Ouvrir le menu principal
Musée de l'Armagnac
Condom - Musée de l'Armagnac -1.JPG
Musée de l'Armagnac
Informations générales
Visiteurs par an
5 733 (2003)
4 690 (2004)
3 992 (2005)
5 116 (2006)
4 248 (2007)[1]
Localisation
Pays
Commune
Adresse
2, rue Jules Ferry
32100 Condom
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Midi-Pyrénées
voir sur la carte de Midi-Pyrénées
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Gers
voir sur la carte du Gers
Red pog.svg

Le musée de l’Armagnac se trouve à Condom (Gers), sur la Baïse qui, étant navigable, faisait de cette ville un centre important dans le négoce des eaux-de-vie. Il présente l’historique et les aspects de la production des eaux-de-vie d’Armagnac.

Sommaire

HistoireModifier

C’est un musée très ancien, puisqu’il fut créé en 1848, avec principalement des peintures, dons de l’empereur Napoléon III. Il devient progressivement un musée générique, incluant beaux-arts, ethnologie et sciences naturelles. En 1954, il est installé dans le cloître de la cathédrale. Mais ses fonds tendent à disparaître et se disperser, rendant nécessaire une refonte totale, qui est cette fois axée essentiellement sur le produit-phare que représente l’Armagnac. En 1981 le musée s’ouvre dans les dépendances de l’ancien palais des évêques (aujourd’hui occupé par la sous-préfecture). Condom fut en effet, de 1317 à 1790, le siège d’un évêché, dont le plus célèbre évêque fut, très brièvement il est vrai, Bossuet, qui du reste n'y mit jamais les pieds.

CollectionsModifier

Outre les collections de peintures locales et régionales, plusieurs salles, sous de très belles charpentes du XVIIe siècle, contiennent des objets en relation avec la production de l’Armagnac et l’économie locale et régionale :

  • travail des sols
  • taille et traitements de la vigne
  • protection des récoltes
  • vendange, pressage (un pressoir du XIXe siècle, pesant 18 tonnes)
  • distillation (alambics)
  • poteries, verreries
  • art et folklore

Ce musée dépend aujourd'hui du réseau de Conservation départementale du patrimoine[2], dont le siège est à l'abbaye de Flaran.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Odile Brel-Bordaz, Le nouveau musée de l’Armagnac, Paris, Musées et collections publiques de France, 1982

Liens externesModifier