Ouvrir le menu principal
Muruts
Description de cette image, également commentée ci-après
Murut en tenue traditionnelle (2014).

Populations significatives par région
Drapeau de la Malaisie Malaisie Sabah : 100 000 (2010)
Sarawak : 9 500 (1980)[1],[2]
Drapeau de l'Indonésie Indonésie Kalimantan est et nord :
Drapeau du Brunei Brunei District de Temburon
Population totale 120 000
Autres
Langues Langues murutiques
Religions Christianisme (majoritaire), Islam, Animisme
Ethnies liées Dayak,Tidung, Kelabit, Kayan, Kenyah, Melanau, Lun Bawang, Bidayuh, Penan, Lundayeh, Orang Ulu

Les Muruts (littéralement peuple des collines) sont une ethnie vivant à l'intérieur des terres dans le nord de l'île de Bornéo.

Sommaire

ImplantationsModifier

Au début des années 2000 on dénombrait environ 120 000 muruts répartis entre 29 sous-ethnies. La majorité d'entre eux (100 000) vit dans l'État de Sabah (Malaisie) dans les districts de Keningau, Tenom, Nabawa et Pensiangan le long des fleuves Sapulut et Padas. Environ 10 000 muluts vivent également dans l'État voisin de Sarawak en particulier vers Limbang et Lawas (peuple Tagal). De petites communautés sont également présentes au Brunei et dans l'est du Kalimantan (Indonésie) vers Malinau et Nunukan.

SociétéModifier

Les muruts pratiquent traditionnellement la culture du riz des collines et du tapioca. Ils complètent leur alimentation avec la chasse pratiquée à l'aide de sarbacanes et de manière plus marginale la pêche. Ils vivent dans des maisons longues, habitations construites sur pilotis et abritant plusieurs familles. Celles-ci sont édifiées le long des rivières qui servent de voies de communication. La plupart des muruts, traditionnellement animiste, se sont convertis au christianisme. La tenue traditionnelle des hommes comprend une veste réalisée à l'aide de l'écorce d'un arbre (Artocarpus tamaran), un pagne de couleur rouge et une coiffure ornée de plumes de faisan. Les femmes portent un chemisier sans manches de couleur noire et un sarong qui descend jusqu'au-dessus des genoux. Comme la plupart des indigènes, les muruts décorent leurs vêtements avec des perles et des ceintures avec des perles de différentes couleurs. Les muruts utilisent plusieurs types d'instruments de musique : ensemble d'agungs (gongs verticaux), flutes en bambou et instruments à cordes comme le tangkung (guitare à 2 cordes). Les muruts sont les derniers indigènes de Sabah à avoir abandonné la tradition des Chasseurs de têtes. Ce rite joue un rôle central dans les croyances et coutumes de cette ethnie. Par exemple pour qu'un homme puisse se marier il fallait qu'il puisse présenter au moins la tête coupée d'un ennemi à la famille de sa future conjointe.

LanguesModifier

Les muruts parlent différentes variantes des langues murutiques regroupées en trois sous-ensembles linguistiques :

Notes et référencesModifier

  1. (my + en) « 2010 Population and Housing Census of Malaysia » [archive du ], Department of Statistics, Malaysia (consulté le 17 juin 2012) p. 107
  2. William W. Bevis, Borneo Log: The Struggle For Sarawak's Forests, University of Washington Press, (ISBN 0-2959-7416-8), p. 152

BibliographieModifier

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier