Ouvrir le menu principal

Multi 7 est un opérateur de multiplex français, autorisé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à utiliser une ressource radioélectrique pour diffuser sept chaînes de télévision locales de la TNT créées pour la région parisienne.

HistoriqueModifier

Le CSA a fixé au 20 mars 2008 le début des émissions de ces chaînes[1].

En juin 2010, Cap 24 est racheté par NextRadioTV. À la mi-octobre 2010, à la suite de difficultés financières, la chaîne Cap 24 cesse d'émettre et est remplacée par la chaine BFM Business Paris à partir du 22 novembre 2010[2].

Depuis le 12 décembre 2012, les chaines de télévision locales ont changé de numérotations, passant des numéros "21 à 24" aux numéros "31 à 34"[3].

Début 2014, à la suite du non-respect des obligations de diffusion de programmes locaux par NRJ Paris et à des difficultés financières, la chaine décide de restituer sa fréquence pour cesser d'émettre au 30 juin 2014 à 23h59[4].

Le CSA lance le 16 juillet 2014, un appel à candidature pour utiliser la capacité libérée : soit pour une nouvelle chaîne sur le canal 34, soit pour le passage en HD d'une des autres chaînes locales d'Île-de-France[5].

Depuis le 23 septembre 2014, France 24 est diffusée sur le canal 33 de la TNT en Île-de-France[6].

BFM Business Paris passera du canal 34 au canal 30 à l'occasion de son transfert vers le multiplex GR1, ce passage a été retardé du fait de négociations difficiles entre la chaîne et l'exploitant du Multiplex, le dépôt des dossiers des candidats était initialement prévu le 4 novembre 2014 mais fut repoussé au 30 janvier 2015[7].

Télif (devenue viàGrandParis par la suite), choisie par le CSA selon sa décision du 24 juin 2015[8], à la suite de l'appel à candidature du 16 juillet 2014. Sa diffusion sera effective dès son conventionnement avec le CSA et aurait dû émettre dès le 4 avril 2016[9]. Mais fin décembre 2015, le CSA s'est rétracté en considérant que le projet de Télif manquait de financements et a rouvert les compétitions aux treize concurrents précédents. Le principal projet concurrent est IFTV Service des groupes Le Figaro (à 49 %) et Secom (à 51 %)[9],[10].

Après suite de rebondissement, dans un communiqué du CSA du jeudi 12 janvier 2017, Télif est finalement retenu, avec une autorisation de diffusion à partir 1er février 2017[11]. Le 15 septembre 2017, la chaîne change de nom pour devenir viàGrandParis[12]. Le 29 septembre 2017, celle-ci arrive sur le canal 34 de la TNT francilienne.

En 2017, le CSA renouvelle l'autorisation de trois chaines du canal 31 (Demain.TV, Télé Bocal, BDM TV)[13]. La chaine Cinaps TV n'ayant pas donnée suite aux demandes de renouvellement de son autorisation d'émettre, son autorisation est abrogé à compter du 20 mars 2018[14].

Le 8 février 2018, le CSA a sélectionné le projet Nocturne 31 (N31) pour le créneau de 2h à 9h sur le canal 31 mais n'a encore jamais diffusé de programmes depuis.[15].

Fin avril 2018, le CSA met en demeure la chaine BDM TV pour non diffusion de programmes[16].

CompositionModifier

Au 21 mars 2018, les chaines locales sont

  • Canal 31, en HD depuis le 15 mars 2018, est occupé par 2 chaînes :
  • Canal 32 (en HD depuis le 15 février 2018) :
  • Canal 33 (en HD depuis le 15 mars 2018) :
  • Canal 34 (en HD depuis le 15 mars 2018) :
    • ViàGrandParis depuis le 29 septembre 2017 (NB : Télif avait reçu l'autorisation de diffusion à partir 1er février 2017).

Anciennes chaines localesModifier

  • Canal 31
    • Cinaps TV (du 20 mars 2008 au 20 mars 2018 - autorisation non reconduite par le CSA)
    • BDM TV (du 20 mars 2008 à août 2017) : la chaîne ne diffuse plus de programme et est mise en demeure par le CSA.
  • Canal 32
    • Aucune
  • Canal 33
  • Canal 34
    • Cap 24 du 20 mars 2008 au 12 octobre 2010
    • BFM Business Paris du 12 novembre 2010 jusqu'au 5 avril 2016 (Date de son passage sur le canal 30 et dans le multiplex GR1).

RéférencesModifier

  1. Décision no 2008-200 du 19 février 2008 autorisant la société Multi 7 à utiliser une ressource radioélectrique pour le multiplexage des programmes des éditeurs de services de télévision diffusés par voie hertzienne terrestre en mode numérique autorisés sur la région parisienne dans le cadre de l'appel aux candidatures lancé le 25 juillet 2006, JORF no 67 du 19 mars 2008, texte no 71, NOR CSAX0801200S, sur Légifrance.
  2. BFM Business devrait être lancée en novembre
  3. La numérotation des chaînes
  4. « NRJ Paris : arrêt de la chaîne de la TNT francilienne le 30 juin » sur Satellifax.com
  5. Décision du 16 juillet 2014 relative à un appel aux candidatures pour l’édition d’un service privé de télévision à vocation locale diffusé en clair par voie hertzienne terrestre en définition standard ou en haute définition en Île-de-France
  6. France 24 arrive dès le 23 septembre sur la TNT Ile-de-France.
  7. Appel à candidatures du 16 juillet 2014 pour une chaîne locale en Île-de-France : report de la date limite de dépôt des dossiers de candidature
  8. Décision du CSA pour le choix d'une nouvelle chaîne à la suite de l'appel à candidature du 16 juillet 2014
  9. a et b Chaîne TNT en Ile-de-France : Télif n’a plus les faveurs du CSA Le Parisien du 14 janvier 2016
  10. Telif contre le Figaro : des élus d'Île-de-France se mobilisent pour la TV francilienne France3/Franceinfo.fr du 2 février 2016
  11. Autorisation d’une nouvelle chaîne locale sur la TNT francilienne csa.fr du 12 janvier 2017
  12. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034877667&dateTexte=&categorieLien=id
  13. Les autorisations de plusieurs chaînes locales en Île-de-France reconduites csa.fr du 11 septembre 2017
  14. Cinaps TV (Île-de-France) : autorisation non reconduite csa.fr du 11 septembre 2017
  15. Sélection des candidats dans le cadre des appels aux candidatures pour le canal à temps partagé de la TNT en Île-de-France, Publié le 8 février 2018, sur le csa.fr
  16. Constats de non-émission : la chaîne BDM TV mise en demeure, Publié le 30 avril 2018, sur le csa.fr