Ouvrir le menu principal

Olivier Pédémas

footballeur français

Olivier Pédémas
Image illustrative de l’article Olivier Pédémas
Olivier Pédémas en 2012
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (51 ans)
Lieu Bagnères-de-Luchon (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 19882003
Poste Gardien de but puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1980-1984 Drapeau : France JE Toulouse
1984-1988 Drapeau : France Toulouse FC
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1988-1993 Drapeau : France Toulouse FC 016 0(0)
1991-1992 Drapeau : France Stade ruthénois 019 0(0)
1993-1998 Drapeau : France Le Mans UC 72 194 0(0)
1998-1999 Drapeau : France LB Châteauroux 004 0(0)
1999-2003 Drapeau : France Le Mans UC 72 118 0(0)
1988-2003Total351 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
2003-2012 Drapeau : France Le Mans FC (gardiens)
2012-2014 Drapeau : Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire (gardiens)
2014-2017 Drapeau : Qatar El Jaish SC (gardiens) entraineur de Luzenac Ariège Pyrénées R1
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Olivier Pédémas est un footballeur français, né le 31 août 1968 à Bagnères-de-Luchon. Il évolue au poste de gardien de but de la fin des années 1980 au début des années 2000.

Formé au Toulouse FC, il fait la majorité de sa carrière au Mans UC 72 puis devient entraîneur des gardiens de ce club en 2003, poste qu'il occupe jusqu'en 2012.

BiographieModifier

Olivier Pédémas commence le football au club de la jeunesse entente toulousaine en 1980[1],[2]. Il évolue au poste de gardien de but, poste que son père occupait dans le club de Bagnères Luchon Sport en CFA[3]. Il intègre en 1984 le centre de formation du Toulouse FC et en 1986, il est finaliste du championnat national cadets. Les Toulousains, entraînés par Élie Baup, sont battus par le RC Lens sur le score de deux buts à un[4]. En 1988, avec les juniors, il atteint avec ses coéquipiers, notamment Michel Pavon et Anthony Bancarel, les demi-finales de la Coupe Gambardella. Les Toulousains sont éliminés à ce niveau par le AS Beauvais[5]. Troisième gardien dans l'effectif toulousain derrière Philippe Bergeroo et Robin Huc[6], il rejoint l'effectif de l'équipe première en 1988-1989 comme remplaçant de Robin Huc. Il dispute lors de cette saison son premier match sous les couleurs toulousaines lors de la trente-sixième journée. Dans ce match disputé à domicile face au Montpellier HSC, les deux équipes se séparent sur un match nul deux partout[7]. À son poste de deuxième gardien, Olivier Pédémas dispute sept rencontres en deux ans[8]. En novembre 1991, à la suite d'une blessure des deux gardiens de l’équipe première, l'entraîneur Victor Zvunka titularise Fabien Barthez dans les buts et celui-ci devient alors gardien numéro un du club[6]. Olivier Pédémas est alors prêté au Stade Rodez football où il dispute dix-neuf rencontres de championnat de division 2[8]. De retour de prêt, il devient le remplaçant d'Alain Casanova puis en fin de saison, quitte le club et signe au Mans UC.

Pour sa première saison dans le club manceau, il connaît en cours de saison une lourde suspension de quatre mois qui lui fait rater la fin de saison 1993 et le début de la saison suivante[9]. Gardien titulaire du club pendant cinq ans, il s'engage en 1998 avec La Berrichonne de Châteauroux pour une durée de deux ans[10]. Deuxième gardien derrière Frédéric Guéguen, il ne parvient pas à devenir titulaire et après une saison, retourne au Mans UC. Il redevient premier gardien du club pendant trois ans puis devient gardien remplaçant de Jean-François Bédénik lors de la saison 2002-2003 à la demande de l'entraîneur Thierry Goudet[11]. En fin de saison, le club accède, près de soixante après à la Ligue 1. Olivier Pédémas met alors un terme à sa carrière de joueur et devient entraîneur des gardiens du club manceau[12].

EntraineurModifier

Il occupe ce poste pendant neuf ans et forme notamment Yohann Pelé avant de quitter le club en juillet 2012 après avoir passé vingt ans au club[13].

