Musée juif (Worms)

musée juif à Worms ; bâtiment historique du quartier juif de Worms

Le Musée juif à Worms, en Allemagne, est un musée créé en 1982 en vue de documenter l'histoire, les coutumes et les traditions de la communauté juive de Worms et des autres villes SchUM[a]. Le nom allemand Raschi-Haus (en français : « maison Rachi ») évoque le souvenir du grand talmudiste que fut le rabbi Salomon ben Isaak dit Rachi.

Le Musée juif (Raschi-Haus) au second plan (au sud) ; au premier plan à gauche, la synagogue des hommes (la partie ouest de la synagogue, aujourd'hui la Jeschiwa) ; au premier plan devant le Musée juif, le jardin de la Synagogue.
La synagogue de Worms. Au premier plan, la place de la Synagogue. Au centre, l'entrée de la synagogue des femmes. Le Musée juif (la Raschi-Haus) est derrière la synagogue, un peu visible au fond de la ruelle à gauche. La Jeschiwa (synagogue des hommes) est à droite dans le fond mais n'est pas visible : elle est masquée par les arbres du jardin de la Synagogue.

HistoireModifier

À l'époque du haut Moyen Âge, Worms était avec Spire et Magenza (Mayence), ses deux sœurs du groupe des villes SchUM, l'un des centres de la culture juive.

Worms a accueilli une communauté juive importante dès le début du Moyen Âge. Le musée, qui retrace mille ans d'histoire des Juifs en Allemagne, a l’objectif pédagogique de présenter l'histoire des Juifs et de mettre en scène leur culture : ses collections témoignent de l'héritage culturel et du mode de vie des Juifs de Worms, qui était respectueux de la religion.

Après 1945, le bâtiment a été restitué à la communauté juive et, depuis 1982, il abrite le Musée juif, qui bénéficie du jardin de la synagogue.

Thèmes abordésModifier

Galerie d’imagesModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Nom désignant les trois villes suivantes de la vallée du Rhin, où les communautés juives étaient influentes : Spire, Worms et Mayence.

RéférencesModifier

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Raschi-Haus » (voir la liste des auteurs).

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (de) Otto Böcher (de), Raschis Lehrhaus in Worms [« L'école de Raschi à Worms »], in: Emuna. Blätter für christlich-jüdische Zusammenarbeit 4/1. [« Emuna. Feuilles de collaboration entre chrétiens et juifs 4/1 »] Cologne 1969, p. 25-28.
  • (de) Gerold Bönnen (de), Irene Spille: Jüdisches Museum im Raschi-Haus Worms. [« Le Musée juif dans la maison Raschi de Worms »] Worms 2000.
  • (de) Gerold Bönnen, Bemerkungen zur Wormser Raschi-Rezeption seit dem 17. Jahrhundert [« Observations relatives à l'accueil à Worms de Raschi depuis le XVIIe siècle »], dans : Raschi und sein Erbe. Internationale Tagung der Hochschule für Jüdische Studien mit der Stadt Worms [« Raschi et son héritage. Conférence internationale à l'École supérieure des études juives en liaison avec la ville de Worms »], hrsg. v. Daniel Krochmalnik/Hanna Liss/Ronen Reichman, Heidelberg 2007 (Schriften der Hochschule für Jüdische Studien 10 [« Cahiers de l’École supérieure des études juives no 10 »]), p. 185-198. [(de) présentation en ligne].
  • (de) Fritz Reuter, Jüdisches Worms. Raschi-Haus und Judengasse. [« Le Worms juif. La maison Raschi et la Petite Rue juive »] Worms 1992. (kürzere Fassung: Das Jüdische Museum Raschi-Haus in Worms [(de) « Version abrégée : le Musée juif de la maison Raschi de Worms » [PDF], sur worms.de, Der Wormsgau (no 15, 1987/1991), ville de Worms (consulté le ), p. 10-29], dans : Der Wormsgau 15, 1987/1991, p. 10-29 [[ lire en ligne]])
  • (de) Fritz Reuter, Warmaisa. 1000 Jahre Juden in Worms. [« Warmaisa, mille ans de judaïsme à Worms »] Worms 1984.

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :