Sunrise UPC

société de télécommunications suisse
(Redirigé depuis Sunrise (entreprise))

Sunrise UPC
logo de Sunrise UPC

Création 2000
Forme juridique société anonyme
Action SIX : SRCG
Slogan The Unlimited Company
Siège social Zurich, Suisse
Direction André Krause (CEO)
Actionnaires Liberty GlobalVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Télécommunications
Produits Téléphonie fixe, internet, téléphonie mobile
Effectif 1 798[1] (2019)
Site web www.sunrise.ch

Capitalisation 5,0 milliards CHF (2020)[2]
Fonds propres 45 265 446,00 CHF
Dette Increase Negative.svg 1 673 MCHF[1] (2019)
Chiffre d'affaires en stagnation 1 887 MCHF[1] (2019)
1 876 MCHF[1] (2018)
Résultat net en diminution 56 MCHF[1] (2019)
107 MCHF[1] (2018)

Sunrise UPC GmbH (anciennement Sunrise Communications Group AG) est une entreprise de télécommunications suisse. Elle est le deuxième opérateur de téléphonie mobile en Suisse, avec 25,9 % de parts de marché (fin 2016[3]), derrière Swisscom (57,7 %) mais devant Salt (16,3 %). Elle a été détenue jusqu'en 2015 par CVC Capital Partners, qui l'a acquise auprès du danois TDC en [4]. Elle est connue pour son offre en téléphonie fixe, en fourniture d'accès à Internet et depuis sa fusion avec diAx en téléphonie mobile.

HistoireModifier

 
Quartier-général à Zurich

Le , les opérateurs de télécommunication diAx et Sunrise fusionnent sous la marque Sunrise pour former TDC Switzerland[5].

Depuis le , la société se nomme Sunrise Communications. En 2008, Sunrise rachète Tele2 Suisse. En 2010, Sunrise est racheté par CVC Capital Partners[6].

En CVC Capital Partners introduit Sunrise en bourse et conserve une grande participation dans le groupe[7].

En , CVC Capital Partners annonce avoir cédé ce qu'il lui reste de sa participation dans Sunrise, soit 23,8 % du capital de la société, à Freenet AG, qui devient alors le plus grand actionnaire du groupe Sunrise[8].

Le , Sunrise annonce acheter UPC Suisse pour la somme de 6,3 milliards de francs suisses[9], mais renonce le car son actionnariat (mené par Freenet AG) y étant opposé[10].

En , Liberty Global, le propriétaire d'UPC Suisse n'ayant pas réussi à vendre sa société fille à Sunrise en 2019 annonce son intention d'acquérir tous les titres de Sunrise, pour 7,4 milliards de dollars[11]. L'actionnaire principal Freenet AG donne son accord à cette acquisition[12]. La reprise de Sunrise par Liberty Global est autorisée par la Commission de la concurrence en , sans imposer des restrictions ou des conditions[13].

En , Liberty Global fusionne UPC Schweiz GmbH et Sunrise Communications AG pour former UPC Sunrise GmbH[14]. « Sunrise » devient la marque principale du groupe, la marque « UPC » est appelée à disparaître progressivement[15].

ActivitéModifier

À présent, plus de 3 millions de clients privés et d'affaires utilisent ses prestations de service dans les domaines de la téléphonie mobile, du réseau fixe et d'Internet. Son réseau hybride basé sur la technologie GSM, EDGE, UMTS, HSPA+ et 4G/LTE fournit à plus de 99 % de la population des services de téléphonie mobile et permet un taux de transmission pouvant atteindre 100 Mbit/s. Un réseau en fibre optique haute performance de plus de 7 500 kilomètres permet à Sunrise d'offrir une gamme de services vocaux et de données.

Le siège juridique de Sunrise se situe à Zurich. Sunrise est également implantée à Berne, Lausanne, Bienne, Manno (Tessin) et à Meyrin (Canton de Genève). En 2019, Sunrise emploie 1 978 employés en équivalent plein temps, dont 137 apprentis en Suisse[1].

Identité visuelle (logo)Modifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e f et g (en) « Sunrise Annual Report 2019 » [PDF], sur sunrise.ch, (consulté le ).
  2. Philippe Rey, « La création d’un vrai challenger face à Swisscom devient réalité », 'Agefi,‎ (ISSN 1422-6391, lire en ligne, consulté le )
  3. « Statistiques de la COMCOM » (consulté le )
  4. « ORANGE : News et Informations Boursières / ORA / FR0000133308 / Zone bourse », sur zonebourse.com (consulté le ).
  5. Admin.ch - Archives des communiqués, décembre 2000
  6. Sunrise vendu pour 3,3 milliards de francs à un fonds britannique, 24heures.ch, 2010
  7. (de) Timo Nowack, « Sunrise-IPO: «Belohnung für die Anleger» », Handelszeitung,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. ATS, « Nouvel actionnaire de référence pour Sunrise - Le titre s'envole », Swissinfo,‎ (hhttps://www.swissinfo.ch/fre/nouvel-actionnaire-de-r%C3%A9f%C3%A9rence-pour-sunrise---le-titre-s-envole/42030196, consulté le ).
  9. Sunrise rachète UPC: un nouveau géant se dresse face à Swisscom, letemps.ch, 2019
  10. « Sunrise renonce à racheter UPC Suisse et notifie son propriétaire », sur rts.ch, (consulté le )
  11. John Revill, « Liberty Global surprises with $7.4 billion deal to buy Sunrise in latest telecoms consolidation », sur Reuters,
  12. AWP, « Sunrise s'envole en Bourse, après la généreuse offre de Liberty Global », Bilan,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (de) « Weko erteilt grünes Licht - UPC darf Sunrise kaufen », sur srf.ch, (consulté le ).
  14. AWP, « Sunrise et UPC juridiquement fusionnés en Sunrise UPC GmbH », sur bilan.ch, (consulté le ).
  15. AWP, « La marque UPC va disparaître au profit de Sunrise », Le Temps,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier