Oleg Iarochenko

cycliste soviétique

Oleg Iarochenko, né le à Rovenki, en Russie alors URSS, est un coureur cycliste soviétique. Lors de sa première participation au Tour de l'Avenir, en 1984, il fait preuve de talents de grimpeur en remportant coup sur coup les deux étapes pyrénéennes. C'est le principal fait d'armes de sa carrière.

Oleg Iarochenko
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Nom court
Олег ЯрошенкоVoir et modifier les données sur Wikidata
Naissance
(59 ans)
Nationalités
Soviétique (jusqu'au )
Russe (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Équipes professionnelles
1989-1990Alfa Lum
1990-1991Lada-Ghzel
1992Petrosport

BiographieModifier

Oleg Iarochenko est originaire de la région de Moscou[1], région de plaines, mais il est, selon les commentaires élogieux qui suivirent ses performances de la fin de saison 1984, " du genre Eddy Merckx en montagne...Sélectionné originellement dans l'équipe de l'URSS de la Course de la Paix, une maladie huit jours avant le départ de l'épreuve l'avait fait remplacer. En possession de toutes ses forces il abordait le Tour de l'Avenir au sein d'une équipe soviétique complètement renouvelée. Après un an de non-participation, en 1983, tous les coureurs qui s'étaient illustrés entre 1978 et 1982 au Tour de l'Avenir devaient laisser place à des nouveaux venus (Ivan Ivanov, Viktor Demidenko, Piotr Ugrumov et Alexandre Zinoviev). Même l'entraîneur était nouveau puisqu'il s'agissait des premiers pas à ce poste, de Nikolaï Gorelov. Oleg Iarochenko, qui dans la septième étape avait perdu 30 minutes à attendre un nouveau vélo après une chute dans un col, triomphait au terme de la huitième étape à Superbagnères, puis le lendemain à Lourdes.. Ces coups d'éclat réalisés à 22 ans, restèrent uniques.

En 1989 il passe professionnel, catégorie où il reste jusqu'à la fin de l'année 1992.

Équipes professionnellesModifier

PalmarèsModifier

Palmarès année par annéeModifier

Places d'honneurModifier

NotesModifier

  1. Miroir du cyclisme, numéros 359, octobre 1984, et 360, novembre 1984, compte-rendu du Tour de l'Avenir, signé Daniel Pautrat et présentation des "jeunes premiers.
  2. Site "mémoire du cyclisme" et Miroir du cyclisme, revue mensuelle, numéros des débuts de saison 1989, 1990, 1991, 1992
  3. L'étape contre la montre par équipes se disputait à Valladolid. L'Équipe cycliste de l'URSS devance les équipes professionnelles Système U de 14 s, Reynolds de 28 s et Fagor de 45 s.

Liens externesModifier