Ouvrir le menu principal

Nefza (cheval)

race de chevaux tunisienne
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nefza.

Poney des Nefza
Région d’origine
Région Drapeau de la Tunisie Tunisie
Caractéristiques
Morphologie Poney
Taille 1,20 m à 1,40 m
Robe Généralement gris ou alezan
Statut FAO (conservation) ÉteinteVoir et modifier les données sur Wikidata

Le poney des Nefza est une race de poneys, originaire de Tunisie. Désormais considérée comme éteinte, elle est parfois fusionnée avec le poney des Mogods.

HistoireModifier

Ces poneys sont décrits dans des sources coloniales françaises du début du XXe siècle.

L'encyclopédie de l'université d'Oklahoma (2007) cite le Nefza, sans préciser s'il est éteint ou non[1] ; celle de CAB International (2016) renvoie l'entrée du « Nefza » à celle du Poney des Mogods[2]. Le guide Delachaux compte le Nefza parmi les races de chevaux tunisiennes éteintes[3].

DescriptionModifier

Dans sa monographie La question chevaline en Tunisie (1902), l'inspecteur colonial français Félix Pichon-Vendeuil décrit le poney des Nefza comme toisant de 1,20 m à 1,40 m[4]. Il ajoute que « la tête est assez forte et bien fixe, l'œil expressif, la physionomie animée »[4]. D'après lui, « l'encolure, un peu courte, est néanmoins gracieuse »[4]. La poitrine est large et profonde[4]. Le dos, plutôt saillant, est puissant[4]. La queue est bien plantée[4]. Les membres sont larges et forts, avec des aplombs très réguliers[4].

Les robes dominantes sont le gris et l'alezan[5].

UtilisationsModifier

Dans les années 1960, les Nefza circulent essentiellement à cheval[6].

Diffusion de l'élevageModifier

L'étude menée par l'université d'Uppsala en 2007 le signale comme race locale africaine, désormais éteinte[7]. En revanche, sur la base de données DAD-IS, le statut de la race est indiqué comme inconnu[8].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Bonnie Lou Hendricks, International Encyclopedia of Horse Breeds, Norman, University of Oklahoma Press, , 2e éd., 486  p. (ISBN 0-8061-3884-X, OCLC 154690199), p. 460 .
  2. (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453), p. 489 .
  3. Élise Rousseau (ill. Yann Le Bris), Tous les chevaux du monde, Delachaux et Niestlé, , 544  p. (ISBN 2-603-01865-5), p. 543 .
  4. a b c d e f et g Pichon-Vendeuil 1902, p. 55.
  5. Pichon-Vendeuil 1902, p. 55-56.
  6. Jean Despois, La Tunisie : ses régions, vol. 357, Paris, Armand Colin, , 2e éd., 224 p., p. 166.
  7. (en) Rupak Khadka, « Global Horse Population with respect to Breeds and Risk Status » [PDF], Uppsala, Faculty of Veterinary Medicine and Animal Science - Department of Animal Breeding and Genetics, (consulté le 2 avril 2018), p. 57 ; 66.
  8. DAD-IS.

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • (en) « Nefza Pony / Tunisia (Horse) », Domestic Animal Diversity Information System of the Food and Agriculture Organization of the United Nations (DAD-IS) (consulté le 2 avril 2018)

BibliographieModifier

  • [Pichon-Vendeuil 1902] Félix Pichon-Vendeuil, La question chevaline en Tunisie, Paris, Henri Charles-Lavauzelle, (lire en ligne)