Nayars

Type de caste en Inde

Les Nayars ou les Naïr (നായ൪) sont une caste située au sud-ouest de l'Inde, sur la côte de Malabar dans l'État du Kerala.

Organisation socialeModifier

Les Nayars sont une société matrilinéaire[1].

Francis Zimmerman a étudié la forme particulière prise par le mariage nayar[2], que Françoise Héritier la résume ainsi [3] :

« ... un exemple fameux, celui des Nayar de l’Inde, nous apprend que même là où l’institution semble absente d’après les critères que nous reconnaissons (pas de résidence commune des conjoints ; pas de privilège sexuel, pas même de rencontre nécessaire ; pas de coopération économique ; pas de coopération dans l’éducation des enfants ; familles matricentrées ; des enfants nés de rencontres amoureuses et rattachés au lignage de leur mère), elle est pourtant présente sous un aspect qui ne nous est pas culturellement familier, à savoir l’établissement de liens d’alliance durables, réguliers, renouvelés, établis entre des lignages, entre des groupes sociaux. Les mariages entre hommes et femmes appartenant chacun de leur côté aux groupes en situation d’alliance matrimoniale sont bien les supports factuels de cette alliance entre groupes, mais cela n’implique rien de ce que nous avons l’habitude de mettre sous la notion de mariage. »

AnnexesModifier

Articles connexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  • (en) David Murray Schneider et Kathleen E. Gough, Matrilineal Kinship, Cambridge University Press, 1962, 761 p. (ISBN 978-1111665906).
  • (en) Christopher John Fuller, The Nayars Today, Cambridge University Press, 1977, 186 p. (ISBN 978-0521290913).
  • (en) Robin Jeffrey, The Decline of Nair Dominance: Society and Politics in Travancore 1847-1908, Sussex University Press, 1994, 393 p. (ISBN 978-8173040658).
  • (en) F. Fawcett, Nâyars of Malabar, Asian Educational Services, 2004, 151 p. (ISBN 978-8120601710).

Notes et référencesModifier

  1. Francis Zimmermann, « Comparaison, dialogue, récit. Romanciers malayalam sur la parenté matrilinéaire », Annales, vol. 57, no 1,‎ , p. 31–48 (DOI 10.3406/ahess.2002.280027, lire en ligne, consulté le )
  2. Francis Zimmermann, Enquête sur la parenté, Paris : PUF, 1993, p. 149-152 ( (ISBN 2-13-045242-6))
  3. Françoise Héritier, « Quel sens donner aux notions de couple et de mariage ? à la lumière de l'anthropologie », Informations sociales, 2005/2 no 122, p. 6 à 15, lire en ligne (consulté le 6 janvier 2022)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :