Ouvrir le menu principal

Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes

Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes
Logo d'ONU Femmes
Logo d'ONU Femmes
Organe de l'ONU
Type d'organisation Agence spécialisée
Acronymes ONU Femmes
UN Women
ONU Mujeres
Directrice exécutive Phumzile Mlambo-Ngcuka
Statut Active
Membres
Siège New York (États-Unis)
Création Juillet 2010
Site web http://www.unwomen.org/fr/
Organisation parente Organisation des Nations unies

L'Entité des Nations unies pour l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, ou plus simplement ONU Femmes, est une agence de l'Organisation des Nations unies (ONU). Elle a été créée dans le but de « promouvoir la parité et l'autonomisation des femmes partout dans le monde »[1].

Sommaire

HistoireModifier

Cette entité onusienne a été créée dans le cadre de réforme globale de l'ONU (entamée en 2005).

Elle fait également suite à des négociations avec les groupes militant pour la cause des femmes. La nouvelle entité regroupe et fusionne différentes structures onusiennes déjà existantes comme la Division pour l'avancement des femmes (DAW), l'Institut international de recherche et de formation pour l'avancement des femmes (Instraw), le Fonds de développement des Nations unies pour la femme (Unifem) ou encore le Bureau du conseiller spécial pour les questions de genre et l'avancement des femmes (Osagi)[2].

L'ONU a mis en place un « Fonds pour l'égalité des sexes ».

L'ONU Femmes a comme ambassadrices de bonne volonté l'actrice australo-américaine Nicole Kidman, la princesse Bajrakitiyabha Mahidol de Thaïlande et l'actrice anglaise Emma Watson[3],[4],[5].

GouvernanceModifier

La direction d'ONU Femmes est assurée par une personnalité qui travaille sous l'autorité directe du secrétaire général de l'ONU, avec le titre de secrétaire général adjoint[2].

Directrices exécutivesModifier

Période Nom Pays
2010-2013 Michelle Bachelet   Chili
depuis 2013 Phumzile Mlambo-Ngcuka   Afrique du Sud

En 2013, un groupe ONU Femmes français est créé, présidé par Miren Bengoa[6], constituant alors le 17e des comités nationaux d’ONU Femmes ; « Fondé sous le statut d’association de droit français, le Comité est reconnu par ONU Femmes pour porter ses actions de sensibilisation et de plaidoyer en France »[6].

MissionsModifier

Parmi les missions de cette entité, qui a commencé ses activités en , figure l'information, le conseil voire l'assistance technique concernant l'égalité des sexes, l'autonomisation, les droits des femmes ainsi que la « transversalisation de la problématique hommes-femmes », en s'appuyant sur le « principe de l'universalité »[1],[7].

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :