ONUSIDA
Siège de l'ONUSIDA
Siège de l'ONUSIDA
Organe de l'ONU
Type d'organisation programme de l'ONU
Acronymes UNAIDS
directeur exécutif Winnie Byanyima[1]
Drapeau de l'Ouganda Ouganda
Statut Actif
Membres
Siège Pregny-Chambésy (GE)
Drapeau de la Suisse Suisse
Création Le
Site web http://www.unaids.org/
Organisation parente ONU et OMS
Logo d'ONUSIDA

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida ou plus simplement ONUSIDA est un programme de l'ONU destiné à coordonner l'action des différentes agences spécialisées de l'ONU pour lutter contre la pandémie de VIH / sida.

Créé le , son siège est à Pregny-Chambésy en Suisse. L'Ougandais Winnie Byanyima est le directeur exécutif de l'ONUSIDA depuis le .

HistoireModifier

Avant la création de ONUSIDA, l'Organisation mondiale de la santé est l'organisme des Nations unies chargé de la gestion du Sida. En 1994, le Conseil économique et social adopte une résolution pour créer un organisme dédié à la lutte contre le Sida au sein des Nations unies. À sa création, l'ONUSIDA coordonne certaines actions de six organismes : l'OMS, l'Unesco, le PNUD, le FNUAP, l'Unicef et la Banque mondiale. Par la suite, ONUSIDA intègre aussi des actions l'Office contre la drogue et le crime à partir de 1999, de l'OIT à partir 2001, du Programme alimentaire mondial en 2003 et du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés à partir de 2004[2].

RôleModifier

On ne peut combattre efficacement le VIH / sida seulement en s'attaquant à l'aspect médical. De par le mode de transmission et l'expansion de la pandémie, VIH et sida affectent tous les aspects de la société humaine. Pendant les premières années de la propagation du VIH / sida, les institutions spécialisées de l'ONU et les États avaient chacun leur programme. Et très peu de ces programmes fonctionnaient en commun pour accroître leur efficacité. C'est pour coordonner tous ces programmes qu'ONUSIDA a été créé.

Son principal rôle n'est donc pas de subventionner les différents programmes de lutte contre le VIH / sida, mais de coordonner leurs activités.

Son second rôle est de fournir des informations sur toutes les conséquences qu'entraîne la pandémie, aussi bien au niveau médical (comme le nombre de personnes infectées) que social (conditions de vie des personnes vivant avec le VIH) ou encore économique (impact de la pandémie sur l'économie des pays).

Son troisième rôle est de servir de moteur à une politique globale de lutte contre le sida (comme la création de certains programmes).

BudgetModifier

L'ONUSIDA dispose d'un budget biennal, le Budget-Plan de Travail Intégré (BPTI), qui pour la période 2010-2011 s'élève à 484 millions de dollars[3].

Institutions de l'ONU travaillant avec ONUSIDAModifier

Pour pouvoir combattre efficacement le sida, ONUSIDA coordonne le travail de 11 agences spécialisées de l'ONU (nommées les « coparrainants »), qui sont[4] :

Autres rôlesModifier

L'ONUSIDA compte un de ses membres dans le Conseil d'administration du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, ou Fonds mondial.

L’ONUSIDA travaille avec Caritas Internationalis afin de bénéficier de l’expertise des organisations parrainées par l’Église catholique dans leur travail de riposte au sida. Des efforts conjoints ont abouti à un message du pape Benoît XVI en , appelant à la compassion à l’égard des personnes vivant avec le VIH[5].

ControversesModifier

En juin 2019, le directeur général Michel Sidibe démissionne de son poste 6 mois avant son terme, suite à un rapport mettant en cause sa direction, rapport ayant était mis en place après un dépôt de plainte d'une employé contre le directeur adjoint concernant une agression sexuelle[6],[7].

Notes et référencesModifier

  1. https://www.unaids.org/en/aboutunaids/unaidsleadership récupéré le 9 décembre 2019
  2. Dominic Tardif, « Programme commun des Nations unies sur VIH/Sida », sur Université de Sherbrooke
  3. (fr) « 2010-2011 - Budget-plan de travail intégré », ONUSIDA, (consulté le 18 juillet 2008), p. 5
  4. « Le Canada et l'ONUSIDA », sur Gouvernement du Canada,
  5. Societé Civile sur le site d'ONUSIDA
  6. Associated Press, « Le patron de l'ONUSIDA démissionne », sur La Presse,
  7. AFP, « Le chef de l'Onusida sur la sellette pour sa gestion d'une plainte pour agression sexuelle », sur Le Point,

Voir aussiModifier

Liens internesModifier

Liens externesModifier