Opérateur historique

L'opérateur historique d'un pays est l'opérateur de télécommunications qui appartenait à l'État et détenait le monopole dans le secteur de la téléphonie, ce qui lui a permis de mettre en place, développer, et gérer le réseau national, avant d'être éventuellement privatisé et que le marché ne soit ouvert à la concurrence d'opérateurs dits alternatifs.

ListeModifier

Pays Opérateur historique Date d'ouverture du marché Date de dégroupage de la boucle locale Concurrents depuis l'ouverture du marché
Entreprises Particuliers
  France Orange, anciennement France Télécom SFR & Numericable (groupe Altice), Bouygues Telecom, Free (groupe Iliad)
  Royaume-Uni BT, anciennement British Telecom O2, Everything Everywhere, 3, Vodafone
  Allemagne Deutsche Telekom 02, Vodafone, Simyo
  Bangladesh Bangladesh Telegraph and Telephone Board Grameenphone, Banglalink, Robi
  Belgique Groupe Proximus, anciennement Belgacom BASE , Orange
  Norvège Telenor, anciennement Televerket Norvège
  Suède TeliaSonera, anciennement Televerket Suède
  Finlande TeliaSonera, anciennement Sonera
  Espagne Telefónica (Movistar)[1] Amena (groupe Orange), Vodafone, Euskaltel
  Suisse Swisscom Salt Mobile, Sunrise, Omea Telecom
  États-Unis AT&T Verizon, Sprint, T-Mobile
  Portugal Altice Portugal, anciennement Portugal Telecom
  Algérie Algérie Télécom Djezzy, Ooredoo Algérie
  Maroc Maroc Telecom Orange , Inwi
  Tunisie Tunisie Télécom Ooredoo Tunisie, Orange Tunisie
  Turquie Turk Telekom
  Togo Togo Télécom

Notes et référencesModifier

  1. (es) Movistar, « Movistar. Promoción Fusión+ - Ahora Gratis 4 Meses », sur www.movistar.es (consulté le 10 octobre 2017)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier