Musée archéologique d'Artimino

musée italien
Vue générale de la Villa Medicea di Artimino.
Brûle-parfum en bucchero provenant du Tumulus C.
Cratère étrusque à figures rouges provenant de Grumaggio.

Le musée archéologique d'Artimino (Museo Archeologico di Artiminio, en italien) est un musée archéologique italien situé en Toscane, dans la frazione d'Artimino de la commune de Carmignano, dans la province de Prato en Toscane.

LocalisationModifier

Le musée a ouvert en 1983 se trouve dans les souterrains de la villa médicéenne La Ferdinanda connue aussi sous le nom de la villa dei cento camini (« Villa aux cent cheminées »), située en face du petit bourg d'origine étrusque d'Artimino.

HistoireModifier

Le musée a été créé en 1983 afin d'y exposer les témoignages de l'habitat antique et des nécropoles étrusques de la localité d'Artimino qui, durant les quarante dernières années, ont fait l'objet de fouilles systématiques de la part de la Soprintendenza Archeologica per la Toscana.

CollectionsModifier

  • Brûle-parfum en bucchero du tumulus C Prato Rosello, une pièce unique de toute l'antique Étrurie.
  • Trousseaux funéraires orientalisants de la zone (tumulus de Montefortini et de Boschetti de la localité Comeana) comportant des objets en ivoire témoignant du haut niveau aussi bien économique que culturel atteint par les familles locales : pendentifs, bijoux, paquettes sculptées ou gravées, sculptures d'animaux fantastiques ou réalistes, armes en fer, vaisselle, appliques en bronze, vaisselle en céramique souvent décorée par application de feuilles métalliques.
  • Reproduction de la tombe a pozzo « du Guerrier » de Prato Rosello et de son trousseau funéraire (fin du VIIIe début du VIIe siècle av. J.-C.).
  • Trousseau du symposium dont font partie un grand cratère étrusque à figures rouges (IVe siècle av. J.-C.) et des plats en bronze en parfait état de conservation.
  • Stèles funéraires en pietra serena sculptés en bas-relief.

Une autre partie du musée est consacrée à la manufacture de majolique médiévale et de la renaissance de Bacchereto,aujourd'hui petit bourg de la commune de Carmignano.

BibliographieModifier

  • AA.VV., Artimino scavi 1974, Florence, 1987.
  • F. Nicosia, Schedario topografico dell’archeologia dell’Agro fiorentino, en Studi etruschi no 34, 1966.
  • F. Nicosia, Artimino, recenti scoperte in Bullettino storico pistoiese, vol. IX, Pistoia, 1974.
  • W. Nesti, Artimino ed il suo territorio, en Prato Storia e Arte no 54, Prato, 1979.
  • G. Poggesi, Artimino: il guerriero di Prato Rosello, Florence, 1998.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

SourcesModifier

  • Voir liens externes

Liens externesModifier