Ouvrir le menu principal
Musée de la Camargue
Musée de la Camargue lors d'un évènement public.jpg
Le musée rénové en 2013
Informations générales
Surface
1000 m2
Visiteurs par an
20 311 (2003)
20 208 (2004)
19 546 (2005)
16 130 (2006)
22 753 (2007)[1]
Site web
Collections
Collections
objets du quotidien, photographies, films, art populaire contemporain
Nombre d'objets
Belvédère Horizons de Tadashi Kawamata, collections photos de Carle Naudot, Gaston Bouzanquet, Lucien Clergue, Franck Pourcel, Mireille Loup, Vanessa Gilles, Sculptures de Jean-René Laval, Axelle Remeaud, Frédérique Nalbandian, Hélène Arnal, vaisselle d'Etienne Laget
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Mas du Pont de Rousty
13200 Arles
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
voir sur la carte de Provence-Alpes-Côte d'Azur
Red pog.svg

Le musée de la Camargue est situé sur la commune d'Arles au Mas du Pont-de-Rousty (à 8 km sur la route départementale 570 en direction des Saintes-Maries-de-la-Mer)

HistoriqueModifier

En 1973 la Fondation du Parc naturel régional de Camargue acquiert des terrains et des bâtiments du Mas du Pont-de-Rousty pour y installer le siège administratif du Parc. En 1978 le Musée Camarguais ouvre ses portes dans la bergerie du mas et obtient le Prix européen des musées qui récompense sa scénographie en 1979. Touché par deux fois lors des inondations de 1993 et 1994, le musée doit fermer durant un an pour concevoir un projet de rénovation. En 2003 le musée change de nom et obtient le label "Musée de France". Le Musée de la Camargue est depuis lors géré par le Syndicat Mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue.

Entièrement rénové en 2013, son exposition temporaire intitulée "Le fil de l'eau, le fil du temps en Camargue"[2] permet de découvrir l'île de Camargue et le delta du Rhône. Pour Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture, Tadashi Kawamata et un groupe d'étudiants en architecture et paysage ont réalisé un belvédère intitulé Horizons. Cette œuvre de bois permet de s'élever pour contempler le paysage agricole du mas. En 2018, la surface du musée est augmentée d'un nouvel accueil doté d'une librairie/boutique et d'une salle d'expositions temporaires.[3]

FonctionModifier

Ce musée de société est consacré à la Camargue et à l'histoire de sa conquête par l'Homme. L'exposition "Le fil de l'eau, le fil du temps" met en scène les collections patrimoniales illustrées par des images photographiques, des vidéos et du son. Elle raconte la Camargue d'autrefois et celle d'aujourd'hui.[4] En complément du musée, un sentier de découverte aménagé de 3,5 km permet une immersion dans les paysages des milieux camarguais au fil des saisons : rizières, pâturages, marais, roselière, sansouïre. On peut y voir une cabane de sagne, un observatoire sur le marais et une station de bagage des oiseaux.[5] Le programme annuel du musée propose des expositions temporaires, des visites guidées, des ateliers pour enfants et des rencontres/débats au cours de soirées thématiques. A l'accueil du musée, une librairie présente un choix d'ouvrages sur la Camargue et quelques objets d'artisanat local. Les collections de plaques de verre photographiques du musée sont consultables en ligne sur la base Joconde des musées de France[6].

Notes et référencesModifier

  1. [PDF]Fréquentation des musées de France, Museostat 2007, Direction des musées de France, juillet 2008, p. 144, consulté le 25 août 2010
  2. Estelle Rouquette, Jean-Claude Duclos, Bernard Picon, Daniel Jacobi, En Camargue, le fil de l'eau, le fil du temps, Paris, Somogy, , 152 p. (ISBN 978-2-7572-0923-3)
  3. « Historique », sur http://museedelacamargue.com (consulté le 29 octobre 2018)
  4. « Au fil de l'eau, au fil du temps, Cap sur le Musée de Camargue », sur https://www.dailymotion.com/mesescaparcs,
  5. « Autour du musée », sur http://museedelacamargue.com (consulté le 29 octobre 2018)
  6. « Adresse base Joconde », sur culture.gouv.fr, (consulté le 12 octobre 2018)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexeModifier

Liens externesModifier