dont le but est l'avancée du domaine de l'optique et de la photonique, de l'étude de la lumière et de ses propriétés, au travers de l'organisation de symposiums, de publications, de bourses et de prix.

Elle est considérée, avec la SPIE, comme la plus grande société savante internationale de professionnels sur le sujet l'optique et de la photonique.

HistoriqueModifier

Les champs couverts par l’Optical Society sont larges, et l'ont été dès ses débuts : spectroscopie, photographie, conception optique, colorimétrie, optique physiologique, instrumentation, etc.[1].

Créée en 1916, l'OSA est incorporée en 1932[2] après avoir participé avec l’American Physical Society, l’Acoustical Society of America et la Society of Rheology, à la fondation le 3 mai 1931 de l’American Institute of Physics[3].

L'OSA est impliquée à ses débuts dans la détermination de la terminologie naissante en colorimétrie[4], elle se prononce aussi sur les unités à utiliser dans la mesure de l'intensité lumineuse, rédige un rapport sur la spectrophotométrie, etc. se plaçant de ce fait en référente de la plupart de ces sciences[5] grâce à son comité « Nomenclature et Standards » subdivisé en sous-comités étudiant et approfondissant le sujet. En date de 1922, les sous-comités suivants sont en service[6] :

  • Spectrophotométrie
  • Spectroradiométrie
  • Pyrométrie
  • Photométrie et illumination
  • Réflectométrie
  • Réfractométrie
  • Colorimétrie
  • Lentilles et instruments optiques
  • Projection
  • Longueurs d'onde

Le premier bond de l'OSA s'est opéré dans les années 1950, avec les besoins de l'armée américaine en matière d'équipement intégrant de l'optique. L'intérêt et les emplois générés dans ce domaine attirent alors les inscriptions[1].

Les années 1960 représentent un grand changement pour l'OSA en termes de membres et de position parmi les sociétés savantes américaines. En 1959, un bureau permanent est ouvert à Washington (D.C.) et Mary Elizabeth Warga est nommée secrétaire exécutive, la première depuis la fondation[1]. En 1960, l'OSA possède environ 3 000 membres[7] ce qui représente environ quatre fois le nombre d'adhérents en 1940[1] : en 1942, les membres étaient au nombre de 987 en tout[2].

Alors que l'étude des lasers n'en est qu'à ses balbutiements — le premier maser à rubis n'est conçu qu'en 1960 — l’Optical Society organise dès octobre 1960 une conférence de Théodore Maiman lors de sa réunion bi-annuelle. La réunion suivante, du 2 au 4 mars 1961 à Pittsburgh, comprend quatre symposia sur les masers, quatre présentations très complètes et quatorze papiers plus courts[8].

À compter de cette date, Mary Warga, qui a fait partie pendant quatre ans du Borad of Directors et a été secrétaire exécutif de l'OSA[9], a été la première à approcher les chercheurs du domaine des lasers, enjoignant notamment Arthur Leonard Shawlow et Robert E. Hopkins qui devinrent par la suite présidents de l'OSA[7].

OrganisationModifier

À ses origines, l'OSA est une association assez restreinte. En 1929, les patrons[n 1] s'engageaient à payer 1 000 $ ou plus, il y avait des membres honoraires, les membres corporatifs[n 2] payant 50 $ par an, les membres (7,5 $ annuels) et les membres associés (5 $ annuels)[10]. Ces tarifs se poursuivent et en 1942, les prix sont les mêmes[2].

MembresModifier

DirectionModifier

ActivitésModifier

SymposiumsModifier

La société se réunit deux fois par an, le meeting annuel a lieu en octobre, la deuxième réunion a lieu en février ou mars[2].

JournauxModifier

L’Optical Society a dès sa création, produit des journaux à comité de lecture touchant à l'ensemble des domaines de l'optique.

  • Journal of the Optical Society of America : souvent abrévié JOSA, c'est une des premières publications de l'OSA. En 1962, après le lancement réussit de Applied Optics, ce journal est réservé uniquement à la recherche, laissant le domaine de l'ingénierie à la nouvelle publication[1]. À l'origine bimensuel sous le nom Journal of the Optical Society, il en paraît 5 volumes de 1917 à 1921 avant de devenir un mensuel sous le nom de Journal of the Optical Society of America and Review of Scientific Instruments à partir de mai 1922[11] sur quatorze autres volumes (6 à 19) jusqu'en 1929. Le journal est alors scindé en deux publications séparées mensuelles[2],[10] :
  • Applied Optics : bimensuel paru pour la première fois en janvier 1962, il a, lors de ses débuts, été très utilisé pour les parutions concernant les études de masers et lasers, à tel point qu'un supplément Optical Masers a été publié fin 1962. Les souscriptions ont été très fortes dès le début de la parution de ce journal, notamment grâce à l'engouement pour les lasers : environ 3 300 inscriptions en mars 1962 à une époque où l'OSA avait à peu près autant de membres. Le journal devient rapidement mensuel au cours de 1962, et le hors-série sur les masers s'est vendu à 4 000 exemplaires[7].

Prix et récompensesModifier

Outre le fellowship, l'OSA décerne régulièrement diverses médailles, prix et récompenses à des scientifiques et ingénieurs opticiens dans le monde pour leur travail dans les différents domaines de l'optique.

Présidents de l'OSAModifier

L'OSA a depuis sa création, été dirigée par 82 présidents, dont 4 femmes.

