Onfroy de Montfort

Onfroy de Montfort, mort le , fut seigneur de Beyrouth de 1282 à 1284 et seigneur de Tyr de 1283 à 1284. Il était fils de Philippe Ier de Montfort, seigneur de la Ferté Alais, de Bréthencourt, de Castres, de Toron et de Tyr, et de Marie d'Antioche.

Onfroy de Montfort
Titres de noblesse
Seigneur de Beyrouth
-
Prédécesseur
Successeur
Seigneur de Tyr
-
Prédécesseur
Successeur
Biographie
Décès
Activité
FeudataireVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
Enfant
Rupen de Montfort (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Armoiries Montfort-Castres.svg
blason

Il épousa le Echive d'Ibelin (1253 † 1312), fille de Jean d'Ibelin († 1264), seigneur de Beyrouth, et d'Alice de la Roche sur l'Ognon. Ils eurent :

  • Amaury de Montfort († 1304)
  • Roupen de Montfort († 1313)
  • Helvis de Montfort
  • Alix, ou Helvis, vivante en 1295.

À la mort de sa sœur aînée Isabelle d'Ibelin en 1282, elle lui succéda et devint dame de Beyrouth. L'année suivante, c'est le frère aîné d'Onfroy, Jean de Montfort, seigneur de Tyr, qui meurt, sans enfants.

Quelques années plus tôt, le roi Hugues III de Chypre avait confirmé aux Montfort la possession de Tyr, se réservant le droit de reprendre le fief si Jean de Montfort n'avait pas d'enfant. Hugues III laissa toutefois Onfroy succéder à son frère. Mais celui-ci mourut six mois plus tard, et le nouveau roi Henri II, probablement parce qu'il estimait les fils d'Onfroy trop jeunes pour assurer la défense de Tyr, reprit le fief pour le donner à son frère Amaury.

SourcesModifier