Nils Asther

Nils Asther
Description de cette image, également commentée ci-après
Nils Asther en 1916
Naissance
Copenhague
Danemark
Nationalité Drapeau de la Suède Suédois
Décès (à 84 ans)
Stockholm
Suède
Profession Acteur

Nils Asther, est un acteur suédois, né à Copenhague au Danemark, le et mort le à Stockholm en Suède. Une partie de sa carrière d'acteur se déroula à Hollywood, aux États-Unis.

BiographieModifier

 
Nils Asther.

Nils Anton Alfhid Asther naît le à Copenhague de deux parents suédois qui ne se marient qu'un an plus tard à la Sankt Petri Kirke de Malmö, le . Entre-temps, il est placé en nourrice à Hyllie en Suède chez un couple dont le mari est sellier. Son père a un fils d'un premier mariage né en 1892, Gunnar Anton Asther, mais la mère de l'enfant, sa première épouse, meurt en 1895. Nils Asther passe son enfance et son adolescence à Malmö.

Jeune homme, Nils Asther s'installe à Stockholm pour suivre des leçons de théâtre auprès d'Augusta Lindberg. C'est grâce à elle qu'il est engagé au théâtre Lorensberg à Gothenburg. Il est remarqué par Mauritz Stiller qui le fait tourner dans Les Ailes, sorti en 1916, basé sur le roman, Mikaël, de Herman Bang publié en 1902. Ensuite, Aage Hertel, fameux acteur du théâtre royal danois de Copenhague, le prend sous son aile. Cela donne lieu à de nombreux rôles dans le cinéma muet entre 1918 et 1926, en Suède, au Danemark et en Allemagne entre 1923 et 1926.

HollywoodModifier

En 1927, Asther part pour Hollywood où il tourne dans Topsy and Eva avec les sœurs Duncan. À partir de ces années, son beau physique en fait un des acteurs préférés du public américain. Il donne la réplique à des actrices célèbres de l'époque, comme Pola Negri, Marion Davies ou Joan Crawford. Le film Les Nouvelles Vierges (Harry Beaumont, 1928), dans lequel il joue avec Joan Crawford, remporte un franc succès. Il joue un prince javanais séducteur dans Terre de volupté (Sidney Franklin, 1929), avec Greta Garbo. Il se marie en 1930 avec Vivian Duncan, dont il a une fille, mais il divorce en 1932.

Avec l'arrivée du cinéma parlant, Asther prend des leçons de diction pour masquer son accent, mais en fait il joue des rôles dont l'accent caractérise le personnage, comme le général chinois Yen dans La Grande Muraille (Frank Capra, 1933)[1], aux côtés de Barbara Stanwyck.

DéclinModifier

Il joue entre 1935 et 1940 en Angleterre, ayant été renvoyé d'Hollywood pour une affaire de contrat rompu, et y joue dans six films. Il retourne à Hollywood en 1941[2], mais bien qu'il joue encore dix-neuf films sa carrière ne retrouve jamais son éclat d'antan. Dans les années 1950, il tente de la relancer à la télévision, mais finalement il rentre en Suède en 1958. Il y fait quelques apparitions sur scène et à la télévision suédoise, et met fin à sa carrière d'acteur en 1963 pour se consacrer à son violon d'Ingres, la peinture.

Ses Mémoires, intitulées Narrens väg, paraissent après sa mort.

Filmographie partielleModifier

 
Nils Asther en 1923.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier