NGC 3886

galaxie

NGC 3886
Image illustrative de l’article NGC 3886
La galaxie lenticulaire NGC 3886
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 11h 47m 05,6s[1]
Déclinaison (δ) 19° 50′ 14″ [1]
Magnitude apparente (V) 13,1[2]
14,1 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,18 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 1,2 × 0,9[2]
Décalage vers le rouge 0,019667 ± 0,000070[1]
Angle de position 132°[2]

Localisation dans la constellation : Lion

(Voir situation dans la constellation : Lion)
Leo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 5 896 ± 21 km/s [4]
Distance 82,3 ± 5,9 Mpc (∼268 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie S0-?[1] E-S0[2],[6],[7]
Dimensions 94 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) Heinrich d'Arrest[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 36756
UGC 6760
MCG 3-30-111
CGCG 97-147 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 3886 est une galaxie lenticulaire située dans la constellation du Lion à environ 269 millions d'années-lumière. NGC 3886 a été découvert par l'astronome prussien Heinrich d'Arrest en 1864.

Quatre mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 97,900 ± 11,517 Mpc (∼319 millions d'a.l.) [9], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Groupe de NGC 3861Modifier

Selon un article publié par A.M. Garcia en 1993, NGC 3886 fait partie du groupe de NGC 3861. Ce groupe de galaxies contient au moins 13 galaxies dont NGC 3816, NGC 3821, NGC 3845, NGC 3859, NGC 3860, NGC 3861, NGC 3873 et NGC 3886[10].

Note importante : dans l'article de Garcia NGC 3860 et NGC 3861 sont respectivement désignés UGC 6718 et UGC 6724, ce qui porte vraiment à confusion.

Un article publié en 1998 par Abraham Mahtessian mentionne aussi un groupe de cinq galaxies qui font partie du groupe de NGC 3861[11]. Ce sont les galaxies NGC 3816, NGC 3821, NGC 3861, NGC 3873 et NGC 3886. Les galaxies NGC 3845, NGC 3859 et NGC 3860 n'apparaissent pas dans la liste de Mahtessian.

Les galaxies du groupe de NGC 3861 font partie de l'amas du Lion (Abell 1367)[12].

Note : la galaxie NGC 3860 (UGC 6718 dans la liste de Garcia) se retrouve dans un autre groupe décrit par Abraham Mahtessian, le groupe de NGC 3842. Ces deux groupes sont dans la même région du ciel et à des distances différentes de la Voie lactée, une moyenne de 92,6 Mpc pour le groupe de NGC 3842 et de 77,7 Mpc pour le groupe de NGC 3861. La galaxie NGC 3860 est à 78,1 Mpc de la Voie lactée et donc elle appartient défénitivement au groupe de NGC 3861 et non à celuis de NGC 3842. Il est tout de même assez curieux que la galaxie NGC 3860 fasse l'objet de deux erreurs, soit se retrouver dans le mauvais groupe dans l'article de Mahtessian et de ne pas être reconnue dans l'article de Garcia.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3886 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3800 à 3899 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation  
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 3886 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  10. A.M. Garcia, « General study of group membership. II - Determination of nearby groups », Astronomy and Astrophysics Supplement Series, vol. 100 #1,‎ , p. 47-90 (Bibcode 1993A&AS..100...47G)
  11. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )
  12. (en) J. G. Godwin et J. V. Peach, « Photometry of the cluster of galaxies A 1367. », Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 200, no 3,‎ , p. 733–746 (ISSN 0035-8711, DOI 10.1093/mnras/200.3.733, Bibcode 1982MNRAS.200..733G)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 3878  •  NGC 3879  •  NGC 3880  •  NGC 3881  •  NGC 3882  •  NGC 3883  •  NGC 3884  •  NGC 3885  •  NGC 3886  •  NGC 3887  •  NGC 3888  •  NGC 3889  •  NGC 3890  •  NGC 3891  •  NGC 3892  •  NGC 3893  •  NGC 3894