Présidents de 1916 à 1936
Année 1916 1917 1918 1919 1920 1921 1922 1923 1924 1925 1926 1927 1928 1929 1930 1931 1932 1933 1934 1935 1936
Président Perley Gilman Nutting Frederick Eugene Wright Floyd K. Richtmyer James P. C. Southall Leonard Thompson Troland Herbert Eugene Yves William E. Forsythe Irwin G. Priest Loyd A. Jones Eugene C. Crittenden Wilbur B. Rayton Arthur C. Hardy
Présidents de 1937 à 1957
Année 1937 1938 1939 1940 1941 1942 1943 1944 1945 1946 1947 1948 1949 1950 1951 1952 1953 1954 1955 1956 1957
Président Roswell Clifton Gibbs Kasson S. Gibson Archie G. Worthing August H. Pfund George R. Harrison Rudolf Kingslake (en) William F. Meggers Brian O'Brien Deane B. Judd Ralph A. Sawyer
Présidents de 1958 à 1978
Année 1958 1959 1960 1961 1962 1963 1964 1965 1966 1967 1968 1969 1970 1971 1972 1973 1974 1975 1976 1977 1978
Président Irving C. Gardner John D. Strong James G. Baker Wallace R. Brode David MacAdam Stanley S. Ballard Richard C. Lord Seibert Q. Duntley Van Zandt Williams John A. Sanderson Arthur F. Turner Karl G. Kessler W. Lewis Hyde Bruce H. Billings Aden B. Meinel Robert E. Hopkins F. Dow Smith Arthur Leonard Schawlow Boris P. Stoicheff Peter Franken Emil Wolf
Présidents de 1979 à 1999
Année 1979 1980 1981 1982 1983 1984 1985 1986 1987 1988 1989 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999
Président Dudley Williams Warren J. Smith Anthony J. DeMaria Robert P. Madden Kenneth M. Baird Donald R. Herriott Robert R. Shannon Jean M. Bennett Robert G. Greenler William B. Bridges Herwig Kogelnik Richard L. Abrams John N. Howard Joseph W. Goodman Elsa M. Garmire Robert L. Byer Tingye Li Duncan T. Moore Janet Sue Fender Gary C. Bjorklund Anthony E. Siegman
Présidents de 2000 à 2020
Année 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020
Président Erich P. Ippen Richard C. Powell Anthony M. Johnson G. Michael Morris Peter L. Knight Susan Houde-Walter Eric Van Stryland Joseph H. Eberly Rod C. Alferness Thomas M. Baer James C. Wyant Christopher Dainty Tony Heinz Donna Strickland Philip H. Bucksbaum Philip St. John Russell Alan E. Willner Eric Mazur Ian Walmsley

Membres ayant reçu le Prix Nobel de PhysiqueModifier

AnnexesModifier

Notes et référencesModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e Bromberg 1991, p. 104-105
  2. a b c d et e Scientific and Technical societies 1942, p. 245
  3. Scientific and Technical societies 1942, p. 57
  4. Bulletin of the NRC vol. 5, p. 110
  5. //books.google.com/books?id=13bM5n2VHgoC
  6. Troland 1922, p. 60
  7. a b et c Bromberg 1991, p. 111
  8. Bromberg 1991, p. 110
  9. Wayne 2011, p. 947
  10. a b et c Scientific and Technical societies 1930, p. 237
  11. [1]
  12. Scientific and Technical societies 1930, p. 112
  13. //books.google.com/books?id=ELgdzgdFQL8C&pg=PA76
  14. //books.google.com/books?id=uBqr3eOZSZYC&pg=PR27
  15. a et b //books.google.com/books?id=rz8N4li-pdkC&pg=PR5
  16. //books.google.com/books?id=R1aduFDhkBMC&pg=PA78
  17. //books.google.com/books?id=F5CxjbxIJ8AC&pg=PA13
  18. //books.google.com/books?id=PstuspPsw3oC&q=Adolph%20Lomb%20Medal
  19. //books.google.com/books?id=4JdRVQDXFl8C&pg=PA122
  20. (en)Arthur Ashkin, Gérard Mourou, and Donna Strickland Awarded 2018 Nobel Prize in PhysicsThe Optical Society, 2 October 2018

NotesModifier

  1. Littéralement « dirigeants » ou « patrons » ou « protecteurs », voir patrons sur le wiktionnaire anglophone.
  2. corporate members.

BibliographieModifier

  • (en) Joan Lisa Bromberg, The laser in America, 1950-1970, MIT Press, , 391 p. (lire en ligne)
  • (en) Tiffany K. Wayne, American Women of Science Since 1900 : Essays A-H, vol. 1, ABC-CLIO, , 1025 p. (lire en ligne)

Bulletins de la NRC :

  • (en) Leonard Thompson Troland, « The present status of visual science », Bulletin of the National Research Council, Washington D.C., National Academy of Sciences, vol. 5, no 27,‎ (lire en ligne)
  • (en) « Scientific and Technical Societies of the United States and Canada », Bulletin of the National Research Council, National Academies, no 76,‎ , p. 237 (lire en ligne)
  • (en) « Scientific and Technical Societies of the United States and Canada », Bulletin of the National Research Council, National Academies, vol. 4,‎ , p. 245 (lire en ligne)

Articles connexesModifier

Liens externesModifier