Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Seta.

Les setæ (pluriel de seta) sont des poils microscopiques qui ont plusieurs fonctions, mécanoréception, protection, camouflage, communication, adhérence élevée avec divers supports (aidant ainsi les animaux à se fixer ou à se déplacer)[1].

Sommaire

DescriptionModifier

 
setæ d'un Uroplatus

Les setæ sont des poils très denses (plusieurs milliers par mm²) à base de kératine (protéine). Ils se ramifient à leur extrémité en poils extrêmement fins, de l'ordre de 0,2 à 0,5 μm. Ces franges à l'extrémité des setæ engendrent des interactions avec le support à l'échelle moléculaire (forces de Van der Waals). Le total de ces micro-forces offre une adhérence très grande.

Un changement d'orientation de ces poils permet de décoller les setæ du support.

Gekkonidae et DactyloidaeModifier

La plupart des geckos et des anolis en possèdent sous les doigts, ce qui leur permet d'escalader la plupart des surfaces, même verticales, voire horizontales (à l'envers).

InvertébrésModifier

Les vers de terre en possèdent également, ce qui les aide lors de leurs reptations.

Le krill en possède également sur les pattes, ce qui lui permet de collecter le phytoplancton.

ApplicationsModifier

Actuellement, des scientifiques civils et militaires essaient de reproduire ce dispositif, mais ils se heurtent à des difficultés variées, comme la relativement faible durée de vie de ces poils artificiels (qui ne se renouvellent pas contrairement à leurs homologues naturels), ou encore la capacité qu'ont les geckos à se coller et se décoller à volonté et ce jusqu'à plus de 10 fois par seconde.

Notes et référencesModifier

  1. (en) Vincent H. Resh, Ring T. Cardé, Encyclopedia of Insects, Elsevier, (lire en ligne), p. 1017.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier