Ouvrir le menu principal

Noël Bellemare

peintre et enlumineur franco-flamand
Noël Bellemare
Naissance
Décès
Période d'activité
Autres noms
Maître des Épîtres Getty, Maître des Heures Doheny
Activités
Enlumineur, peintreVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Mouvement
Œuvres principales

Noël Bellemare est un peintre et enlumineur français d'origine flamande, actif entre 1512 et 1546, d'abord à Anvers, puis à Paris à partir de 1515. On lui attribue des cartons de vitraux ainsi que des miniatures. Une partie de ses enluminures ont été regroupées sous le nom de convention de Maître des Épîtres Getty, sans doute à la tête d'un atelier désigné par ailleurs sous le nom d'Atelier des années 1520.

Sommaire

Éléments biographiquesModifier

Noël Bellemare est le fils d'un Anversois et d'une Parisienne. Sa présence est attestée à Anvers en 1512, mais on retrouve sa trace dès 1515 à Paris où il termine et achève sa carrière. Il est installé dans la ville en tant que peintre et enlumineur sur le pont Notre-Dame, aux côtés d'autres artistes et libraires[1].

Les archives documentent plusieurs commandes officielles à Paris : il peint le plafond de l'hôtel-Dieu en 1515, il décore l'entrée du pont Notre-Dame en 1531 pour l'entrée d'Éléonore d'Autriche en 1531, un décor du palais du Louvre en collaboration avec Matteo del Nassaro pour la venue de Charles Quint en 1540. Il réalise aussi des dorures au château de Fontainebleau[1]. Il est mentionné en 1536 comme peintre-enlumineur juré[2].

Style du peintreModifier

Les premières œuvres du peintre sont influencées par le maniérisme anversois ainsi que par la gravure d'Albrecht Dürer. Par la suite, s'y substitue une influence des peintures de Raphaël ainsi que de Giulio Romano. Cette influence lui vient sans doute de la fréquentation de l'École de Fontainebleau qu'il côtoie en participant aux décors du château[3].

Œuvres attribuéesModifier

Une seule œuvre est réellement attestée par les sources de la main de Noël Bellemare : il s'agit du carton d'un vitrail de la Pentecôte de l'église Saint-Germain-l'Auxerrois de Paris. Par analogie et comparaison stylistique, un ensemble d'enluminures et de cartons de vitraux lui sont attribués par l'historien de l'art Guy-Michel Leproux. Le corpus des enluminures qui lui sont attribuées a longtemps été désigné sous le nom de convention de Maître des Épîtres Getty. Ces œuvres ont aussi été regroupées un temps par l'historienne de l'art américaine Myra Orth dans un ensemble plus large de 25 manuscrits et sous le nom d'Atelier des années 1520[4]. Bellemare pourrait en avoir été le chef. Parmi elles, les miniatures attribuées au Maître des Heures Doheny pourraient correspondre à une période plus ancienne du même peintre. Enfin, certaines des miniatures du Maître des Épîtres Getty sont postérieures à sa mort : il semble que ce même atelier a perduré quelque temps après sa disparition[1].

ManuscritsModifier

Pour beaucoup, ces œuvres sont encore attribuées au Maître des Épîtres Getty du fait de la difficulté à distinguer la main du maître, qui pourrait être Noël Bellemare, des mains des autres collaborateurs.

Cartons de vitrauxModifier

Vitraux réalisés par le maître-verrier Jean Chastellain

PeinturesModifier

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Guy-Michel Leproux, La peinture à Paris sous le règne de François 1er, Presses de l'université de Paris-Sorbonne, coll. « Corpus vitrearum » (no 4), , 223 pages p. (ISBN 2840502100), p. 111-142
  • François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier (dir.), Les Enluminures du Louvre, Moyen Âge et Renaissance, Hazan - Louvre éditions, , 384 p. (ISBN 978-2-75410-569-9), p. 246-251 (notices 130-132)
  • Guy-Michel Leproux, « Un peintre anversois à Paris sous le règne de François Ier : Noël Bellemare », Cahiers de la Rotonde, no 20,‎ , p. 125-154
  • Cécile Scailliérez (dir.), François Ier et l'art des Pays-Bas, Paris, Somogy éditions d'art/Musée du Louvre, (ISBN 978-2-7572-1304-9), p. 133-188

Articles connexesModifier

Liens externesModifier