Ouvrir le menu principal

On ne peut pas plaire à tout le monde

On ne peut pas plaire à tout le monde
Logo dOn ne peut pas plaire à tout le monde.
Logo d'On ne peut pas plaire à tout le monde.

Autre titre francophone ONPP
Genre Talk-show
Réalisation Didier Froehly
Dominique Colonna
Nicolas Ferraro
Présentation Marc-Olivier Fogiel
Participants Ariane Massenet (2000-2004)
Guy Carlier (2004-2006)
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 6
Diffusion
Diffusion France 3
Date de première diffusion
Date de dernière diffusion
Public conseillé Tout public

On ne peut pas plaire à tout le monde, également connue son l'acronyme ONPP, est une émission de télévision française diffusée en direct sur France 3 du au , présentée par Marc-Olivier Fogiel.

DiffusionModifier

Du au , l'émission est diffusée le vendredi soir en troisième partie de soirée aux alentours de 23 h 35 (avec une rediffusion deux jours après, le dimanche après-midi à 13 h 30).

Elle passe en deuxième partie de soirée (vers 22 h 50 - 23 h) toujours le vendredi soir du au .

Du jusqu'à sa fin le , l'émission est diffusée, le dimanche soir en première partie de soirée.

Entre et , l'émission bénéficiait également d'une rediffusion chaque dimanche midi sous forme de best-of d'une heure.

PrincipeModifier

L'animateur y recevait des personnalités de tous milieux (cinéma, musique, politique, etc.), sous forme de talk-show au ton résolument polémique.

Co-animation et chroniqueursModifier

Chroniqueurs
Saison 1
(2000-2001)
Saison 2
(2001-2002)
Saison 3
(2002-2003)
Saison 4
(2003-2004)
Saison 5
(2004-2005)
Saison 6
(2005-2006)
Co-animation
Ariane Massenet Guy Carlier
Secondaire
Stéphane Blakowski
Alexis Trégarot
Delphine Cantelli Jean-Michel Aphatie

ParodiesModifier

On ne peut pas plaire à tout le monde a été parodiée dans un numéro spécial de l'emission On a tout essayé animée par Laurent Ruquier. Cette version, présentée par Gérard Miller dans le rôle de Marc-Olivier Fogiel, s'appelle On ne peut pas en placer une. Comme son titre l'indique, cette émission consiste à empêcher l'invité de prendre la parole. Les Nous C Nous ont également parodié cette émission[Quand ?].

ArrêtModifier

Le , l'émission s'arrête avec le départ de Marc-Olivier Fogiel sur M6 pour une nouvelle émission T'empêches tout le monde de dormir.

ControversesModifier

Le , l'humoriste Dieudonné fait un sketch où il apparaît déguisé en colon israélien paranoïaque qui soupçonne l'un des invités, l'humoriste Jamel Debbouze, d'être un terroriste islamiste, un « Moudjahidine du rire » cachant sous son blouson une « bombe artisanale », et évoque un axe américano-sioniste, ponctuant son dernier mot IsrHeil d'un salut nazi [1]. Cette prestation controversée, passée en direct, (que Marc-Olivier Fogiel, d'ascendance juive, regrettera d'ailleurs par la suite avec le recul) provoque un tollé général d'associations luttant contre l'antisémitisme.

En effet, Marc-Olivier Fogiel et France 3 ont été condamnés début octobre 2005 par le tribunal pour « complicité d'injure raciale envers un particulier » pour un SMS à caractère raciste destiné à Dieudonné et diffusé après un sketch de ce dernier : « Dieudo, ça te ferait rire si on faisait des sketches sur l'odeur des blacks ? ». Ce SMS provenait en fait d'un collaborateur de Laurent Bon, rédacteur en chef de l'émission, et le tribunal n'a pas admis les explications de Marc-Olivier Fogiel, selon lequel le SMS est issu de plusieurs messages reçus de téléspectateurs qui ont été condensés.

À la suite de cette condamnation, le , l'émission est retardée à cause d'un mouvement de foule sur le plateau de l'émission. Dieudonné a en effet appelé à une mobilisation le dimanche soir à la Plaine Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) devant les studios de l'émission présentée en direct sur France 3 par Marc-Olivier Fogiel. L'émission a repris dans ce qui se rapporte à un salon d'accueil à partir de 21h48.

AudiencesModifier

  • La première émission, diffusée le a réuni 740 000 téléspectateurs selon Médiamétrie, soit 17,1 % de parts d'audience.
  • Début 2001, elle réunit en moyenne une part moyenne de 19,8 % de parts de marché malgré un horaire tardif (23h35)[2].
  • Le 12 mai 2003, lors d'une émission spéciale consacrée à Brigitte Bardot diffusée à 20h50, elle réunira près de 6,3 millions de téléspectateurs pour 30,7 % de part de marché, ce qui constitue le record absolu de l'émission[3].

Notes et référencesModifier