Moqueur des savanes

espèce d'oiseaux

Mimus gilvus

Le Moqueur des savanes (Mimus gilvus) est une espèce de passereau appartenant à la famille des Mimidae.

DescriptionModifier

Le moqueur des savanes est un oiseau de 25 cm. Son plumage est de couleur gris sur le ventre et d'un gris-brun sur le dos. Il possède un bec court et fin légèrement crochu. Il a de longues pattes et une longue queue.

RépartitionModifier

Cet oiseau vit du sud du Mexique à l'Est du Brésil et dans les Caraïbes.

ComportementModifier

Le moqueur des savanes est un oiseau qui aime les terrains ouverts et dégagés où il pourra courir. Il cherche sa nourriture soit au sol en courant, ou bien depuis un piquet. Une fois la proie repérée, il s'élance de son perchoir d'un vol battu, atterrit à quelque mètre de celle-ci, court et l'attrape. Souvent, il déploie ses ailes et les replie pour effrayer ses proies et les trouver.

AlimentationModifier

Le Moqueur des savanes est un oiseau insectivore. Il attrape toutes sortes d'insectes et d'invertébrés, et mange aussi beaucoup de fruits et de graines. Il visite aussi les mangeoires, mangeant du pain, des graines, de la banane... Il lui arrive parfois de manger de jeunes lézards.

NidificationModifier

Le Moqueur des savanes construit un nid à base de branchettes et de lianes sèches dans un arbuste épineux de préférence des palmiers. Le nid est placé à une hauteur de 2 à 5 mètres. Le couple défend le nid contre ses prédateurs comme les mangoustes, les quiscales ou bien les geais.

Sous-espècesModifier

D'après Alan P. Peterson, cet oiseau est représenté par 10 sous-espèces[1] :

  • Mimus gilvus gracilis Cabanis 1850, du S du Mexique au Honduras et au Salvador ;
  • Mimus gilvus leucophaeus Ridgway 1888, Péninsule du Yucatan et îles alentours ;
  • Mimus gilvus magnirostris Cory 1887, île San Andrès et îles du SO des Caraïbes à l'Est du Nicaragua ;
  • Mimus gilvus rostratus Ridgway 1884, îles du S des Caraïbes, d'Aruba à Blanquilla ;
  • Mimus gilvus antillarum Hellmayr & Seilern 1915, Petites Antilles au S d'Antigua ;
  • Mimus gilvus tolimensis Ridgway 1904, O et C de la Colombie, jusqu'à l'extrême N de l'Équateur, introduite de l'E du Salvador au Costa-Rica et au C de Panama ;
  • Mimus gilvus melanopterus Lawrence 1849, N et Ne de la Colombie, Venezuela, Guyana et N du Brésil ;
  • Mimus gilvus tobagensis Dalmas 1900, Trinidad et Tobago ;
  • Mimus gilvus gilvus (Vieillot) 1808, Surinam et Guyane française ;
  • Mimus gilvus antelius Oberholser 1919, côte NE et E du Brésil, jusqu'à RIo de Janeiro au S.

Notes et référencesModifier

  1. (en) N. J. Collar et BirdLife International, HBW and BirdLife International illustrated checklist of the birds of the world, vol. 2 Passerines, [2014-2016] (ISBN 978-84-96553-94-1, 84-96553-94-9 et 978-84-96553-98-9, OCLC 890655208, lire en ligne), p. 598

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :