Moravská Třebová

commune tchèque

Moravská Třebová ([ˈmorafskaː ˈtr̝̊ɛbovaː] ; en allemand : Mährisch Trübau) est une ville du district de Svitavy, dans la région de Pardubice, en Tchéquie. Sa population s'élevait à 9 948 habitants en 2020[1].

Moravská Třebová
Moravská Třebová
Panorama de Moravská Třebová.
Blason de Moravská Třebová Drapeau de Moravská Třebová
 
Administration
Pays Drapeau de la Tchéquie Tchéquie
Région Flag of Pardubice Region.svg Pardubice
District Svitavy
Région historique Moravie
Maire Miloš Izák
Code postal 571 01
Démographie
Population 9 948 hab. (2020)
Densité 236 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 45′ 00″ nord, 16° 40′ 00″ est
Altitude 360 m
Superficie 4 220 ha = 42,20 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte administrative de Tchéquie
City locator 14.svg
Moravská Třebová
Géolocalisation sur la carte : Tchéquie
Voir sur la carte topographique de Tchéquie
City locator 14.svg
Moravská Třebová
Liens
Site web www.mtrebova-city.cz

GéographieModifier

Moravská Třebová est arrosée par la rivière Třebůvka, un affluent de la Morava, dans le bassin du Danube. Elle se trouve à 14 km à l'est de Svitavy, à 71 km au sud-est de Pardubice et à 164 km à l'est-sud-est de Prague[2].

La commune est limitée par Kunčina au nord, par Staré Město, Linhartice et Rozstání à l'est, par Malíkov, Útěchov et Dlouhá Loučka au sud, et par Pohledy, Sklené, Kamenná Horka et Koclířov à l'ouest[3].

HistoireModifier

La première mention écrite de la localité date de 1270, date de sa fondation par Boreš de Rýzmburk (Riesenburg, Žernov u České Skalice).

L'époque la plus faste de la seconde Athènes morave, derrière Kroměříž, va de 1500 à 1600, sous la direction des Boskowitz (de) et des Zierotin (de).

De 1850 à 1960, la ville dirige son propre district. En 1960, les districts de Litomyšl, Moravská Třebová, Polička et Svitavy fusionnent.

Jusqu'en 1945-1946, des décrets Beneš à l'expulsion des Allemands d'Europe de l'Est et particulièrement des Allemands des Sudètes, la population est principalement germanophone.

PopulationModifier

Recensements (*) ou estimations de la population[4] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921* 1930*
7 6608 73110 32110 65410 3089 14910 732
1950* 1961* 1970* 1980* 1991* 2001* 2014
7 9569 1999 89210 96611 66811 58610 413
2015 2016 2017 2018 2019 2020 -
10 35110 26710 22410 11110 0709 948-

PatrimoineModifier

 
Moravská Třebová : place centrale.

CimetièreModifier

Le cimetière de Moravská Třebová comporte une plaque commémorative, en tchèque et en allemand (Allemands des Sudètes), avec deux inscriptions :

  • « Heimat ist das Land der Kindheit, das Land der ersten und deshalb stärksten Eindrücke, Entdeckungen und Erkenntnisse. Des Mench muss dorthin nicht zurückkehren, denn er hat nie aufgehört dort zu leben wo immer er sein mag. » (Karel Capek, 1938) : La patrie est la terre de l'enfance, la terre des premières impressions, des découvertes et des idées les plus fortes. L'être humain n'a pas besoin d'y retourner, car il n'a jamais cessé de vivre là où il se trouve.
  • « Zum Gedenken an die Menschen deutscher Sprache, denen diese Stadt 700 Jahre Heimat war, und die ihre Toten auf diesem Gottesacker statteten, und zur Erinnerung an jene die ihre letzte Ruhe fern der Heimat fanden. Gott gebe unseren Völkern Versöhnung und Freiden. » (Gretl Ling et Werner Strick, 1998) : Comme pensée aux germanophones, à qui cette ville fut la petite patrie pendant 700 ans, et à leurs morts en ce cimetière, et en mémoire de ceux qui ont trouvé leur dernier repos loin de chez eux. Dieu donne à nos peuples la réconciliation et la paix.

ÉconomieModifier

Deux supermarchés (Billa et Lidl) suggèrent un certain optimisme de développement et de consommation, mais contribuent à fragiliser le commerce traditionnel.

Personnalités liées à la villeModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2020.
  2. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  3. D'après geoportal.gov.cz.
  4. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 535-536 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la Tchéquie au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).
  5. https://www.boheme-est.info/moravska-trebova/13_4757_moravska-trebova-chateau/
  6. https://www.boheme-est.info/moravska-trebova/13_43776_observatoire-boleslav-tecl/