Tunisie Télécom

opérateur tunisien de téléphonie

Tunisie Télécom
logo de Tunisie Télécom
Logo de Tunisie Télécom.

Création (Office national des télécommunications)
Dates clés  : inauguration de la première ligne GSM
2002 : restructuration en société anonyme
Forme juridique Société anonyme
Siège social Tunis
Drapeau de Tunisie Tunisie
Direction Syrine Tlili (PDG)
Actionnaires État tunisien (65 %)
Dubai Holding via TeCom-DIG (35 %)
Activité Téléphonie
Produits Téléphonie fixeVoir et modifier les données sur Wikidata
Filiales Topnet (Tunisie)
Sotetel (Tunisie)
Diva Sicar (Tunisie)
Agence tunisienne d'Internet (Tunisie)
Mattel (Mauritanie)
Forthnet (en) (Grèce)
Sotetel (Tunisie)
GO (Malte)
Effectif 6 400[1]
Site web www.tunisietelecom.tn

Chiffre d'affaires 1 095 200 000 (TND) en 2016[2]

Tunisie Télécom (arabe : اتصالات تونس) est le nom commercial de l'opérateur historique de télécommunications en Tunisie.

HistoireModifier

La loi portant création de l'Office national des télécommunications, dont le nom commercial est Tunisie Télécom, est promulguée le et entre en vigueur le [3].

Tunisie Télécom met en place, exploite et commercialise le premier réseau GSM en Mauritanie (Mattel) à partir de [3]. Elle conclut également une convention de coopération technique avec Djibouti Télécom pour le développement de ses réseaux de télécommunications.

Devenu société anonyme de droit public fin 2002, il change de statut juridique, par un décret du , pour devenir une société anonyme dénommée « Tunisie Télécom »[1]. Elle connaît une privatisation partielle en avec l'entrée dans son capital, à hauteur de 35 %[1], du consortium émirati EIT (Emirates International Telecommunications)[4].

À partir de 2008, Tunisie Télécom offre la possibilité aux détenteurs de cartes bancaires nationales d'alimenter le solde de leurs lignes prépayées via les distributeurs automatiques de billets de l'Arab Tunisian Bank (service Mobilink)[5].

Le , Tunisie Télécom lance une nouvelle marque, Elissa, avec des offres spécifiquement conçues pour les jeunes de moins de 25 ans[6] ; elle devient accessible à tous sans limite d'âge dès le [7].

Au printemps 2011, à la suite de la révolution tunisienne, la société est secouée par un important conflit social entre les représentants de l'Union générale tunisienne du travail (UGTT) et ceux de son actionnaire émirati au sujet du sort d'une soixantaine de contractuels représentant 3,5 % de la masse salariale ; il est marqué par des grèves et sit-in affectant le bon fonctionnement de l'opérateur[1],[8]. Il s'achève avec la fin de ces contrats de travail, à l'exception de dix contractuels gardant leurs fonctions[9].

En septembre 2012, le président-directeur général (PDG) Ali Ghodhbani prend sa retraite et se voit remplacé par Mokhtar Mnakri, ancien PDG de la filiale d'Alcatel[10].

En 2014, Salah Jarraya est nommé PDG en remplacement de Mnakri dont le mandat arrivait à son terme[11].

En juin de la même année, les salariés entament un mouvement social afin d'obtenir une augmentation de salaire et revendiquer l'application des accords signés en [12]. Ils se rassemblent autour de l'UGTT et mènent de nombreux arrêts de travail jusqu'à ce qu'ils obtiennent gain de cause en mai 2015[13]. À la suite de ces mouvements sociaux et grèves, Jarraya donne sa démission le 2 juillet[14].

Le 12 août, Nizar Bouguila est nommé PDG[15].

Le , Tunisie Télécom lance sa nouvelle identité visuelle baptisée « La vie est émotions », avec un nouveau logo[16]. En août, Tunisie Télécom finalise l'achat de 65,4 % de la totalité du capital de GO[17].

Bouguila est remplacé le par Mohamed Fadhel Kraiem[18],[19]. Le 7 novembre, Tunisie Télécom signe avec le ministère des Technologies de l'information et de l'Économie numérique, un contrat de cinq ans portant sur la couverture des zones blanches par les services de télécommunications en haut débit[20].

