NGC 3884

galaxie

NGC 3884
Image illustrative de l’article NGC 3884
La galaxie lenticulaire NGC 3884
Données d’observation
(Époque J2000.0)
Constellation Lion
Ascension droite (α) 11h 46m 12,2s[1]
Déclinaison (δ) 20° 23′ 30″ [1]
Magnitude apparente (V) 12,6[2]
13,5 dans la Bande B [2]
Brillance de surface 13,77 mag/am2[3]
Dimensions apparentes (V) 2,1 × 1,4[2]
Décalage vers le rouge 0,023436 ± 0,000010[1]
Angle de position 10°[2]

Localisation dans la constellation : Lion

(Voir situation dans la constellation : Lion)
Leo IAU.svg
Astrométrie
Vitesse radiale 7 026 ± 3 km/s [4]
Distance 98,1 ± 6,8 Mpc (∼320 millions d'a.l.)[5]
Caractéristiques physiques
Type d'objet Galaxie lenticulaire
Type de galaxie SA(r)0/a[1] S0-a[2],[6] Sa/R[7]
Dimensions 196 000 a.l.[8]
Découverte
Découvreur(s) William Herschel[6]
Date [6]
Désignation(s) PGC 36706
UGC 6746
MCG 4-28-51
CGCG 127-52 [2]
Liste des galaxies lenticulaires

NGC 3884 est une vaste galaxie lenticulaire située dans la constellation du Lion à environ 320 millions d'années-lumière. NGC 3884 a été découvert par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1785.

NGC 3884 présente une large raie HI. C'estaussi une galaxie active de type Seyfert 2. De plus, c'est une galaxie LINER, c'est-à-dire une galaxie dont le noyau présente un spectre d'émission caractérisé par de larges raies d'atomes faiblement ionisés[1].

Des mesures non basées sur le décalage vers le rouge (redshift) donnent une distance de 102,650 ± 19,475 Mpc (∼335 millions d'a.l.) [9], ce qui est à l'intérieur des distances calculées en employant la valeur du décalage [5].

Trou noir supermassifModifier

Selon un article basé sur les mesures de luminosité de la bande K de l'infrarouge proche du bulbe de NGC 3884, on obtient une valeur de 108,1   (126 millions de masses solaires) pour le trou noir supermassif qui s'y trouve[10].

Groupe de NGC 3842Modifier

 
Les galaxies du groupe de NGC 3842

NGC 3884 fait partie du groupe de NGC 3842, la galaxie la plus brillante de ce groupe. Le groupe de NGC 3842 compte au moins 16 galaxies. Les autres galaxies du groupe sont NGC 3805, NGC 3837, NGC 3842, NGC 3862, NGC 3860, NGC 3883, NGC 3919, NGC 3929, NGC 3937, NGC 3940, NGC 3947, NGC 3954, UGC 6697 et UGC 6725 respectivement noté 1141+2015 et 1142+2044 pour les galaxies CGCG 1141.2+2015 et CGCG 1142.5+2044. La 16e galaxie de la liste de l'article publié par Abraham Mahtessian en 1998[11] est noté 1134+2015 et elle ne figure pas dans les bases de données NASA/IPAC et Simbad. Il se pourrait que 1134+2015 soit la galaxie SDSS J114348.22+195830.7 qui est au nord et très rapproché de UGC 6697. La vitesse radiale de cette galaxie naine est en effet de 6790 km/s[12] et elle appartient définitivement au groupe de NGC 3862.

 
La galaxie naine au nord de UGC 6697 fait partie du groupe de NGC 3842

La galaxie au nord de NGC 3862 est IC 2955. Le décalage vers le rouge de cette galaxie[13] est exactement le même que celui de NGC 3862. IC 2955 et NGC 3862 forme donc une paire de galaxie fort probablement en interaction gravitationnelle. De même, la galaxie à l'ouest de NGC 3937 est IC 2968 et son décalage vers le rouge est de 0,022055 ce qui correspond à une distance de 92,3 Mpc, presque la même que celle de NGC 3937. IC 2968 et NGC 3937 forment donc aussi une paire de galaxies. Mais étrangement, IC 2955 et IC 2968 n'apparaissent pas dans la liste de Mahtessian. Un oubli?

Comme plusieurs des galaxies voisines, NGC 3884 et les galaxies du groupe de NGC 3842 font partie de l'amas de galaxies du Lion (Abell 1367)[14].

Note : la galaxie NGC 3860 dans la liste de Mahtessian ne fait pas vraiment partie du groupe de NGC 3842. Elle fait plutôt partie du groupe de NGC 3861. Voir la page de NGC 3860 pour plus des informations plus détaillées.

Notes et référencesModifier

  1. a b c d et e (en) « NASA/IPAC Extragalactic Database », Resultats pour NGC 3884 (consulté le )
  2. a b c d e et f « Les données de «Revised NGC and IC Catalog by Wolfgang Steinicke» sur le site ProfWeb, NGC 3800 à 3899 »
  3. La brillance de surface (S) se calcule à partir de la magnitude apparente (m) et de la surface de la galaxie selon l'équation  
  4. On obtient la vitesse de récession d'une galaxie à l'aide de l'équation v = z×c, où z est le décalage vers le rouge (redshift) et c la vitesse de la lumière. L'incertitude relative de la vitesse Δv/v est égale à celle de z étant donné la grande précision de c.
  5. a et b On obtient la distance qui nous sépare d'une galaxie à l'aide de la loi de Hubble : v = Hod, où Ho est la constante de Hubble (70±5 (km/s)/Mpc) . L'incertitude relative Δd/d sur la distance est égale à la somme des incertitudes relatives de la vitesse et de Ho.
  6. a b et c (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )
  7. (en) « NGC 3884 sur HyperLeda » (consulté le )
  8. On obtient le diamètre d'une galaxie par le produit de la distance qui nous en sépare et de l'angle, exprimé en radian, de sa plus grande dimension.
  9. « Your NED Search Results », sur ned.ipac.caltech.edu (consulté le )
  10. X.Y. Dong et M.M. De Robertis, « Low-Luminosity Active Galaxies and Their Central Black Holes », The Astronomical Journal, vol. 131, no 3,‎ , p. 1236-1252 (DOI 10.1086/499334, Bibcode 2006AJ....131.1236D, lire en ligne [PDF])
  11. Abraham Mahtessian, « Groups of galaxies. III. Some empirical characteristics », Astrophysics, vol. 41 #3,‎ , p. 308-321 (DOI 10.1007/BF03036100, lire en ligne, consulté le )
  12. (en) « SDSS J114348.22+195830.7 sur la base de données NASA/IPAC » (consulté le )
  13. (en) « IC 2955 sur NASA/IPAC » (consulté le )
  14. (en) « Site du professeur C. Seligman » (consulté le )

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

      •  NGC 3876  •  NGC 3877  •  NGC 3878  •  NGC 3879  •  NGC 3880  •  NGC 3881  •  NGC 3882  •  NGC 3883  •  NGC 3884  •  NGC 3885  •  NGC 3886  •  NGC 3887  •  NGC 3888  •  NGC 3889  •  NGC 3890  •  NGC 3891  •  NGC 3892