OJ da Juiceman

rappeur américain
OJ da Juiceman
Nom de naissance Otis Williams, Jr.
Naissance (38 ans)
Atlanta, Géorgie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Activités annexes Acteur
Genre musical Hip-hop, Dirty South, gangsta rap, rap hardcore
Instruments Voix
Années actives Depuis 2003
Labels 32 Entertainment, 101 Distribution, 1017 Brick Squad (actuels)
Mizay Entertainment, Asylum Records, Warner Bros. Records (anciens)

OJ da Juiceman, de son vrai nom Otis Williams, Jr., né le [1], est un rappeur, acteur américain originaire d'Atlanta. OJ da Juiceman est le fondateur du label 32 Entertainment.

BiographieModifier

Enfant, Otis Williams, Jr. grandit avec sa mère à Atlanta, en Géorgie[2]. Au début des années 1990, Williams rencontre le rappeur Gucci Mane.

OJ da Juiceman reçoit huit balles le , et joue sur scène la même semaine[3]. Après la publication de plus d'une douzaine de mixtapes hosted par des DJs comme DJ Drama, Trap-A-Holics, DJ Holiday, DJ 5150, OJ Da Juiceman fonde le label 32 Entertainment et signe chez Asylum Records en 2009. Le premier album d'OJ chez Asylum, The Otha Side of the Trap, contient de nouvelles chansons et d'anciennes qui viennent de ses mixtapes. Il contient le single I'm Gettin' Money et Make tha Trap Say Aye avec Gucci Mane[1]. OJ participe au single Who's Real de Jadakiss et à Supaman High de R. Kelly ; il publie aussi une mixtape commune avec DJ Holiday, intitulée Alaska in Atlanta[4],[5].

Le second album d'OJ est révélé sous le titre The Otis Williams Jr. Story. En 2011 et 2012, OJ publie quelques mixtapes, et fait la publicité de son propre label 32 Entertainment. Sa mixtape 6 Ringz 2 (The Playoffs Edition) est publiée le . La mixtape fait participer Young Scooter et Gorilla Zoe, notamment. La production est effectuée par Lex Luger, Metro Boomin, et 808 Mafia[6].

Le , OJ da Juiceman publie la mixtape Alaska in Atlanta 2 hosted par DJ Holiday[7].

DiscographieModifier

AlbumsstudioModifier

  • 2009 : The Otha Side of the Trap

MixtapesModifier

  • 2007 : On Da Come Up
  • 2007 : Hood Classics Extra
  • 2008 : Juice World
  • 2008 : The Come Up Pt. 2
  • 2008 : Culinary Art School
  • 2008 : I Got the Juice
  • 2009 : Guacamole World
  • 2009 : Still Serving Babies
  • 2009 : Pt. 50
  • 2009 : Bouldercrest Shawty
  • 2009 : Swagworld & DJ jazz Presents OJ Da Juiceman
  • 2009 : Juice on the Loose
  • 2009 : Alaska in Atlanta
  • 2009 : 6 Ringz
  • 2010 : O.R.A.N.G.E.
  • 2010 : The Realest Nigga I Know
  • 2010 : Bouldercrest Day
  • 2011 : Juice on the Loose 2
  • 2011 : Culinary Art School 2
  • 2011 : Cook Muzik
  • 2011 : R&B Juice
  • 2011 : 32. Ent (The Compilation)
  • 2011 : Lord of the Rings
  • 2012 : Cook Muzik 2: 100/1000
  • 2012 : 32. Ent (The Compilation Pt. 2)
  • 2013 : 6 Ringz 2 (The Playoffs Edition)
  • 2013 : Juice World 2
  • 2013 : Return of Da Juiceman
  • 2014 : Alaska in Atlanta 2
  • 2014 : Clock Werk (avec Cap 1)
  • 2014 : Kings of the Trap
  • 2014 : The Realest Nigga I Know 2
  • 2014 : The Otis Williams Jr. Story
  • 2015 : 6 Ringz 3
  • 2016 : Texaco Muzik Vol.1
  • 2016 : Math Class

Notes et référencesModifier

  1. a et b (en) Jason Birchmeier, « OJ Da Juiceman > Biography », AllMusic, (consulté le 15 juillet 2009).
  2. (en) Michael Harris, « HHWired Exclusive: OJ Da Juiceman Speaks On Gucci, Jeezy & Wacka Flocka », HipHopWired.com, (consulté le 5 mars 2010).
  3. (en) Insanul Ahmed, « OJ Da Juiceman - How 21 Rappers Responded To Near-Death Experiences - Complex », Complex (consulté le 9 mars 2015).
  4. (en) Shaheem Reid, « OJ Da Juiceman Hits NYC For Jadakiss' Biker-Heavy 'Who's Real' Video », MTV News, (consulté le 15 juillet 2009).
  5. (en) Shaheem Reid, « R. Kelly Wants To 'Conquer' Competition With Lil Wayne Before LP », Mixtape Daily, MTV News, (consulté le 15 juillet 2009).
  6. (en) Edward Monahan, « Mixtape: OJ Da Juiceman "6 Ringz 2" », Complex (consulté le 9 mars 2015).
  7. (en) « OJ Da Juiceman - Alaska In Atlanta 2 » (consulté le 9 mars 2015).