Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smolders.

Olivier Smolders (né le à Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa) au Congo belge, actuelle République démocratique du Congo) est un réalisateur, monteur, producteur de cinéma, directeur de la photographie et scénariste belge.

BiographieModifier

Licencié en philologie romane, Olivier Smolders est professeur à l'Institut national des arts du spectacle et des techniques de diffusion (Bruxelles) et maître de conférences à l'université de Liège (en 2010)[1].

Depuis 1984, Olivier Smolders est connu pour des courts-métrages sobres, d'une grande rigueur esthétique, souvent en noir et blanc, aux thèmes profonds et morbides (l'amour en rapport avec la mort, confessions intimes troublantes), qu'il a réalisés en équipe réduite. Ces films, proches de la nouvelle littéraire, ont reçu de nombreux prix à l’échelle internationale.

En 2005 sort son premier long métrage, un film onirique en couleurs sur le thème de la métamorphose, Nuit noire. D'une structure narrative complexe, tourné/étalonné en numérique (HD), accompagné d'une bande sonore qui privilégie les ambiances par rapport aux dialogues, le film a reçu un accueil contrasté de la critique.

FamilleModifier

Il est le fils du sculpteur Michel Smolders.

FilmographieModifier

  • 1984 : Neuvaine, 30 min, N/B, 16 mm
  • 1985 : L'Art d'aimer, 15 min, couleurs, 16 mm (
  • 1987 : Adoration, 15 min, N/B, 35 mm : court métrage expérimental dont le personnage principal est Issei Sagawa, le Japonais cannibale [2], premier film tourné sur ce personnage.
  • 1987 : Point de fuite, 10 min, couleurs, 35 mm, d'après une nouvelle de Marcel Mariën
  • 1989 : Seuls, 12 min, N/B, 35 mm (Portraits d'enfants en institution psychiatrique.)
  • 1991 : Pensées et visions d'une tête coupée, 26 min, Couleurs et N/B, 35 mm (Portrait d'un peintre imaginaire à partir de la vie et de l'œuvre d'Antoine Wiertz.)
  • 1991 : La Philosophie dans le boudoir, 14 min, N/B, 35 mm, d'après l'œuvre du même nom de D. A. F. de Sade
  • 1991 : Ravissements, 7 min, N/B, 35 mm, d'après les écrits de Thérèse d'Avila
  • 1997 : L'Amateur, 26 min, N/B, 35 mm
  • 1998 : Mort à Vignole, 25 min, N/B, 35 mm
  • 2005 : Nuit noire, 89 min, couleurs, HD & 35 mm
  • 2008 : Voyage autour de ma chambre, 27 min, couleurs, HD & 35 mm
  • 2009 : Petite anatomie de l'image, 21 min, HD & 35 mm
  • 2013 : La Part de l'ombre, 28 min, HD & DCP
  • 2014 : La Légende dorée (court métrage)

PublicationsModifier

LivresModifier

  • Cinéma parlant, dictionnaire d'idées reçues sur le cinéma, La Louvière, Belgique, Éditions Le Daily-Bul, coll. « De parti pris »,
  • Éloge de la pornographie : où l'on comprend enfin pourquoi le cinéma pornographique est un genre charmant, sympathique, parfaitement délicieux : petit viatique intime, Crisnée, Belgique, Éditions Yellow Now, coll. « De parti pris », , 57 p. (ISBN 978-2-87340-085-9)
  • Fontanelle, conte fantastique, Crisnée/Liège, Belgique, Éditions Yellow Now/Scarabée,
  • 14 Adages d'Erasme d'après le manuscrit du professeur Cantarel, Liège/Bruxelles, Belgique, Éditions du Scarabée/La Maison d'Érasme,
    Gravures originales de Michel Smolders. Traductions latines d'Alain Van Dievoet ; postface d'Alexandre Vanautgaerden.
  • Eraserhead” de David Lynch, Crisnée, Belgique, Éditions Yellow Now, (ISBN 978-2-87340-126-9)
  • Paul Nougé : Écriture et caractère, à l'école de la ruse, Bruxelles, Belgique, Éditions Labor, coll. « Archives du futur », , 223 p. (ISBN 978-2-8040-1059-1)
  • Expérience de la bêtise, où l'on apprend à aimer les vessies autant que les lanternes, Crisnée, Belgique, Éditions Yellow Now, (ISBN 978-2-87340-157-3)
  • La Part de l'ombre, Bruxelles, Belgique, Les Impressions Nouvelles, coll. « Traverses », , 160 p. (ISBN 978-2-906131-92-7)
  • Voyage autour de ma chambre, Bruxelles, Belgique, Les Impressions Nouvelles, coll. « Traverses », , 144 p. (ISBN 978-2-87449-083-5)

PréfacesModifier

VidéoModifier

  • Exercices spirituels, réunion de ses dix premiers courts-métrages (de 1984 à 1998) au sein d'un DVD édité par Les films du Scarabée

Notes et référencesModifier

  1. D'après la notice de personne du catalogue général de la BnF.
  2. Adoration

Liens externesModifier