Nicolas (entreprise vinicole)

entreprise française

Nicolas est une enseigne française de magasins spécialisés dans la vente de vin. Créée en 1822, son siège social est installé à Thiais dans le département du Val-de-Marne.

Établissements Nicolas
logo de Nicolas (entreprise vinicole)
Logotype de l'entreprise.

Création 1822
Dates clés 30 septembre 1954 : immatriculation société actuelle
1988 : rachat par le groupe Castel
Forme juridique SA à conseil d'administration
Siège social Thiais, Val-de-Marne
Drapeau de la France France
Direction Alain Castel : Président
Eudes Morgan de Rivery : Directeur Général
Actionnaires فرنسا franceVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé
Produits Vins et liqueurs
Société mère Groupe Castel
Effectif 887 (2019)
SIREN 542 066 238
Site web nicolas.com

Chiffre d'affaires en stagnation 231 957 200 € (2019)
232 572 800 € (2018)
Résultat net en diminution - 2 139 200 € (2019)[1]
5 220 800 € (2018)

HistoireModifier

 
Publicité en 1949.
 
Ancien siège de la société Nicolas à Charenton.

L'enseigne a été créée à Paris en 1822 par Louis Nicolas, qui se lance dans la vente puis dans la livraison de vin en bouteilles aux particuliers[2]. Son commerce est prospère, il multiplie les ouvertures de boutiques pour atteindre 45 en 1900 et 138 en 1919.

L'entreprise s'installe à Charenton sur le quai de Bercy au port aux lions en 1878 puis achète un terrain de 5 hectares dans le quartier des Carrières à l'est de la rue Valmy où elle établit son siège social construit en 1920 par l'architecte Laquerrière dans un style néo classique évoquant l'ancien château de Bercy détruit à proximité en 1861. Sa façade sur l'avenue Winston-Churchill englobée dans le bâtiment des bureaux des Banques populaires est préservée[3].

Rachetée en 1984 par le groupe Rémy Martin, la marque passe ensuite en 1988 entre les mains du groupe Castel qui abandonne les implantations à Charenton[2],[4]. Celui-ci développe alors fortement le réseau, jusqu'ici surtout présent en Île-de-France, en ouvrant 300 boutiques entre 1988 et 2012[5].

En 1995, est lancée la gamme de vins de pays « Les Petites Récoltes », proposée à des prix inférieurs aux autres vins vendus par l'enseigne[2].

En 2018, le réseau caviste est composé de 498 points de vente en France plus une quinzaine à l'étranger[6].

Chiffres clésModifier

 
Magasin situé rue Mouffetard à Paris.

Nicolas possède en 2018 plus de 500 magasins, dont 498 en France, implantés dans cinq pays : Belgique, France, Maroc, Liban, Royaume-Uni[7] et Suisse.

Les magasins Nicolas vendent obligatoirement les 300 références de vin considérées comme incontournables par l'entreprise. Pour le reste, le responsable de magasin choisit parmi un catalogue de 1 200 bouteilles sélectionnées par le groupe[5].

ProduitsModifier

L'enseigne vend principalement du vin et du champagne, mais également des spiritueux, des gâteaux apéritif et des accessoires, comme des verres et des tire-bouchons.

Elle possède quatre gammes de vins vendus sous marque propre.

Site internetModifier

Nicolas est un pionnier de la vente en ligne de vin. Le premier site internet marchand a vu le jour en 2000.

Il est depuis le début orienté vers les cavistes et a pour objectif de faire découvrir les produits et les caves de l'enseigne.

Catalogues NicolasModifier

Les publications de la société ont été particulièrement recherchées, car les catalogues Nicolas étaient illustrés par des artistes réputés comme Cassandre de l'agence Wallace & Draeger ou van Dongen ou Carlègle (pour le « Livre Quatrième » de « Monseigneur le Vin », sur l'Anjou-Touraine, Alsace, Champagne...)[8].

Notes et référencesModifier

  1. https://www.societe.com/societe/etablissements-nicolas-542066238.html
  2. a b et c Nicolas, caviste depuis Louis XVIII, sur LSA Conso, 16 février 2012.
  3. Maris-Françoise Laborde, Charenton-le-Pont. Une histoire en 3 temps, Paris, Maury imprimeur, (ISBN 978 2953229202), p. 85
  4. Historique du groupe Castel sur le site officiel.
  5. a et b Comment le petit Nicolas est devenu un géant du vin, Capital, 16 novembre 2012.
  6. Franchise Magazine février/mars 2018 page 28.
  7. Les boutiques du groupe sur le site officiel.
  8. « Monseigneur le Vin (1927)/ Georges Montorgueil », sur Catalogue de la Bnu (consulté le ).

Voir aussiModifier

Article connexeModifier

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Emmanuelle Andreani, « Comment le petit Nicolas est devenu un géant du vin », Capital, no 253,‎ , p. 44-48.