O Monte do Gozo

Le Monte do Gozo ou Monxoi est une colline et un lieu-dit de la commune de Saint-Jacques-de-Compostelle, en Galice, au nord-ouest de l'Espagne. Il est traversé par le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle et est le premier lieu duquel les pèlerins peuvent apercevoir la cathédrale, objectif de leur périple.

O Monte do Gozo
Image dans Infobox.
Géographie
Pays
Communauté autonome
Province
Commune
Altitude
372 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées

ToponymieModifier

Ce lieu est connu sous plusieurs noms, tous semblables. Monte do Gozo est le nom de la colline et signifie littéralement « Mont de la Joie » ; elle est souvent appelée simplement Monxoi, de signification identique. O Monte do Gozo, avec article, est le nom du lieu-dit[1]. Par le passé la forme castillanisée Monte del Gozo pouvait être rencontrée, mais elle est aujourd'hui désuète.

Le nom de cette colline vient de l'allégresse ressentie et exprimée par les pèlerins qui, depuis ce lieu, apercevaient enfin les tours de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle après leur long pèlerinage.

Administration civileModifier

O Monte do Gozo fait partie, du plus bas au plus haut niveau de l'administration civile : du village de San Marcos, de la paroisse de Santa Eulalia de Bando (gl), de la commune de Saint-Jacques-de-Compostelle, de la comarque de Santiago, de la province de La Corogne, de la communauté autonome de Galice, de l’État de l'Espagne, et de l'Union européenne.

GéographieModifier

HistoireModifier

Au Moyen Âge, une chapelle se trouvait sur la colline, construite à la demande de l'évêque de Compostelle Diego Gelmírez en 1105.

À partir de ce point, les pèlerins voyageant à cheval terminaient leur chemin à pied avec leur monture tenue par la bride, comme le fit Alphonse XI de Castille.

La chapelle fut abandonnée au XVIIe siècle.

En 1989, de grands travaux furent réalisés pour accueillir le pape Jean-Paul II, lors de sa venue à l'occasion des Journées mondiales de la jeunesse.

Pour l'année sainte 1993, un grand complexe d'hébergement a été construit, qui sert principalement de cité étudiante aujourd'hui.

Patrimoine et cultureModifier

Pèlerinage de CompostelleModifier

Le Camino francés du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle passe par ce lieu-dit de O Monte de Gozo (Monte del Gozo en castillan), en venant du centre du village de San Marcos dans la commune de Saint-Jacques-de-Compostelle.

La halte suivante est Saint-Jacques-de-Compostelle, qui abrite la cathédrale, point final du pèlerinage.

Patrimoine civilModifier

Galerie de photosModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

  1. (gl)toponimia.xunta.es Toponimia de Galicia

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (fr) Grégoire, J.-Y. & Laborde-Balen, L. , « Le Chemin de Saint-Jacques en Espagne - De Saint-Jean-Pied-de-Port à Compostelle - Guide pratique du pèlerin », Rando Éditions, , (ISBN 2-84182-224-9)
  • (fr) « Camino de Santiago St-Jean-Pied-de-Port - Santiago de Compostela », Michelin et Cie, Manufacture Française des Pneumatiques Michelin, Paris, 2009, (ISBN 978-2-06-714805-5)
  • (fr) « Le Chemin de Saint-Jacques Carte Routière », Junta de Castilla y León, Editorial

Article connexeModifier

Liens externesModifier


Halte précédente
(1 km à pied)
San Marcos
(Santiago de Compostela)
Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

(3,2 km jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle)
Camino francés
              
Halte suivante
(3,2 km à pied)
Catedral de Santiago
- Via le quartier San Làzaro -