Le , le fonds d'investissement émirati Abraaj annonce avoir conclu la veille un accord pour le rachat définitif de la participation de 35 % d'EIT[21]. Cependant, la faillite du fonds annule l'opération[22].

Mohamed Fadhel Kraiem est remplacé le par Samir Saïed à la suite de son entrée au gouvernement[23]. Le , le conseil d'administration décide de nommer Syrine Tlili pour diriger provisoirement l'entreprise suite à l'entrée de Saïed au gouvernement[24].

ActivitésModifier

Tunisie Télécom propose des services dans le domaine des télécommunications fixes et mobiles. En , il est fort de 1 259 000 abonnés au réseau fixe (RTCP), dont il détient le monopole, et de 3 265 000 abonnés au réseau GSM, la première ligne ayant été inaugurée le [3]. Avec une part de marché de 35,4 % en décembre 2014) sur le marché de la téléphonie mobile[25], Tunisie Télécom est le second plus gros opérateur mobile du pays, derrière Ooredoo, leader avec 45,7 % de part de marché. L'opérateur historique affiche en 2014 un taux de croissance mensuel moyen de 4,2 %, ce qui lui a permis de franchir la barre des cinq millions d'abonnements.

 
Centrale téléphonique de Tunisie Télécom.

Tunisie Télécom est également un fournisseur d'accès à Internet (Frame Relay, ADSL, X.25, LS, RNIS et WLL pour la téléphonie rurale).

En 2010, Tunisie Télécom lance, en collaboration avec la Poste tunisienne, le service de paiement à distance via mobile MobiDinar[26].

En , Tunisie Télécom signe un partenariat avec le groupe Khechine qui consiste pour l'entreprise de télécom d'offrir des avantages sur les services du groupe de tourisme, en échange d'une offre de télécommunication avantageuse pour les établissements hôteliers et touristiques du groupe Khechine[27].

En 2016, Tunisie Télécom signe une convention de partenariat avec l'Ordre des ingénieurs tunisiens, qui permet à ses adhérents de bénéficier d'une panoplie de services de télécommunication[28].

Le , le PDG Nizar Bouguila et le PDG du groupe CARTE (Compagnie d'assurance et de réassurance tuniso-européenne), Hassine Doghri, annoncent qu'ils signent un partenariat afin d'optimiser les communications fixes de l'assureur[29].

Fin , Bouguila et Néji Baghouri, président du Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT), signe un nouvel accord de partenariat qui stipule la fourniture de services de télécommunications par Tunisia Télécom à la SNJT. Cette convention prévoit aussi d'équiper la salle de formation du siège du syndicat avec des nouvelles technologies et, grâce à l'attribution d'un prix spécial annuel, de récompenser « le journalisme d'excellence »[30].

Le , Tunisie Télécom et la Fondation Almadanya renouvellent leur convention de partenariat et de parrainage, déjà âgée de trois ans, et annoncent leur volonté de se lancer un nouveau challenge pour assurer le transport des élèves des zones éloignées[31].

Le , Tunisie Télécom et PROLOGIC Holding, leader du marché des équipements et des services informatiques en Tunisie, annoncent la signature d'un nouveau contrat de partenariat triennal[32]. Toujours en février, Tunisie Télécom lance son offre « Wi-Fi à bord », une action pilote menée en partenariat avec la Société nationale de transport interurbain (SNTRI) pour proposer gratuitement l'accès à Internet via le Wi-Fi dans les bus de la SNTRI[33].

Le , à Tunis, la direction de Tunisie Télécom et celle de Vodafone annoncent avoir signé un nouvel accord de partenariat[34].

Le , le PDG du groupe Hermess, Ali Hermassi, et celui de Tunisie Télécom signent un accord de partenariat plaçant encore plus l'opérateur en tant que leader des services aux entreprises sur le marché tunisien des télécommunications[35],[36].

Données financièresModifier

Son chiffre d'affaires se monte à 1,1 milliard de dinars en 2016[2].

