Ouvrir le menu principal
Ne l'appelez pas Dimon
Titre original Он вам не Димон
Sociétés de production Fondation anti-corruption (FBK)
Pays d’origine Russie
Genre Documentaire
Durée 49.6 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ne l'appelez pas Dimon (en russe : Он вам не Димон, On vam ne Dimon) est un documentaire traitant des affaires de corruption liées au Président du gouvernement de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev sorti en 2017 produit et présenté par l'avocat et candidat déclaré à la présidentielle russe de 2018 Alexeï Navalny. Selon le film, Dmitri Medvedev aurait détourné au total environ 1.2 milliard de dollars américains[1]. Le film aurait été visionnée 31 millions de fois[2].

Sommaire

Origine du titreModifier

Le titre du film fait référence à une interview avec l'attaché de presse de Dmitri Medvedev lorsqu'elle a demandé aux médias ne pas appeler ce dernier par le nom de « Dimon » qui est un diminutif de Dmitri en russe, jugé trop familier.

ContenuModifier

 
Maison Koshelev-Bezborodkoo à Saint Petersbourg, au 1 rue Gagarinskaya.

Le film se compose de dix chapitres :

  • Chapitre 1. Comment les chaussures de Medvedev ont permis d'identifier l'achat de propriétés par des entreprises sous le contrôle de ses amis.
  • Chapitre 2. Comment l'oligarque Alicher Ousmanov a donné un manoir en cadeau à Medvedev.
  • Chapitre 3. Comment Medvedev a acquis un domaine secret en montagne.
  • Chapitre 4. Comment Medvedev a construit une propriété dans le village de son grand-père et acquis une entreprise agricole.
  • Chapitre 5. Comment Medvedev s'est lancé dans la production viticole et a influencé la politique de l'État dans ce domaine.
  • Chapitre 6. Comment la fondation 'DAR' a acquis des logements à un milliard de roubles.
  • Chapitre 7. D'où provient l'argent
  • Chapitre 8. Comment les deux yachts de Medvedev se sont retrouvés offshore
  • Chapitre 9. Comment Medvedev a acquis des vignobles et un château en Toscane (Italie)
  • Chapitre 10. Moralité et conclusions

Tous les chapitres ont été publiés sur le site web de FBK[3].

Revue de presseModifier

Réactions populairesModifier

Il y a eu des manifestations (ru) dans plusieurs villes de Russie le 26 mars 2017.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Prime Minister Medvedev’s empire. The new investigation from the Anti-Corruption Foundation », sur Fondation anti-corruption
  2. « L’étrange «allergie» de l’opposant russe Alexeï Navalny », sur Libération.fr,
  3. (en) « Don't call him "Dimon" ».
  4. Илья Рождественский, Наталья Галимова, « Фонд борьбы с коррупцией рассказал о «тайной недвижимости» Медведева », RBC Information Systems,‎ (consulté le 2 mars 2017)
  5. Алексей Полухин, « Прием против преемника », Novaya Gazeta,‎ (consulté le 3 mars 2017)
  6. Ринат Сагдиев, Ольга Чуракова, « Навальный обвинил Медведева в скрытом владении дорогой недвижимостью », Vedomosti,‎ (consulté le 3 mars 2017)
  7. Roland Oliphant, « Alexei Navalny accuses Russian prime minister Dmitry Medvedev of corruption », The Telegraph, (consulté le 4 mars 2017)
  8. (ru) Roland Oliphant, « Russian PM Dmitry Medvedev accused of corruption by opposition activist Alexei Navalny », Sky News, (consulté le 4 mars 2017)
  9. Ivan Nechepurenko, « Kremlin Critic Says Russian Premier, Dmitri Medvedev, Built Property Empire on Graft », The New York Times, (consulté le 4 mars 2017)
  10. « Russian opposition leader accuses premier of corruption », Associated Press, (consulté le 4 mars 2017)
  11. « Russian opposition politician Navalny links PM Medvedev to billion euro property empire », Deutsche Welle, (consulté le 4 mars 2017)
  12. Steven Derix, « ‘Premier Rusland heeft geheim vermogen van minimaal miljard euro’ », NRC Handelsblad, (consulté le 4 mars 2017)
  13. Bert Lanting, « Rapport Russische oppositieleider: 'schone' premier Medvedev enorm corrupt », de Volkskrant, (consulté le 4 mars 2017)
  14. « Selvitys paljasti Medvedevin jättiomaisuuden: kartanot, viinitilat ja huvijahdit opiskelukavereiden ja serkun hallinnoimissa säätiöissä », Helsingin Sanomat, (consulté le 5 mars 2017)

Liens externesModifier