Ouvrir le menu principal

Les Nymphalidae (ou nymphalidés) sont une famille de lépidoptères (papillons) diurnes qui comprend plus de 6 150 espèces décrites dans le monde[1].

Sommaire

MorphologieModifier

Les nymphalidés sont en général des papillons de taille moyenne ou grande à ailes vivement colorées. Ils ont seulement deux paires de pattes normalement développées, habituellement chez les deux sexes (mais pas chez les Libytheinae femelles). La première paire de pattes, appelées « pattes en palatine» par Réaumur[2] est atrophiée en forme de brosse (couverte de poils)[3]. Ces deux pattes avant sont repliées dans les poils du thorax, donnant l’impression d’un papillon à quatre pattes ambulatoires, d'où leur nom vernaculaire de « papillons à quatre pattes ». Chez le mâle, ces pattes avant sont pourvues de brosses formées par de longues écailles poilues alors qu'elles sont à poils courts chez la femelle. La fonction des pattes avant reste débattue : action mécanique de nettoyage des antennes ? Présence de setae (poils sensoriels de type chimiorécepteurs) qui jouent peut-être un rôle dans le choix des aliments[4] ?

Liste des sous-famillesModifier

Quelques espèces européennesModifier

Autres espèces célèbresModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Nieukerken, E.J. et al., « Order Lepidoptera Linnaeus, 1758. In: Zhang Z-Q, editor. 2011. Animal Biodiversity: An outline of higher classification and survey of taxonomic richness », Zootaxa, vol. 3148,‎ , p. 212–221 (lire en ligne).
  2. Guy Mathot, Les Papillons, Presses Universitaires de France, , p. 51.
  3. Tristan Lafranchis, Philippe Geniez, Les papillons de jour de France, Belgique et Luxembourg et leurs chenilles, Biotope, , p. 257.
  4. (en) Paul Smart, The illustrated encyclopedia of the butterfly world, Crescent Books, , p. 47.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Niklas Wahlberg, Julien Leneveu, Ullasa Kodandaramaiah, Carlos Peña, Sören Nylin, André V. L. Freitas et Andrew V.Z. Brower, « Nymphalid butterflies diversify following near demise at the Cretaceous/Tertiary boundary », Proceedings of the Royal Society B, Royal Society, vol. 276, no 1677,‎ , p. 4295-302 (DOI 10.1098/RSPB.2009.1303) }