Musée ethnographique (Rwanda)

Le Musée ethnographique du Rwanda (kinyarwanda : Inzu ndangamurage[1]), anciennement Musée national du Rwanda (kinyarwanda : Ingoro y'Umurage w'u Rwanda), est une institution nationale rwandaise à vocation culturelle et pédagogique.

Musée ethnographique
RwandaNationalMuseum.jpg
Musée ethnographique, Butare.
Informations générales
Type
Ouverture
Site web
Localisation
Adresse
Coordonnées

Implanté dans la ville de Butare, capitale du district de Huye et principal pôle de recherche et d'enseignement du pays, le musée ethnographique a pour mission la préservation et la mise en valeur des collections ethnographiques et archéologiques du Rwanda[2].

HistoriqueModifier

Si l'idée de regrouper les diverses collections artistiques, historiques et archéologiques du pays a été évoquée de longue date — les premières collections ont ainsi été rassemblées en 1955, après une visite du roi des Belges Baudouin — il faut attendre 1972 pour que l'idée de constituer un grand musée national soit officialisée[3] et encore 15 années pour que la construction des bâtiments puisse enfin débuter en 1987. Le , le musée est officiellement inauguré par le Premier ministre belge Wilfried Martens et ouvert au public[4]. Auparavant connu sous le nom de « musée national du Rwanda », le musée ethnographique dépend de l'Institut des musées nationaux du Rwanda[5].

Durant le génocide, le musée est le théâtre de violences et de meurtre, dont celui de la reine Rosalie Gicanda, veuve de l'ancien mwami (roi en kinyarwanda) Mutara III[6].

DescriptionModifier

Les collections du musée occupent sept salles dédiées respectivement aux expositions temporaires, à la géographie et à la linguistique, à l'artisanat, à l'architecture et aux cultures traditionnelles, à l'ethnologie et à l'histoire du pays. Un long couloir accueille par ailleurs peintures et photographies ayant trait à la culture rwandaise.

Les bâtiments sont situés au cœur d'un parc aménagé en jardin botanique. En plus des collections patrimoniales proprement dites, le musée accueille depuis 1997 un centre d'apprentissage des métiers d'artisanat. En 2006, le musée était fréquenté mensuellement par environ 2 500 à 3 000 visiteurs, dont près d'un millier de visiteurs étrangers (Américains, Canadiens et Européens notamment)[7].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Inzu Ndangamurage z’u Rwanda zikomeje kwinjiza akayabo
  2. (en) « Ethnographic Museum : Top choice museum in Huye (Butare) », sur lonelyplanet.com, (consulté le 12 février 2020).
  3. Régine Fabri, « Paul Deuse (1921-1971), botaniste belge méconnu: une page de l'histoire de la recherche scientifique au Rwanda », Systematics and Geography of Plants, vol. 71, no 2,‎ , p. 115-132 (ISSN 0303-9153, lire en ligne).
  4. « Martens à Kigali : accueil chaleureux », Le Soir, 18 septembre 1989, p. 6 [1]
  5. (en) « Institute of national museums of Rwanda » (consulté le 19 mars 2014).
  6. (en) « The Ethnographic Museum of Rwanda », sur focuseastafricatours.com, (consulté le 12 février 2020).
  7. Rwanda Development Gateaway

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • (en) Reinhild Janzen, « The Musée National du Rwanda surviving the war », in African arts (Los Angeles), 28 (3), été 1995, p. 62-63, 92
  • (fr) Thomas Bazatsinda, « Le musée national du Rwanda : le quotidien », Zamani : liaison bulletin for the museums of the Bantu area (Libreville), nos 5-6, 1993, p. 13-15
  • (fr) Emmanuel Gakwaya, « L'éclairage au Musée national de Rwanda », in Prema Chronique (Rome), no 2, 1990, p. 2-4
  • (fr) Z. Harelimana, « Briser l'isolement des musées au Rwanda », in Prema Chronique (Rome), no 3, 1993, p. 8-10
  • (fr) Célestin Kanimba Misago et Thierry Mesas, Regards sur le Rwanda : collections du Musée national, Maisonneuve et Larose, Paris, 2003, 141 p. (ISBN 270681635X)
  • (fr) Le Musée du Rwanda à Butare, République rwandaise, Musée du Rwanda, Butare, 197?, 12 p.
  • (fr) Lode van Pee, « Le Musée national du Rwanda : l'architecture et l'architectonique », Zamani : liaison bulletin for the museums of the Bantu area (Libreville), nos 5-6, 1993, p. 15-18
  • (fr)(nl) Dirk F. E. Thys van den Audenaerde, « Musée national du Rwanda », in Exposition sur le thème : recherche scientifique au Rwanda par le Musée de Tervuren/Tentoonstelling over Wetenschappelijk Onderzoek in Rwanda door het Museum van Tervuren, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1987, p. 121-122

Liens externesModifier