Ouvrir le menu principal

Olivier Cyran

journaliste et traducteur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cyran.

Olivier Muller-Cyran, plus connu sous le nom d'Olivier Cyran est un journaliste indépendant allemand vivant en France.

BiographieModifier

Diplômé du Centre de formation des journalistes, Olivier Cyran collabore de 1991 à 2001 au journal Charlie Hebdo avant de se diriger vers d'autres projets comme la mise en place d'un nouveau journal mensuel, CQFD[1], à partir de 2003.

Il se spécialise aussi petit à petit dans la critique des médias et la critique sociale, la dénonciation des violences policières[2] et de la double peine[3] en collaborant notamment avec Le Monde diplomatique ou Le Plan B. En 2005, il participe à la réalisation d'Almanach critique des médias[4],[5],[6],[7], ouvrage humoristique très critique à l'égard des médias de masse composé d'enquêtes, d'interviews et de décryptages.

En 2011, il fait partie des signataires d'un manifeste refusant de soutenir Charlie Hebdo au lendemain d'un attentat au cocktail molotov ayant détruit les locaux du journal satirique[8]. Deux ans plus tard il décrit la ligne éditoriale adoptée depuis les attentats du 11 septembre 2001 par Charlie Hebdo comme une « machine à raffiner le racisme brut » effectuant un « pilonnage obsessionnel des musulmans »[9],[10].

Il collabore de 2013 à début 2015 au mensuel Article 11 dans lequel il signe des enquêtes critiques sur certains médias ou personnalités de gauche (dont Charb, Daniel Mermet[11]).

En avril 2019, Olivier Cyran est convoqué par la police judiciaire à la suite d'une enquête préliminaire ouverte par le parquet de Paris après qu'il a fait « une banale blague » visant Pôle emploi sur le réseau social Twitter, rapporte Numerama. Parodiant un article sur les formations au «  savoir-être » de l'établissement public chargé de l'emploi, il écrit : « On aimerait mieux être formé au savoir-brûler son Pôle Emploi »[12].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier