Nécropole de Prato Rosello

Nécropole de Prato Rosello
Museo archeologico di artimino, incensiere.JPG
Encensoir en bucchero provenant du Tumulus C.
Présentation
Type
Localisation
Adresse
Coordonnées
Cratère étrusque à figures rouges provenant de Grumaggio.

La Nécropole de Prato Rosello (en italien : Necropoli di Prato Rosello) est un site archéologique de Toscane, situé à Artimino frazione de Carmignano, en province de Prato.

Les vestiges de ses tombes étrusques sont exposés au Museo Archeologico di Artimino.

HistoireModifier

La nécropole de Prato Rosello est une zone archéologique qui se situe dans la frazione Artimino de la commune de Carmignano sur le versant dont la pente mène de la Villa Cimino jusqu'à l'Arno et qui a été longtemps occupé par les Étrusques, les tombes datant du VIIIe au IVe siècle av. J.-C.

La nécropole a été découverte à la fin des années 1960 et depuis des compagnes de fouilles régulières ont été entreprises.

La route reliant les frazioni d'Artimino et Poggio alla Malva mène à la nécropole.

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Les tombesModifier

Formes généralesModifier

La nécropole située à l'intérieur d'une zone boisée comporte divers tumulus dont les plus importants sont les tumulus A, B, C, X et Z :

  • Le tumulus A comporte une chambre quadrangulaire.
  • Le tumulus B une tombe a pozzo (Tomba del Guerriero).
  • Le tumulus C comporte un vestibule menant à une chambre rectangulaire, partiellement creusée dans la roche et soutenue par une colonne centrale. Parmi les pièces archéologiques retrouvées, il faut noter un brûle-parfum triple en bucchero[6].

Dans les environs proches de la nécropole se trouvent d'autres sépultures :

  • Le tumulus de Grumaggio[7], en dessous de Prato Rosello, près de Poggio alla Malva en face de l'Arno et des anciennes caves de pietra serena. En 1942 dans le tumulus a été retrouvé un trousseau à symposium dont font partie un grand cratère étrusque à figures rouges (IVe siècle av. J.-C. et des plats en bronze.
  • la zone du domaine de Grumolo à NNE de la Villa où en 1929 furent trouvés trois stèles funéraires[8] et où se trouve un tumulus avec une tombe a camera.
Zone de Comeana :

Les pièces archéologiques sont conservées au Museo Archeologico di Artimino avec celles retrouvées dans l'aire de Comeana et d'Artimino.

Notes et référencesModifier

  1. Cette demeure funéraire une des nombreuses fosses funéraires à substrat du cimetière protohistorique de Prato Rosello, mis au jour en 1965F. Nicosia, Il tumulo di Montefortini e la Tomba di Boschetti a Comeana, Florence, 1966[1],[2],[3]. Il s'agit d'un site indexé sur une période allant du VIIIe siècle av. J.-C. au IVe siècle av. J.-C. et localisé dans la commune de Carmignano, province de Prato, en Toscane[4],[5].
  1. F. Nicosia, Il tumulo di Montefortini e la Tomba di Boschetti a Comeana,
  2. (it) F. Nicosia, « Schedario topografico dell’archeologia dell’Agro Fiorentino », Studi etruschi, no 34,‎
  3. (it) F. Nicosia, Gli etruschi a Comeana,
  4. (it) W. Nesti, « Artimino ed il suo territorio », Prato Storia e Arte / La Rivista, no 54,‎
  5. (en) Anthony Tuck, « Review of G. Poggesi, ed. Artimino : Il Guerriero di Prato Rosello la Tomba a Pozzo del Tumulo B », Etruscan Studies, Morgana Edizioni, vol. 11, no 16,‎ , p. 109 (ISBN 88-85698-82-4, lire en ligne, consulté le 24 juin 2016)
  6. Mario Torelli, C. Masseria, M. Menichetti, M. Fabbri, Atlante dei siti archeologici della Toscana, Soprintendenza archeologica della Toscana, 1992
  7. « Au XVe siècle la localité comportait un petit monastère transformé par la suite en maison rurale » E. Repetti, in Dizionario geografico fisico della Toscana, 1833
  8. M. Torelli, C. Masseria, M. Menichetti, M. Fabbri, Op. cit., 1992

BibliographieModifier

  • AA.VV., Artimino scavi 1974, Florence, 1987.
  • F. Nicosia, Schedario topografico dell’archeologia dell’Agro fiorentino, en Studi etruschi n. 34, 1966.
  • F. Nicosia, Artimino, recenti scoperte in Bullettino storico pistoiese, vol. IX, Pistoia, 1974.
  • W. Nesti, Artimino ed il suo territorio, en Prato Storia e Arte n. 54, Prato, 1979.
  • G. Poggesi, Artimino: il guerriero di Prato Rosello, Florence, 1998

SourcesModifier

Liens externesModifier