Identité visuelleModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d « Notre entreprise », sur tunisietelecom.tn (consulté le ).
  2. a et b « Tunisie Telecom à la tête du marché en termes de chiffre d'affaires », sur thd.tn, (consulté le ).
  3. a b et c « Nos étapes clés », sur tunisietelecom.tn.
  4. (en) « Stake in Tunisie Telecom will be a strategic investment, says Dubai holding », sur balancingact-africa.com, (consulté le ).
  5. « Lella et Mobilink présentés au large public », sur webmanagercenter.com, (consulté le ).
  6. Tallal Bahoury, « Tunisie Télécom lance l'offre Elissa entièrement dédiée aux jeunes », sur webmanagercenter.com, (consulté le ).
  7. « Elissa change et lance une nouvelle offre en édition limitée ! », sur businessnews.com.tn, (consulté le ).
  8. « Sit-in de Tunisie Telecom : la manipulation continue aux frais des travailleurs. L'exemple du centre d'appels », sur tunisienumerique.com, (consulté le ).
  9. « Tunisie Telecom : seuls 10 contractuels garderont leurs salaires actuels », sur tekiano.com, (consulté le ).
  10. « Mokhtar Mnakri PDG de Tunisie Telecom », sur leaders.com.tn, (consulté le ).
  11. « Salah Jarraya nouveau PDG de Tunisie Télécom », sur directinfo.webmanagercenter.com, (consulté le ).
  12. « Les employés de Tunisie Telecom ont observé une grève générale le 5 juin 2014 », sur agenceecofin.com, (consulté le ).
  13. « Après plusieurs grèves, les employés de Tunisie Telecom ont obtenu divers avantages financiers », sur agenceecofin.com, (consulté le ).
  14. « La démission de Mohammed Salah Jerraya de son poste de PDG de Tunisie Telecom est acceptée », sur agenceecofin.com, (consulté le ).
  15. « Nomination de Nizar Bouguila au poste de PDG de Tunisie Telecom », sur thd.tn, (consulté le ).
  16. « Tunisie Telecom dévoile sa nouvelle identité visuelle et sa nouvelle stratégie », sur investir-en-tunisie.net, (consulté le ).
  17. « Tout ce qu'il faut savoir sur GO, l'opérateur que vient d'acquérir TT », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  18. « Mohamed Fadhel Kraiem nommé PDG de Tunisie Telecom », sur kapitalis.com, (consulté le ).
  19. « Mohamed Fadhel Kraiem nouveau P-DG de Tunisie Telecom », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  20. « Tunisie Telecom s'engage pour la couverture des zones blanches », sur realites.com.tn, (consulté le ).
  21. « Tunisie : le fonds d'investissement Abraaj va prendre le contrôle de 35 % de Tunisie Telecom », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  22. Mathieu Galtier, « Abraaj, la transaction qui a fait pschitt », Jeune Afrique, no 3018,‎ , p. 98 (ISSN 1950-1285).
  23. « Samir Saïed nouveau PDG de Tunisie Télécom », sur kapitalis.com, (consulté le ).
  24. « Syrine Tlili dirigera provisoirement Tunisie Telecom », sur leaders.com.tn, (consulté le ).
  25. « Tunis : Tunisie Télécom, « meilleur contributeur », mais toujours second derrière Ooreddo », sur africanmanager.com, (consulté le ).
  26. « Tunisie Télécom lance le Mobi-Dinar », sur gnet.tn, (consulté le ).
  27. « Tunisie Telecom et le Groupe Khechine se rapprochent commercialement », sur maghreb-info.com, .
  28. « Tunisie Telecom et l'Ordre des ingénieurs tunisiens scellent un partenariat stratégique », sur businessnews.tn, (consulté le ).
  29. « Tunisie Telecom et le Groupe CARTE consolident leur partenariat », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  30. « Tunisie Telecom et le SNJT consolident leur partenariat », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  31. « Tunisie Telecom et la Fondation Almadanya s'engagent à assurer le transport quotidien de 2000 écoliers dans les zones rurales », sur webdo.tn, (consulté le ).
  32. « Tunisie Telecom et PROLOGIC Holding : une confiance renouvelée », sur leaders.com.tn, (consulté le ).
  33. « Tunisie Telecom lance sa nouvelle offre « WiFi à Bord » », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  34. « Tunisie Telecom conclut un partenariat avec Vodafone », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  35. « Le Groupe Hermess et Tunisie Télécom scellent un nouveau partenariat », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le ).
  36. « Tunisie Télécom signe avec Hermassi », sur africanmanager.com, (consulté le ).

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :