Ouvrir le menu principal
Mostafa Terrab
Mostafa Terrab.jpg
Fonctions
Directeur général
Office chérifien des phosphates
depuis le
Directeur
Agence nationale de réglementation des télécommunications
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
FèsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Charles Stark Draper Laboratory (en) (-), Institut polytechnique Rensselaer (-)Voir et modifier les données sur Wikidata

Mostafa Terrab, né le à Fès, est le président-directeur général du Groupe OCP depuis 2006[1],[2],[3],[4],[5],[6].

BiographieModifier

FormationModifier

Mostafa Terrab est titulaire d'un diplôme d'ingénieur de l'École nationale des ponts et chaussées (1979), d'un master en ingénierie (1982) et d'un doctorat d'État[Quoi ?] en Recherche opérationnelle (1990) du Massachusetts Institute of Technology (MIT)[7],[8],[9],[10],[11].

EnseignementModifier

Mostafa Terrab est professeur assistant et chercheur au MIT de septembre 1986 à août 1989[12],[13],[14] et professeur à l'Institut polytechnique Rensselaer, Troy à New York (dans les départements des sciences de la décision et des systèmes d'ingénierie et d'ingénierie civile et environnementale) de 1990 à 1992[8],[12],[15].

CarrièreModifier

Mostafa Terrab commence sa carrière chez Bechtel Civil et Minerals, Inc. (1983 - 1985), à San Francisco, en qualité d'analyste en systèmes de transport où il était responsable des études planning pour le projet de construction de l'aéroport international de Damman (Arabie Saoudite)[12] et membre de l'équipe chargée des études économiques liées au projet de la liaison fixe à travers le détroit de Gibraltar[16]. Il devient professeur assistant et chercheur au MIT de septembre 1986 à août 1989 et consultant au laboratoire Draper de Cambridge (Massachusetts) de 1989 à 1993. Il poursuit sa carrière en tant que chargé de mission au cabinet de Hassan II d'avril 1996 à juillet 1999 et devient le directeur général de l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) le 9 février 1998[16],[17],[18].

En 2002, il passe à la Banque mondiale[19],[20] puis est nommé, en 2006, président du Groupe OCP, qui dispose de la première réserve mondiale de phosphates[21],[22],[23],[24],[25]. En 2007, Mostafa Terrab, avec l'appui de partenaires internationaux, créé le forum "Atlantic Dialogues"[26],[27],[28].

Autres mandatsModifier

En 1992, Mostafa Terrab est chargé de mission au Cabinet Royal[29],[30]. En 1995, on lui confie le poste de secrétaire général au secrétariat exécutif du Sommet économique pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord (Maroc)[12],[16] En avril 1996, Mostafa Terrab est désigné pour faire partie du G14. Il est membre du conseil d'administration de la Banque Centrale Populaire SA depuis 2012[31],[32], et président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable depuis 2015[33],[34],[35],[36]. Ce dernier est également président de la fondation OCP, très active dans la promotion de l'entrepreneuriat et le développement humain aux niveaux national et international[37].

Mostafa Terrab est l'un des fondateurs de l'École de Gouvernance et d'Économie de Rabat créée en 2008[38],[39] et coprésident du conseil d'affaires Maroco-Britannique (MBBC)[40],[41],[42]. Il est membre du conseil exécutif de la International Fertilizer Association[43] et membre de la "Sandbox Innovation Fund Program" du MIT[44].

Mostafa Terrab est membre du conseil d'administration de l'institut français des relations internationales[45], membre du Peterson Institute for International Economics[46] ainsi que de l'America-Mideast Educational and Training Services, inc. (AMIDEAST)[47].

M. Terrab est également président de l'Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir.

Vie privéeModifier

Mostafa Terrab est marié et père de trois enfants[48].

Prix et distinctionsModifier

En 1998, Mostafa Terrab reçoit le prix Frederick C. Hennie III pour sa contribution au programme d'enseignement du département d'ingénierie électrique et informatique du MIT[16]. En 2012, ce dernier est nommé personnalité de l'année pour ses contributions au secteur "le plus vital" de l'économie marocaine par Morocco World News[49]. Ce dernier est également nommé parmi les 100 personnalités africaines les plus influentes par New African Magazine en 2013[50] et parmi les 50 personnalités africaines les plus influentes au monde par Jeune Afrique en 2014 et en 2016[51],[52],[53] En 2016, Mostafa Terrab faisait également partie des 100 personnalités qui ont contribué à la transformation de l'Afrique[54].

RéférencesModifier

  1. « Biographie des personnalités nommées », Aujourd'hui,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  2. « Maroc : le Groupe BCP et l'OCP accueillent la délégation togolaise », République Togolaise,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  3. « L'OCP et l'indien Kribhco misent 230 millions de dollars dans une joint-venture », Le Matin,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  4. « Washington : Un commando de managers marocains accompagne le Roi », Le Mag,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  5. « Mostafa Terrab, « l’homme des missions impossibles » », Revue Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  6. « Figure atypique du patronat marocain, Jamal Belahrach nommé DRH de l'OCP », Usine Nouvelle,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  7. « Les Marocains conquérants d'Afrique (1/11) : Mostafa Terrab, apôtre de l'économie verte », La Tribune, 27 septembre 2015
  8. a et b « Maroc : Mostafa Terrab, un homme en or pour le Maroc », Agoravox,‎ (lire en ligne, consulté le 7 décembre 2014)
  9. « Speaker Biographies 2014 », The German Marshall Fund's Brussels Forum,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  10. « The OCP Revolution or Mustapha Terrab’s Success Story », obligatoire,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  11. « L’Office Chérifien des Phosphates à l’heure du bilan - L’OCP dans la cour des grands », Fédération Nationale du Batiment et des Travaux Publics,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  12. a b c et d « Biographie des personnalités nommées - Mustapha Terrab, Directeur Général de l'OCP », 15 février 2006, sur Aujourd'hui.ma
  13. « L’OCP, une entreprise unique en son genre ? », CAIRN,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  14. « World's largest exporter of phosphate undergoes major transformation », MIT Sloan,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  15. « Mostafa Terrab, IFA Member of the Executive Board », International Fertilizer Association,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  16. a b c et d « Biographie de M. Mostafa Terrab », Yahoo,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  17. « Executive profile - Mostafa Terrab », Bloomberg
  18. « 2009 Invited guests », World Policy Conference,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  19. « Speakers », Africa Together,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  20. « Technological convergence and regulation », IDATE,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  21. « Les 50 influents : Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP », Jeune Afrique, 13 mai 2014
  22. « Portrait. Mostafa Terrab à cœur ouvert », AfricaTime,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  23. « Speaker biographies 2012 », Atlantic Dialogues,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  24. « OCP: un siècle d'histoire industrielle racontée par Mostafa Terrab », Top Journaux,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2016)
  25. « World climate talks address agriculture », Economist,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  26. « Mostafa Terrab: 5 raisons de l'apprécier », Actu-Maroc,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  27. « Opening Address by Mostafa Terrab, President and CEO, OCP Group and OCP Foundation », Morocco on the move,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  28. « The Atlantic Dialogues », Fondation Helios,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  29. « MR. Mostafa TERRAB », Moroccan Embassy London,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  30. « Bio express : Mostafa Terrab », Jeune Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  31. « Mostafa Terrab PhD », 4traders,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  32. « Banque Centrale Populaire SA », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  33. « Afrique : Mostafa Terrab redynamise la Fondation Mohammed VI pour le Développement durable », Al Huffington Post, 29 mai 2015
  34. « Mostafa Terrab, [Président délégué de la Fondation Mohammed VI pour le développement durable ] », Challenge,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  35. « Le Conseil d'administration de la Fondation Mohammed V Pour La Solidarite », Fondation Mohammed V pour la solidarité,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  36. « RWANDA / La Fondation du Roi du Maroc, Mohammed VI, accorde un million de dollars à la Fondation Rwandaise « IMBUTO » », AFP,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  37. « Mostafa Terrab au Maroc », Afrimag,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2016)
  38. « La fondation », École de Gouvernance et d'Économie de Rabat,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  39. « La sécurité et la stabilité en méditerranée », École de Gouvernance et d'Économie de Rabat,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  40. « Ministère des affaires étrangères et de la coopération », Arso,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  41. « Morocco Energy Exchange », Africa Investment exchange,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  42. « 2016 Exchanges Facilitating dialogue and investment in Africa and Middle East infrastructure », Crossborderinformation,‎ (lire en ligne, consulté le 16 décembre 2016)
  43. « Board Members », International Fertilizer Association,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  44. « Members of the MIT Sandbox Innovation Fund Program Funding Board », Sandbox Innovation Fund Program,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  45. « Conseil d'administration », Institut français des relations internationales,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  46. « Board of directors », Peterson Institute for International Economics,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  47. « Conseil d'administration », AMIDEAST,‎ (lire en ligne, consulté le 15 décembre 2016)
  48. « Mostafa Terrab Chairman - OCP Group », Les rencontres économiques,‎ (lire en ligne, consulté le 13 décembre 2016)
  49. « OCP’s Mustapha Terrab, MWN Personality of the year », Morocco World News,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  50. « 100 Most Influential Africans – Business », New African Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 14 décembre 2016)
  51. « 5 Marocains parmi les 50 personnalités africaines les plus influentes au monde », Bladi,‎ (lire en ligne, consulté le 9 décembre 2016)
  52. « Mohammed VI parmi les personnalités africaines de 2016 », Les Eco,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  53. « obligatoire », 5 marocains parmi les 50 personnalités africaines de l'année,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  54. « Les 100 qui transforment l’Afrique (liste complète 2016 et vidéo) », Financial Afrik,‎ (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)