Oensingen-Balsthal-Bahn

ligne de chemin de fer suisse

Oensingen-Balsthal-Bahn
OeBB
Ligne de Oensingen à Balsthal
Image illustrative de l’article Oensingen-Balsthal-Bahn
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Villes desservies Balsthal, Klus, Oensingen
Historique
Mise en service 1899
Électrification 1943
Caractéristiques techniques
Numéro officiel 412
Longueur 4,01 km
Écartement standard (1,435 m)
Électrification 15 kV – 16,7 Hz
Pente maximale 12 
Nombre de voies Voie unique
Trafic
Trafic Voyageurs, marchandises

La Oensingen-Balsthal-Bahn (OeBB) est une entreprise ferroviaire suisse.

HistoireModifier

 
Action de l'Eisenbahngesellschaft Oensingen-Balsthal en date du 10 mars 1899

La compagnie exploite, dès le , une des plus courtes lignes de chemin de fer à voie normale 1 435 mm (4,1 km) de Suisse, reliant Oensingen, (Canton de Soleure) à Balsthal. La compagnie électrifia son réseau en 1943.

Dans la seconde partie du XVIIe siècle, de nombreux projets d'expansion des lignes de chemin de fer ont vu le jour. Pour cette région, en 1854, on parla d'une ligne internationale, Montbéliard - Delle - Porrentruy - Moutier - Balsthal - Olten et en 1873 vers Lucerne par Langenthal au-lieu d'Olten. L'importante usine Von Roll et l'installation d'une usine de cellulose dans la région de Balsthal (Klus) poussèrent les autorités à demander et obtenir une concession pour rejoindre leur commune à la ligne Soleure - Olten[1].

Essentiellement utilisée pour le transport des marchandises, la compagnie maintient en circulation un train à vapeur historique et touristique.

PatrimoineModifier

 
Flèche rouge qui sera repeinte en rouge en 1986

La compagnie possède divers véhicules et matériels ferroviaires historiques. Afin de mieux gérer la maintenance, l'entretien et de promouvoir au mieux l'exploitation nostalgique de ce patrimoine, la compagnie l'a transféré à sa nouvelle association OeBB Historic, le .

Ce patrimoine est composé, entre autres, de trois locomotives à vapeur, de wagons nostalgiques ainsi qu'une ancienne Flèche rouge (RBe 2-4 202) des années 1938 - 1974[2].

RéférencesModifier

  1. Les Chemins de fer privés suisses, Éditions Avanti, Fritz Bandi, 1979
  2. Le site de OeBB Historic

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internesModifier


Liens externesModifier