Il est ensuite adjoint de Sabri Lamouchi, comme entraineur des gardiens de la sélection de Côté d'Ivoire d'août 2012 à juillet 2014.

En janvier 2015, il est entraineur des gardiens de El Jaish SC au Qatar, toujours dans le staff de Sabri Lamouchi.

PalmarèsModifier

Olivier Pédémas dispute quinze rencontres en division 1 et trois cent six matchs de division 2[8]. Avec les équipes de jeunes du Toulouse FC, il est finaliste du championnat national cadets en 1986.

Sous les couleurs du Mans UC, il est vice-champion de France de Ligue 2 en 2003.

StatistiquesModifier

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel d'Olivier Pédémas durant sa carrière de joueur professionnel[8],[14].

Statistiques d'Olivier Pédémas
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Total
Division M B M B M B M B
1988-1989   Toulouse FC Division 1 1 0 - - - - 1 0
1989-1990   Toulouse FC Division 1 - - - - - - 0 0
1990-1991   Toulouse FC Division 1 6 0 1 0 - - 7 0
1991-1992   Stade ruthénois Division 2 19 0 - - - - 19 0
1992-1993   Toulouse FC Division 1 8 0 - - - - 8 0
1993-1994   Le Mans UC 72 Division 2 32 0 2 0 - - 34 0
1994-1995   Le Mans UC 72 Division 2 30 0 2 0 1 0 33 0
1995-1996   Le Mans UC 72 Division 2 41 0 1 0 1 0 43 0
1996-1997   Le Mans UC 72 Division 2 41 0 - - 3 0 44 0
1997-1998   Le Mans UC 72 Division 2 35 0 2 0 3 0 40 0
1998-1999   LB Châteauroux Division 2 1 0 1 0 2 0 4 0
1999-2000   Le Mans UC 72 Division 2 35 0 - - 1 0 36 0
2000-2001   Le Mans UC 72 Division 2 34 0 3 0 1 0 38 0
2001-2002   Le Mans UC 72 Division 2 37 0 - - 2 0 39 0
2002-2003   Le Mans UC 72 Ligue 2 1 0 2 0 2 0 5 0
Total sur la carrière 321 0 14 0 16 0 351 0

Notes et référencesModifier

  1. « JET (jeune entente toulousaine) - club - historique », sur club.quomodo.com (consulté le 2 août 2012)
  2. Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 736 p. (ISBN 2-9515650-6-2), p. 19
  3. Jean-Louis Bouffartigues, « Elie Baup : 'Mes années Comminges...' ('Des pros bien de chez nous...') », sur foot31.fr, (consulté le 2 août 2012)
  4. Jacques Ferrand et Jean-Philippe Réthacker, « Jeunes », Les guides de l’Équipe - Football 85-86, L'Équipe,‎ , p. 147 (ISSN 0153-1069)
  5. Vincent Pialat, « TFC Matchs - Divers - Football. Ils s'ouvrent les portes du Stade de France », sur tfcmatch.free.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 2 août 2012)
  6. a et b « Les violets collectionnent les n°1 », sur www2.lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 12 août 2012)
  7. « Toulouse - Montpellier 1988 / 1989 », sur footballstats.fr (consulté le 12 août 2012)
  8. a b c et d « Fiche d’Olivier Pédémas », sur footballdatabase.eu
  9. « Historique du Mans FC », sur lemansfc.fr (consulté le 14 août 2012)
  10. « TFC : Robert Malm (Lorient) rejoint l'attaque téféciste », sur ladepeche.fr, La Dépêche du Midi, (consulté le 14 août 2012)
  11. « Thierry Goudet : "Tous les voyants sont au vert !" », sur fff.fr, FFF, (consulté le 14 août 2012)
  12. « Transferts et effectifs de L1 », sur humanite.fr, L'Humanité, (consulté le 14 août 2012)
  13. « Foot - L2 - Le Mans - Pedemas s'en va », sur lequipe.fr, L'Équipe, (consulté le 14 août 2012)
  14. « Fiche d’Olivier Pédémas », sur LFP.fr

Liens externesModifier