Ouvrir le menu principal

Nonna Mordioukova

actrice russe
(Redirigé depuis Nonna Mordyukova)
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Nonna Mordioukova
Description de cette image, également commentée ci-après
Nonna Mordyukova avec Vladimir Poutine (2000)
Nom de naissance Но́ябрина Ви́кторовна Мордюко́ва
Naissance
Kostiantynivka, RSS d'Ukraine, URSS
Nationalité Drapeau de l'URSS Soviétique → Drapeau de la Russie Russe
Décès (à 82 ans)
Moscou, URSS
Profession actrice
Films notables La Parentèle
Le Bras de diamant

Nonna Viktorovna Mordioukova (en russe : Но́нна Ви́кторовна Мордюко́ва), née le à Kostiantynivka en URSS et morte le à Moscou (Russie), est une actrice soviétique puis russe, distinguée artiste du peuple de l'URSS en 1974[1].

Sommaire

BiographieModifier

Née à Konstantynivka en RSS d'Ukraine (depuis 1991, dans l'oblast de Donetsk en Ukraine), Mordioukova fait ses études dans la classe de maître de Boris Bibikov (ru) et Olga Pyjova à l'Institut national de la cinématographie. Alors qu'elle est encore étudiante, en 1948, elle incarne la résistante soviétique Ouliana Gromova dans l'adaptation du roman d'Alexandre Fadeïev La Jeune Garde réalisée par Sergueï Guerassimov. Sa performance est saluée par le public et lui apporte le prix Staline en 1949. Diplômée en 1950, Mordioukova devient actrice du Théâtre national d'acteur de cinéma auquel elle restera fidèle jusqu'en 1991.

Le magazine Sovetski ekran la nomme meilleure actrice de l'année en 1972 et 1974, respectivement pour les rôles dans les films Un champ russe (en) (1971) et Il n'y a pas de retour (ru) (1973).

En 1992, Mordioukova se retrouve parmi les vingt meilleures actrices du XXe siècle choisies par la publication annuelle britannique Who's Who (en)[2].

Au Kinotavr de 1996, elle reçoit le prix du président de la Fédération de Russie pour la contribution au cinéma russe. Un Nika dans la nomination "l'Honneur et la dignité" (Честь и достоинство) lui est remis en 2005.

En 1999, elle joue son dernier rôle au cinéma dans Mama de Denis Evstigneïev, qui relate l'histoire de la tentative de détournement d'avion par la famille Ovetchkine, membres d'un ensemble de jazz soviétique, ayant lieu en 1988 à l'aéroport international d'Irkoutsk.

Morte à Moscou, l'actrice est enterrée au Cimetière de Kountsevo auprès de son fils Vladimir.

Vie privéeModifier

En 1948, Nonna Mordyukova se marie avec l'acteur Vyacheslav Tikhonov dont elle fait connaissance sur le tournage de La Jeune garde. De cette union naît le fils Vladimir Tikhonov (1950-1990) acteur de théâtre et cinéma.

Sa première belle-fille (depuis 1971) est l'actrice Natalia Varley, qui le 26 janvier 1972 donne naissance à un fils, Vassili Vladimirovitch Tikhonov. Le divorce de Vladimir Tikhonov et Varley est prononcé peu après.

Seconde belle-fille (depuis 1975) une danseuse sur glace Natalia Iegorova, qui en 1982, donne naissance à un fils, Vladimir Vladimirovitch Tikhonov.

Mordioukova et Vyatcheslav Tikhonov divorcent après treize ans de vie commune.

DistinctionsModifier

Filmographie partielleModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) John Freedman, « Nonna Gets Recognition At Last », sur themoscowtimes.com, (consulté le 11 mars 2016)
  2. Elizabeth Sleeman, The International Who's Who of Women 2002, Psychology Press, (ISBN 978-1-8574-3122-3, lire en ligne)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :