Opération Ostfront


Opération Ostfront
Episode du Front de l'Est
Description de cette image, également commentée ci-après
Plan du combat
Informations générales
Date au
Lieu Cap Nord
Issue Victoire alliée
Belligérants
Drapeau de l'Allemagne nazie Reich allemandDrapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni
Commandants
War Ensign of Germany 1938-1945.svg Erich BeyNaval Ensign of the United Kingdom.svg Robert Burnett
Forces en présence
ScharnhostBelfast
Duke of York
Jamaica
Norfolk
Sheffield
Pertes
1 croiseur coulé2 navires endommagés

Opérations navales dans l'Arctique durant la Seconde Guerre mondiale

Batailles

Bataille de l'Atlantique (1939-1945) : Convois de l'Arctique (Bataille du cap Nord)

L' Opération Ostfront (Opération «Front de l'Est») était la sortie dans l'océan Arctique du cuirassé allemand Scharnhorst, accompagné de destroyers, pendant la Seconde Guerre mondiale, contre les convois alliés JW 55B et RA 55A. Cette opération a abouti au naufrage de Scharnhorst, aux environs du Cap Nord, le , lors de la bataille du Cap Nord.

ContexteModifier

Peu de temps après l'invasion allemande de l'Union soviétique, des convois arctiques ont été envoyés par les Alliés occidentaux en Union soviétique, fournissant des fournitures vitales.

En mai 1941, après le sabordage du cuirassé allemand Bismarck le 27 mai 1941, Adolf Hitler avait interdit à tout navire capital de la Kriegsmarine de s'aventurer dans des mers contestées. En décembre 1943, l'Allemagne n'était plus triomphante. La bataille de l'Atlantique semblait perdue pour elle et des fournitures affluaient au Royaume-Uni et en Union soviétique. En septembre 1943, le cuirassé allemand Tirpitz a été désactivé pendant l' Opération Source, laissant Scharnhorst et Prinz Eugen comme les seuls navires lourds opérationnels de la Kriegsmarine.

L'opérationModifier

En novembre 1943, les convois arctiques ont redémarré. Le 19 décembre 1943, le Grand-amiral Karl Dönitz soumit une demande à Hitler pour permettre à Scharnhorst d'attaquer le prochain convoi naviguant à travers la mer de Barents. Le 25 décembre 1943, Dönitz déclancha l'Opération Ostfront qui quitta sa base d'Altafjord.

 
Scharnhorst

L'amiral Bruce Fraser (Commandant-en-chef de la Home Fleet), alerté par les informations de la résistance norvégienne sur la possibilité d'une interception par le Scharnhorst, a préparé un piège pour le navire de guerre allemand. Le 25 décembre, Scharnhorst a navigué pour intercepter le convoi britannique JW 55B, estimant qu'il était peu protégé. Dans la bataille qui a suivi au Cap Nord Scharnhorst a été séparé de ses destroyers d'escorte (Z 29, Z 30, Z 33, Z 34 et Z 38 de la 4e Zerstörer-Flottille) qui avaient du mal à le suivre dans les conditions de mer et météorologiques qui se détérioraient gravement.

Sans escorte le Scharnhorst essuya le feu des croiseurs britanniques, détruisant sa tour-radar et tenta de s'enfuir vers sa base. A 16h48 le Belfast a ouvert le feu, touchant les tourelles avant du Scharnhorst. A18h20 le Duke of York fit feu et perça le blindage au niveau de la chaufferie. Celui-ci perdit de la vitesse et fut torpillé, puis reçut un déluge de feu des navires britanniques. Incapable de s'échapper, Scharnhorst a chaviré et a coulé à 19h45 le 26 décembre, ses hélices tournant toujours. De son effectif total de 1.968 hommes, seulement 66 ont été tirés des eaux glacées.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

BibliographieModifier

  • Clay Blair. (1996). Hitler's U-Boat War Vol I. (ISBN 0-304-35260-8)
  • Blair, Clay (2000) [1998]. Hitler's U-Boat War: The Hunted 1942–1945. V II . (ISBN 0-304-35261-6).
  • Paul Kemp. (1993). Convoy! Drama in Arctic Waters. (ISBN 1-85409-130-1)
  • Bernard Schofield. (1964). The Russian Convoys.
  • Peter Smith. (1975). Arctic Victory: The Story of Convoy PQ 18. (ISBN 0-7183-0074-2)
  • Schofield, B. B. (1964). The Russian Convoys. British battles. London: Batsford. OCLC 930491299.

Liens externesModifier